Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Wanted : dead or alive
Europe 1 traite des manifestants "d'imbéciles"

Académie française : Simone Veil élue (2)

Réaction de Yann Baly sur le blog de Bernard Antony :

"7, c’est le nombre de bulletins blancs recueillis lors de l’élection au siège vacant de Pierre Messmer à l’Académie française. 7 Immortels libres qui n’ont pas sacrifié l’honneur de l’Académie française sur l’autel du conformisme ambiant qui voulait que Madame Veil entre sous la Coupole.
La tradition de l’Académie française veut qu’elle « rassemble des poètes, des romanciers, des hommes de théâtre, des philosophes, des médecins, des hommes de science, des ethnologues, des critiques d’art, des militaires, des hommes d’État, des hommes d’Église, qui ont tous illustré particulièrement la langue française. ».
On se demande bien de quelle manière Simone Veil a « particulièrement illustré la langue française », à moins que les Académiciens qui l’ont élue ne considèrent le texte de la loi du 16 janvier 1975 comme l’un des chefs d’œuvre de la langue française…
Simone Veil Immortelle… Les millions de bébés assassinés, sous couvert de sa loi, dans le ventre de leur mère étaient, eux, bien mortels et d’autres continuent de l’être. 7 Académiciens leur ont rendu justice."

Philippe Carhon

Commentaires

Bernard S

Elle a manifestement enrichi la langue française avec " IVG ".

cosaque

Cela illustre encore à quel point la démocratie est le pire des régimes.
Hier elle a amenée Hitler au pouvoir.
Aujourd'hui elle glorifie le massacre des innocents.
Honte à nous. Pardonne nous Seigneur.

Banderier

Peut-être les trente-trois autres Académiciens ont-ils cru voter pour Simone Weil (qui, elle, a écrit des livres).

Lennob

"Cela illustre encore à quel point la démocratie est le pire des régimes"

mais réalisez-vous vraiment quelles conneries vous dites?! Franchement les bras m'en tombent.

L'IVG est atroce, nous sommes bien d'accord. Mais je pense que derrière l'élection il y a la volonté de saluer le parcours d'une femme qui a compté dans la vie politique française et européenne, qu'on le veuille ou non. Le vrai problème est bien dans son "apport à la langue française", ce pourquoi étaient jusqu'ici élus les académiciens. Et là je suis d'accord avec Mr Baly.

Berg

Montrer du doigt nos ennemis, c'est bien. Mais ce n'est vrai que partiellement.

En effet, les méchants ne seraient rien sans la lâcheté des bons.

La légalisation de l'avortement, c'est d'abord la responsabilité de tous ceux qui avaient mission de s'y opposer, et qui n'ont rien fait ni rien dit. Messeigneurs, suivez mon regard ...

Nosdits Seigneurs ont-ils changé depuis les années 1970 ? Eh bien on le verra à leur réaction à l'élection de la Simone : les évêques membres des Académies vont-ils démissionner ou rester dans leur fauteuil ?

Réponse sous peu !

Greg

Imaginez-vous le dilemne de celui qui lui succèdera à son fauteuil après sa mort : Il sera censé faire son éloge !!!

Olivier M

La barbarie n'a aucun besoin de la démocratie pour déferler: la révolution, comme son nom l'indique d'ailleurs, fut une révolte violente et terroriste contre le peuple de France; le bolchévisme assassin, au plus de 100 millions de morts, a également été porté au pouvoir partout dans le monde par des coups d'Etat sanglants (Russie, Chine, Vietnam, Corée, Cuba, etc.).
De même, ce n'est pas la démocratie qui a amené la loi Veil; c'est Giscard, qui a fait voté cette loi par ses députés.
Lesquels, comme aujourd'hui, ne représentent justement pas la démocratie.
Un rappel à ce sujet: alors que les Français ont voté à 56% contre le projet de constitution européiste, les députés et sénateurs l'avaient au contraire approuvé à...92%.
Reste que Veil l'avorteuse restera dans nos mémoires la pire infanticide jamais connue dans l'histoire de France. 6 à 7 millions de morts, à par Hitler, Staline et Mao, qui dit mieux?...

Daquin

On file la légion d'honneur à qui l'obtient par lobby ou magouille (ou en finançant, du Canada, la campagne du président). On la refuse aux militaires méritants.

On file le prix Nobel à qui n'a rien fait pour la paix, plutôt le contraire.

On attribue trois prix littéraires sur critaire sociopolitique.

On met en avant les critères ethniques pour les postes de pouvoir et de prestige, tout en se rengorgeant de république aveugle à ces choses-là.

On admet à l'Académie qui n'a rien fait pour la langue, et a plutôt détricoté les valeurs qu'autre chose.

Par contre on dénigre, réprime et poursuit en justice qui défend les valeurs.

Dieu ayde.

jean

Les Académiciens ne pensent pas à tout cela. Ils veulent seulement "faire jeune". Donc ils votent tendance, sans se poser d'autre question...

cosaque


@ Lennob

Le vice intrinsèque de la démocratie est que ces lois viennent d'En Bas et non d'En Haut.
Le péché à tjrs existé. La différence c'est qu'aujourd'hui il est légalisé et même gratifié.
Est-ce ce que l'on appelle le Progrès ?

Paul

Oui, je suis d'accord avec le 1er commentaire.
Elle l'enrichit encore avec "peine de mort pour des innocents"

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.