Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



La crise de l'intelligence
Les pompiers ne voudront plus sécuriser les gay pride

La CFTC, un syndicat différent dans le panorama social

Jacques Voisin, président de la Confédération française des travailleurs chrétiens (CFTC), est interrogé par La Croix :

"Pourquoi ne pas défendre [vos] priorités lors de la Journée mondiale sur le travail décent, du 7 octobre, comme le souhaitent CGT et CFDT ?

[...] je rappelle que la CFTC n’a pas l’habitude de descendre dans la rue avant d’avoir usé de tous les recours possibles. Enfin, lors de la réforme de la représentativité, CFDT et CGT se sont entendues pour asseoir leur leadership au détriment des autres syndicats. Je ne peux pas un jour disparaître et le lendemain, redevenir utile !

Justement, seuls seront dorénavant représentatifs les syndicats qui obtiendront 10 % dans les entreprises. Cela ne va pas être facile pour la CFTC…

Ne nous voilons pas la face, c’est un vrai défi, notamment dans les très grandes entreprises. Cela dit, la CFTC a incontestablement les moyens de rester dans le jeu [...] les statistiques du ministère révèlent que la CFTC est la confédération qui progresse le plus depuis la fin des années 90. Enfin, je rappelle qu’en 1993 nous n’avions que 92 000 adhérents, contre 142 000 aujourd’hui. Nous pensons confirmer cette progression aux prud’homales du 3 décembre, où nous espérons passer de près de 10 % en 2002 à 15 %.

Envisagez-vous une fusion avec la CGC ou FO ?

Je le dis une fois pour toutes : je ne serai pas le président qui verra la CFTC fusionner avec un autre syndicat. La CFTC ne fusionnera pas car elle n’a de légitimité qu’en fidélité avec les valeurs sociales chrétiennes. Or, que deviennent ces valeurs si on fusionne ? En revanche, avec FO, la CGC et avec l’Unsa, il faut davantage coopérer."

Michel Janva

Commentaires

sixtine

sous l'apparence d'un compliment, une vive critique.
Voici un chroniqueur qui utilise les sschémas de pensée très modernes de la mondialisation mercantile. Efficacité, productivité, performance, statistiques....oups !
Plus que jamais, il faut lui relire le passage de l'évangile où le Christ dit : "mon royaume n'est pas de ce monde"...

Maie

Ah, voilà qui fait plaisir. C'est donc fini le temps du syndicalisme chrétien honteux? Merci, président. Vous serez soutenu par la base, sachez-le.

tite

je pense que je vais reprendre ma carte

BEDEGE

Je remercie Monsieur Jacques Voisin pour affimer ainsi publiquement nos valeurs, non seulement dans un journal chrétien comme LA CROIX mais aussi dans d'autres quotidiens. Je le soutiens dans son désir de garder à notre pays ce type de syndicalisme qui repose sur la morale sociale chrétienne. Même si nous ne sommes pas très nombreux, nous existons et nous pourrons entrainer avec nous des plus jeunes qui cherchent un sens à l'action. Il faut bien expliquer le sens de nos valeurs et pourquoi il faut les garder. Il s'y emploie. Nous aussi. Nous le soutenons et lui disons merci car sa tâche n'est pas facile.Les prochains résultats aux élections et le nombre d'adhérents croissant vont également lui donner raison.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.