Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Aucun officiel français aux obsèques de Soljenitsyne
La Chine doit s'ouvrir à l'Evangile du Christ

L'Eglise à la conférence mondiale sur le sida

Lu sur le site de Radio Vatican:

"Mexico accueille la XVIIème Conférence Internationale sur le SIDA. Plus de 20.000 experts sont réunis pour discuter d'une pandémie qui touche 33 millions de personnes et faire le point des avancées. Les discriminations sont également au cœur de cette conférence qui se tient pour la première fois en Amérique latine.
L'Eglise catholique est en première ligne dans la lutte contre le SIDA, même si l'opinion publique ne connaît pas ou ne reconnaît pas le travail qu'elle réalise. A Mexico, elle est représentée par une délégation dont fait partie Monseigneur Robert Vitillo, conseiller spécial sur le SIDA de Caritas Internationalis. Interrogé par Olivier Tosseri, il regrette que l’engagement de l’Eglise soit méconnu."

L'Eglise subit de nombreuses attaques qui témoignent surtout d'une grande incompréhension de ses positions. Exemple:

"Beaucoup de chrétiens voient le sida comme un châtiment contre l'immoralité", affirme Richard Eves, un chercheur australien et militant dans la lutte contre le sida, qui a étudié le cas de la Papouasie-nouvelle Guinée. "Ils inscrivent le thème du sida dans un cadre moral, sans se préoccuper des causes sociologiques et médicales de la contagion, en réduisant le problème à un châtiment divin".

"Cette histoire du châtiment divin est une caricature de la position de l'Eglise", répond à l'AFP, Mgr Christophe Pierre, nonce apostolique au Mexique présent à l'inauguration de la Conférence. "L'église est très présente aux côtés des malades, et nous sommes favorables à la prévention par une meilleure éducation", ajoute-il.

François Caussart

Commentaires

eclipse

« L'église est très présente aux côtés des malades, et nous sommes favorables à la prévention par une meilleure éducation »

Ce qui consiste pour l'église à prôner l'abstinence et le partenaire unique.

Amédée

Je ne vois pas en quoi ce que dit le chercheur australien serait une attaque contre l'Eglise.
La maladie est notamment et pas exclusivement causée par le péché. Donc le Sida peut-être considéré comme un châtiment ou plutôt un temps donné aux pécheurs pour la rédemption.

Naturellement les enfants qui naissent sidéens du fait de leurs parents n'y sont pour rien, comme nous ne sommes malheureusement pour rien dans le péché originelle. A nous de nous amender pour laver cette faute originelle. Mais c'est bien sûr plus facile à dire et à vivre pour les non-sidéens que pour les sidéens.

Le Marseillais

Oui la fidélité est tellement magnifique de pureté !

HB

Le sida n'est pas un châtiment divin.
Les tremblements de terre ne sont pas un châtiment divin.
Les tornades ne sont pas un châtiment divin.
les éruptions volcaniques ne sont pas un châtiment divin.
les incendies ne sont pas un châtiment divin.
Les disettes ne sont pas un châtiment divin.

Mais alors quoi, comment Dieu châtie-t-il son peuple infidèle, apostat, et idolâtre?

Et au fait, peut-être que les sept plaies d'Egypte, n'étaient pas des châtiment divins!
Et quid du déluge ?

Mais une chose me parait certaine, la bêtise humaine et l'esprit subversif sont certainement un châtiment divin!

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.