Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Echange de prisonniers entre Israël et le Hezbollah
Guillaume Peltier n'ira pas à l'UMP

Rome-Anglicans : un rapprochement en décembre ?

Daniel Hamiche apporte quelques informations intéressantes sur la division qui agite la communuaté anglicane, laquelle tient actuellement sa conférence, en l'absence de 200 'évêques' récalcitrants à l'ordination épiscopale des femmes. Deux entretiens secrets ont eu lieu à Rome en vue d'un possible rapprochement avec la branche traditionaliste des Anglicans :

"Rome serait disposée à accorder une “administration apostolique”, placée sous l’autorité d’un évêque catholique, pour satisfaire aux besoins pastoraux des pasteurs et des paroissiens anglo-catholiques. [...] Les anciens anglicans se rassembleraient sous une égide commune qui pourrait prendre le nom de Fellowship of St. Gregory the Great. Cette association, placée sous la direction de l’évêque à nommer, regrouperait les anciens pasteurs anglicans ordonnés prêtres catholiques. Les paroisses de ces derniers, ouvertes à tous, seraient toutefois principalement composées d’anciens anglicans. [...] Les anciennes communautés anglicanes devenues catholiques pourraient, si elles le souhaitaient, utiliser en partie le Book of Common Prayer mais révisé pour un usage catholique comme c’est déjà le cas dans les sept paroisses, autrefois épiscopaliennes – anglicanes – et désormais catholiques, des États-Unis. [...] Les anciens pasteurs anglicans devraient se soumettre à un programme accéléré d’études leur permettant d’être promptement ordonnés prêtres catholiques. [...]

La question n’est évidemment plus aujourd’hui de savoir si Rome va recevoir dans le bercail de l’Église une, sainte, catholique et apostolique, les anglicans qui frappent à sa porte, mais quand… Des observateurs évoquent la possibilité de l’annonce d’un tel retour et de la création d’une structure idoine en décembre prochain. Pourquoi en décembre ? Parce que c’est probablement à cette date que Benoît XVI pourrait proclamer bienheureux le vénérable John Henry cardinal Newman, le plus célèbre des anglicans revenus à Rome !"

Michel Janva

Commentaires

HB

Qu'est-ce que l'Eglise anglicane?
Sont-ils protestants ou catholique?
Qu'est-ce qu'un anglo-catholique par rapport à un catholique anglais?

Comment le Book of Common Prayer, même révisé peut-il devenir catho, quand on sait qu'il est à la base du protestantisme anglais entre 1509 et 1559 grâce à l’ignoble Thomas Cranmer, et à Henri VIII. (lire à ce sujet le livre magistral de Michael Davies, aux Editions Clovis)
Comment peut-il devenir un livre assez consensuel pour plaire aux hérétiques protestants et aux catholiques?
Et je ne parle pas de catholiques Vatican II ou de Lefebvristes ou de tous les istes que vous voulez! Soyons simples, juste de catholique !

Comment peut-on passer de pasteurs protestants à prêtres catholiques savants simplement avec une formation accélérée en sachant qu’un séminaire doit faire environ 6 ou 7 ans, et qu'il a fallu 3 ans aux apôtres pour être formés, et leur enseignant était Dieu lui-même !

J’avoue ne pas être très savant, ne pas avoir une éducation suffisante, être un vieux nouveau catholique, mais là je ne comprends pas tout !

Qui peut m’expliquer tout ça de manière simple, sans terme trop savants ? Je ne suis pas un théologien.

Peut-on se convertir à un catholicisme dogmatique, en en acceptant tous les dogmes, simplement devant l’horreur et les abus d’autres protestants ?
Sans doute mais quid de la marieolatrie ? du culte des saints etc. etc.
Adorer ce qu’on a brûler, c’est un miracle, à condition de brûler ce qu’on a adorer !


louis

Commentaire intéressant de H.B.
J'ai assisté à l'abjuration publique d'un pasteur Luthérien.C'est ce qu'il faudrait, sans détours, pour les pasteurs anglicans, non ?

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.