Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Luxembourg : des eurodéputés soutiennent le Grand-duc
Menace sur la retraite des familles

Il a osé le dire

Ce matin, Nicolas Sarkozy a prononcé son dernier discours avant la fin de la présidence française de l'UE. S'il reconnaît que sa demande de faire revoter les Irlandais a «choqué», il a insisté

"ce n'est pas irrespectueux de leur demander de revoter [...] l'esprit européeen, c'est d'abord un esprit de compromis".

Il faut "écouter l'autre" et "trouver les voies communes pour trouver une solution au problème".

Michel Janva

Commentaires

matador

Je suis tout à fait d'accord avec vous dans le fond mais la simple précaution intellectuelle voudrait que vous citiez toute sa phrase sur ce sujet. Il a aussi parlé de contreparties concédées à l'Irlande pour que ces derniers acceptent un nouveau vote. ( Entre autres la représentation de chaque Etat membre par un commissaire...etc...).

Tout ça n'en demeure pas moins un outrage à la démocratie.

jano

Puisqu'il " faut écouter l'autre " Qu'il nous écoute et que l'on abandonne cette Europe des inepties!

malba

vivement les compromis pro vie et pro famille

LOUIS 14

L'europe des gogos mérite un président bling bling, c'est d'une logique implacable
Les limites de la démocratie sont trouvées
lorsque le peuple ne vote pas bien , changeons le peuple ...
Pauvre France mais quelle France maintenant....?

groom

je trouve qu'au contraire la supranationale commission n'est pas aux louanges dans ce discours...

http://www.dailymotion.com/fr/featured/channel/news/video/x7qtme_jai-essay-de-bouger-leurope-mais-le_news

(surtout vers la fin)


L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.