Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Régionalisation : la langue espagnole menacée
Turquie : l'AKP n'est pas dissous

Suisse : SOS Racisme ne reçoit plus de subvention

Créée en 1995 dans la foulée de l'adoption de la norme pénale antiraciste, ACOR, le SOS Racisme de Suisse, est aux soins intensifs. L'association ne reçoit tout simplement plus un sou des pouvoirs publics depuis le 1er janvier. Elle a dû licencier il y a quelques semaines son dernier salarié : Karl Grünberg, le secrétaire général. ACOR s'était spécialisée dans la défense des victimes et offrait une permanence téléphonique. Elle cherchait aussi à imposer un débat sur le racisme et la xénophobie en Suisse.

Visiblement, le Conseil d'Etat a estimé l'année dernière qu'il n'en avait plus pour son argent. En clair, la prestation offerte n'était plus suffisante pour justifier une subvention de 100 000 francs par an.

L'association a traversé fin 2006 une très grosse crise interne, provoquée par des désaccords et des soucis financiers, qui s'est soldée par le départ de 4 salariés. S'en est suivi un certain laisser-aller dans la présentation du bilan 2006. Un audit sur le fonctionnement de l'association vient du reste d'être lancé par le Bureau de l'intégration.

Michel Janva (via FdS)

Commentaires

Jason

Si on faisait de même en France...et que l'on verse cette (ou ces) subvention(s) dans le trou de la sécu ?

Historien

Pour information, en France, SOS racisme avait reçu, en 1999, 13 001 739 826, 98 francs (= 1 982 102 459 euros). Sur ce total, la somme versée par les services du Premier ministre atteignait 12 999 905 823, 69 francs (= 1 981 822 867 euros). Voir "Liste des associations régies par la loi du 1er juillet 1901 - Associations ayant reçu directement sur le plan national au cours de 1999 et 2000 une subvention à quelque titre que ce soit", document "jaune", Imprimerie nationale, 2002, 320 p., p. 304.

Bernie

D'accord... et beaucoup d'autres assoc... que d'économie en perspective !

Serge

Ce n'est pas pour rien que les associations de l'IFRAP et des Contribuables associés sont entrain de mettre en place un "observatoire des subventions.
Vivement les premiers résultats que nous puissions faire pression sur nos députés pour le retrait de toute subventions aux "profiteurs de nos impôts" !

Jean-Claude (l'autre)

A Historien : je pense que vous êtes vraiment fâché avec les chiffres.......!

Historien

A Jean-Claude (l'autre),

Pourquoi ?

michel

Très bonne nouvelle.
Les Suisses ont compris... plus... vite... que les Français.
Il faudrait qu'on ne mélange plus les genres en France, et que les partis politiques ne puissent plus se réclamer de la loi de 1901 sur les associations.

Jean-Claude (l'autre)

Pratiquement 2 milliards d'euros ??????

Prof. FP

A l'autre Jean-Claude!

Faites le calcul: une petite ville de 32000 habitants, Vandoeuvre-lès-Nancy, a versé aux associations, en 2007, 3.000.000,00 €, oui, sans erreur de zéros, exactement deux millions neuf cent vingt neuf mille six cent quarante cinq euros. (http://www.mairie-vandoeuvre.fr/documents/File/SUBVENTIONSVERSEESINTERNET2007.pdf)
Ce chiffre ne tient pas compte de toutes les déductions d'impôts et avantages dont peuvent bénéficier les associations à différents titres.
A mon avis le chiffre donné par Historien vient d'une source administrative qui diminue les chiffres!!!

altaica

les 2 milliards sont l'aide d'état aux associations, et non seulement pour SOS Racisme. Les subvention de SOS racisme semblent avoisiner les 5 à 7 millions d'euros. Par an. Ce qui me parraît déjà pas mal. Je pense qu'avec cet argent on pourrait faire plus qu'afficher des panneaux de prévention... et répondre au téléphonne, et faire des procès à des patrons qui ont refusé l'embauche d'une personne de couleur, à cause de mauvaises expériences passées.

Historien

A Jean-Claude (l'autre),
A altaica,

Je maintiens intégralement mon message initial : oui, près de 2 milliards d'euros en 1999 pour SOS racisme. Je vous prie de vérifier avec la référence indiquée.
En France, SOS racisme avait reçu, en 1999, 13 001 739 826, 98 francs (= 1 982 102 459 euros). Sur ce total, la somme versée par les services du Premier ministre atteignait 12 999 905 823, 69 francs (= 1 981 822 867 euros). Voir "Liste des associations régies par la loi du 1er juillet 1901 - Associations ayant reçu directement sur le plan national au cours de 1999 et 2000 une subvention à quelque titre que ce soit", document "jaune", Imprimerie nationale, 2002, 320 p., p. 304.

Historien

En 1999, le gouvernement a versé aux associations un total de 4 163 691 442 euros.
SOS racisme a donc reçu une somme "pas loin" de la moitié du versement des différents ministères à l'ensemble des associations.
Par ailleurs, il conviendrait de s'interroger sur l'état catastrophique des finances de SOS racisme quelques mois après cette manne substantielle.

Historien

A Jean-Claude (l'autre),
Les éléments qui figurent dans mon premier commentaire sont au centime près.

A altaica,
Les chiffres fournis dans ce premier commentaire concernent 1999.

Je maintiens intégralement toutes ces précisions. Reportez-vous à la référence donnée.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.