Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Combien l'Etat a-t-il donné à la franc-maçonnerie ?
Avortement : la désinformation ne varie pas

La dimension eschatologique du combat pour la vie

Jean-Pierre Maugendre, président de Renaissance catholique, présente la Marche pour la Vie, qui aura lieu le 11 octobre, de la basilique Notre-Dame des Victoires (17 h 30) à Montmartre :

L’avantage et l’inconvénient, convenons-en, de notre marche est qu’elle n’est pas qu’une démarche publique à finalité médiatique. Bien sûr, nous souhaitons que cette manifestation rassemble le maximum de personnes et ait un retentissement le plus large possible. Cependant, l’essentiel est ailleurs. Cette marche de prière et de réparation portera des fruits surnaturels, mais aussi naturels, à proportion de la ferveur et du nombre de personnes qui auront prié aux intentions de la défense de la vie humaine innocente de la conception à la mort naturelle ainsi qu’à la défense de la famille constituée par l’union stable d’un homme et d’une femme entourés de leurs enfants. Le véritable et principal instigateur de la culture de mort est, très logiquement, celui qui est homicide depuis le commencement : Satan lui-même. Ne pouvant atteindre Dieu directement, il s’attaque à Sa création et à l’élément le plus noble de la création : l’homme. La volonté de Dieu, et la raison de l’incarnation du fils de Dieu, est que s’accomplisse le nombre des élus. Satan met tout en œuvre pour que cet accomplissement ne soit pas atteint, d’une part en favorisant tous les comportements qui, dérivant de l’instinct sexuel, sont fermés à la procréation (homosexualité, contraception, onanisme…), d’autre part en conduisant à la perdition des être humains déjà conçus par la banalisation et la promotion de toutes les formes d’immoralité. Ignorer la dimension eschatologique du combat pour la vie c’est, me semble-t-il, passer à côté de la réalité première des faits et tomber dans un des nombreux pièges de la laïcité. Il n’est pas inutile de rappeler que pendant 18 ans nous avons maintenu, quasiment seuls, le flambeau de la défense de la vie par une manifestation publique, exemple aujourd’hui heureusement suivi par d’autres. Notre rassemblement a son originalité propre qui est d’être une démarche manifestement et publiquement catholique de prière et de réparation. Le collectif « 30 ans ça suffit », dont nous faisons partie, a un objectif plus spécifiquement politique. Quant à la Life parade, son positionnement se veut plus consensuel, moins doctrinal et religieux."

Michel Janva

Commentaires

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.