Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



UE : désaveu de la présidence française
"Dieu Merci !" une émission originale, à soutenir

Armée française : intégration ou infiltration ?

Dre A l'occasion d'un évènement grave survenu dans l'armée britannique (ici), nous avions utilisé le même titre et estimé que la question de la fiabilité des engagés bi-nationaux ou de confession musulmane méritait d'être posée.

Un évènement survenu récemment dans un régiment de parachutistes français, le 35ème RAP, lance à nouveau le débat : à l'occasion d'une revue de chambre, trois sous-officiers ont découvert dans le casier d'un engagé porté déserteur...un drapeau algérien ! Un des sous-officiers a, dans un excès de colère, piétinné ce drapeau.

Rassurez-vous, le sous-officier a été puni de quinze jours d'arrêt avec sursis car, comme l'a souligné le chef de corps de ce prestigieux régiment, :

"(...) j'ai entendu le sous-officier, il m'a répété que cela n'était pas raciste, qu'il regrettait profondément ce geste et il s'en est expliqué devant ceux qu'il avait blessés par son attitude. Il a été puni de 15 jours d'arrêt avec sursis: il a attaqué un symbole, c'est une faute, il faut la sanctionner. Les symboles, on n'y touche pas." 

Il serait intéressant de connaître la proportion de "ceux qu'il avait blessés par son attitude". Au delà de la valeur de ces soldats, dont certains militaires témoignent honnêtement dans les commentaires, c'est encore, comme pour la nomination de Rahm Emanuel aux Etats-Unis, la question de la bi-nationalité qui se pose. Peut-on être fidèle à deux pays à la fois ? 

Philippe Carhon

Commentaires

SANGLIER 78

la proportion est de 30 a 40 % evat origine etrangere.....
il y a eu un reportage sur le fig qui consacarait un article a ces glorieux evat sur le charles de gaulle: arrivent en retard au rapport, pas rase, arrogants, bref tout va bien
que je suis content d avoir rendu mon treillis!

jp

La binationalité est déjà en soi une hérésie. Lorsqu'elle est le cas pour un militaire ou n'importe quel fonctionnaire, elle devrait être purement et simplement in terdite. Le choix e'st donné: une seule réponse

Daquin

Préciser que le type était porté déserteur.

Que d'avoir ce drapeau est éminemment louche.

Tout à fait d'accord sur le risque croissant de ce genre de recrues (mais le ministère lui-même va les chercher!, histoire de leur trouver un emploi).

trahoir

Quand une seule personne piétine un drapeau c'est donc plus grave que quand 100 000 siffle un hymne national !

Dans la longue histoire de l'homme les conflits les plus inexpiables sont ceux qui opposent nomades et sedentaires; le bi-national est un nomade et un apatride qui ne connait que les lois de sa tribu et refuse celle du pays qui l'accueille.
Dumezil a ecrit des choses passionnantes sur le sujet et qui expliquent bien des evenements actuels où le triomphe du nomade semble ineluctable.

Eric

Sur le parking d'un monoprix, un militaire en treillis mais pas en service est venu me demander son chemin pour aller je ne sais où dans le 93.

Il se présentait d'une façon si négligée qu'il est évident que c'était volontaire pour salir l'armée sans le montrer.

Ça doit faire 2 ans, je m'en souviens encore.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.