Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Le Monde défend le terrorisme d'extrême-gauche
Quelques nouvelles du Synode

Rachida Dati contre l'euthanasie

Le ministre de la Justice, Rachida Dati, a été auditionné hier par la mission Leonetti. Elle s'est déclarée hostile à un changement de la loi du 22 avril 2005 sur la fin de vie mais a estimé qu'il fallait la faire mieux connaître.

"L'interdit de tuer est un interdit fondateur et absolu de notre société. La reconnaissance d'un droit à la mort serait la négation de valeurs essentielles de nos sociétés modernes [...] la loi de 2005 se caractérise par une grande humanité puisqu'elle permet une mort apaisée dans la dignité. (...) Elle permet le respect de la personne et de sa volonté, la personne n'est plus dépossédée de sa mort, il n'y a plus d'acharnement thérapeutique (...). C'est la reconnaissance des soins palliatifs et elle permet au corps médical de s'assurer des attentes du patient".

La dépénalisation de l'euthanasie en France ferait, selon la garde des sceaux, courir le risque de graves "dérives".

MJ

Commentaires

Pitch

Dans la mesure où la loi Leonetti permet d'arrêter l'hydratation et l'alimentation du patient, dire qu'elle "se caractérise par une grande humanité puisqu'elle permet une mort apaisée dans la dignité" relève au mieux de la méconnaissance du sujet, et au pire d'un cynisme abject.

jp

Que ne tient-elle le même discours à propos de l'avortement!!!!

Berg

Nous sommes en pleine hypocrisie.

L'euthanasie ne sera probablement pas autorisée, tout simplement parce qu'elle est ... OBLIGATOIRE !

En effet, le médecin à le DEVOIR, même contre le gré du patient !, de lutter contre la souffrance, la mort dût-elle être provoquée pour cela.

Autrement dit, un malade n'a pas le droit d'accepter sa souffrance pour conserver sa conscience ni sa vie : le toubib a le devoir, pour faire disparaître la souffrance, de lui administrer des substances qui l'endorment ou le tuent.

Voilà la réalité de la loi. Il est temps que cesse l'hypocrisie.

François Tièvre

Attention, dire que la loi actuelle est suffisante n'est pas dire que l'on est contre l'euthanasie. En effet, la loi Léonetti actuelle affirme que la nourriture et l'hydratation sont des soins et donc qu'ils peuvent être arrêtés!!!
La faire mieux connaitre c'est précisément montrer aux soignants qu'à travers la loi en vigueur on peut déjà pratiquer une forme d'Euthanazie en provoquant la mort par la faim ou la soif.

Nez Gris

Eh bien, vous m'avez tous inspiré pour mon article du jour. Merci !

Lorelai

Au vu de vos commentaires je me demande si vous connaissez les réalités des soins palliatifs.

Injectez un cocktail mortel signifie une mort plus digne qu'une personne qui s'en va sereinement en dormant ? Oui nous arrêtons l'hydratation et l'alimentation, mais nous pallions à la souffrance physqiue de la personne au lieu de la faire disparaître au plus vite parce que nous ne supportons pas cette vision de la personne en fin de vie. Ok cela peut-être plus long que d'injecter du potassium à haute dose pour que la personne fasse un arrêt cardiaque, mais au moins nous ne volons pas la mort de cette personne. Nous rendons cette personne sereine et laissons la nature faire le reste. Qui sommes-nous pour juger du moment de la mort d'autrui ?

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.