Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



La fidélité : une affaire génétique ou de volonté ?
Pas de liberté d'accueil pour l'école sous contrat

Le collège des Bernardins ouvrira samedi

B Après 7 années de restauration complète, ce splendide édifice cistercien du XIIIe siècle situé rue de Poissy dans le 5e arrondissement de Paris ouvre ses portes au public le week-end des 6 et 7 septembre, avant d’accueillir Benoît XVI le 12 septembre. Les travaux avaient été ralentis par des découvertes archéologiques, notamment deux belles statues, du Christ et de sainte Catherine de Sienne (sans tête), qui ont été placées respectivement dans la grande salle gothique et dans l’escalier du XVIIIe siècle.

Au rez-de-chaussée, le magnifique volume en pierre blanche (70 m de long sous 6 m de voûte) resté sans cloison est éclairé par de grandes baies en ogive à l’est et des halogènes encastrés au pied des colonnes. C’est là que se tiendront les grands colloques et expositions. Et c’est là aussi que Benoît XVI prendra la parole le vendredi 12 septembre devant 650 personnalités du monde de la culture et de la recherche. Le premier étage, sans intérêt architectural particulier, a été aménagé en bureaux fonctionnels et petites salles de cours. Au second étage, deux confortables auditoriums de 250 et 150 places ont été installés sous la charpente médiévale restituée. En outre, une vaste sacristie du XIVe siècle, vestige d’une église détruite, accueillera également des expositions. Quant à l’extérieur, un jardinet a été créé au sud et des douves tapissées de lierre permettent à la bibliothèque, construite sous le parvis, d’être éclairée par la lumière naturelle.

La programmation des prochains mois propose expositions, concerts, projections de films, afin de «déployer l’homme dans toutes ses dimensions spirituelles, sensibles et intellectuelles», précise Vincent Aucante, directeur culturel des Bernardins. Ce lieu servira également de formation. Mgr Jérôme Beau, évêque auxiliaire de Paris, est directeur du collège. C’est dans l’ancien cellier, désormais divisé en salles de cours cloisonnées par des panneaux de bois et de verre, que les enseignements de l’École Cathédrale (établissement privé d’enseignement supérieur du diocèse, jusque-là situé rue Massillon, dans le 1er arrondissement) seront dispensés aux 2 500 étudiants laïcs et séminaristes.

Michel Janva

Commentaires

louis

Journées portes ouvertes : vendredi et samedi 5 et 6 sept : de 11 h à 18 h.
Métro : Maubert ou cardinal Lemoine.

Siam

L’archevêché de Paris a prévu que Benoît XVI inaugurera le somptueux ensemble du collège des Bernardins (faculté de théologie, centre d’études et de conférences sur le dialogue de la culture avec le christianisme), réalisation nouvelle dont s’enorgueillit le diocèse (et qui jouxte pratiquement l’église Saint-Nicolas-du-Chardonnet, où le pape pourrait éventuellement se rendre en quelques pas...). ????????

louis

Il m'étonnerait que le Saint Père ait la liberté de se rendre, ne serait-ce qu'en privé quelques instants, à St Nicolas ! Il ne faut pas rêver, j'ai visité ce magnifique édifice et je le dis franchement, au risque de ne pas être publié, le programme des conférences et autres comporte certes des sujets intéressants mais bien d'autres sont "politiquement corrects", de même que les livres en vente, les Bernardins (s'ils revenaient ! ) seraient peut-être contents de la restauration très réussie mais pas de ces livres et de certaine brochure annonçant la venue du pape et le "trésor de la liturgie", on devine laquelle. Allez-y voir, la visite est très intéressante et j'ai fait une heure de queue sous la pluie bien récompensée.

lesloups

J'ai vu dans un article que cette restauration avait été lancée en 2004 à l'initiative du regretté Mgr Lustiger.
Quelqu'un sait-il quel est le régime juridique de cet immeuble et de son occupation ?
A ma connaissance, il a été "nationalisé" à la révolution (Pie XII avait la charité de dire "la révolution dite française" ...)et affecté à toutes sortes d'usages profanes. Son retour à l'Eglise est-il une convention entre l'Etat, ou la Ville de Paris, et l'Eglise ? avec quelles dispositions ? Ce dossier est peut-être un beau modèle pour d'autres cas de figure.
Plus largement, la conception de son usage (lieu d'enseignement et d'échanges, foyer intellectuel) me paraît admirable, nécessaire, ouverte sur les besoins contemporains.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.