Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Krohn, le prêtre qui blessa Jean-Paul II
La taxe du mois

Commentaires

tonio

Et que Xavier Bertrand arrête de dire des bêtises, c'est aussi mon droit.
Que la franc-maçonnerie arrête de gouverner en France, c'est aussi mon droit.

On pourrait donc arrêter de se lancer nos "droits à" à la figure, et regarder posément les choses :

Le travail le dimanche participe-t-il du bien commun, développe-t-il ce bien commun ?
Non.
Le travail le dimanche est-il une entrave à la réalisation du bien commun, à l'épanouissement des personnes et des familles ? accroît-il la "fracture sociale" ?
Oui.
L'affaire est donc réglée.

Pascal G.

Droit maçonnique : la suppression du repos dominical correspond à la volonté du Grand Orient d'effacer dans le droit toute trace de l'héritage chrétien de la France.
Un jour viendra où certaines fêtes musulmanes seront chômées officiellement, ce qui passera par la suppression des jours chômés de certaines fêtes catholiques.
Et on nous expliquera que c'est un "droit".

Yves

Xavier Bertrand est un franc-maçon. Rien d'étonnant qu'il veuille détruire le jour de Notre Seigneur.

michel

Aux uns et aux autres, il faut peut-être rappeler, comme l'exprime clairement un arrêt de la chambre criminelle de la cour de cassation, que "la règle fixant au dimanche le repos hebdomadaire a été prise dans l'intérêt des travailleurs, hommes ou femmes, et constitue un avantage social.
Son application n'est dès lors pas de nature à entraîner une discrimination directe ou indirecte au détriment des uns ou des autres".
Le droit au travail le dimanche ne doit pas primer sur le droit au dimanche lui-même.
L’activité dominicale se justifie quand il s’agit de services aux personnes ne pouvant être différés.
L'Etat* a déjà autorisé suffisamment de brèches dans cet "acquis social" qu'est le repos dominical pour que cessent les offensives insidieuse des groupes de pression qui utilisent la déréglementation pour défendre des intérêts particuliers.

* des syndicalistes aussi, malheureusement.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.