Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Critique de la déclaration universelle des droits de l'homme
Le rôle des chrétiens face au débat sur le travail dominical

La liberté de l’enseignement supérieur n'est plus qu'un souvenir

Au moment où les universités publiques gagnent leur autonomie, l’enseignement supérieur privé est privé de liberté. Il avait gardé jusqu’à présent une certaine indépendance tout en permettant à ses élèves de bénéficier des fameux « diplômes nationaux ». Le voilà maintenant contraint de passer des conventions, de préférence avec l’université la plus proche. La seule liberté qui lui reste est donc de se soumettre au contrôle d’un système dont le contenu et les performances ont justement suscité sa création. Et ce n’est pas tout. Pour bénéficier, si l’on peut dire, de cette concession, il va lui falloir payer un droit d’inscription par étudiant !

MJ

Commentaires

Ludovic

C'est énorme. Est-ce que cela ne vaut pas plus qu'un post ????

J'avais discuté avec un ami de cette question il y a quelques mois et je crois qu'il y a une possibilité pour échapper à l'université étatisée: s'associer avec une université reconnue dans un autre pays.

cosaque


A noter également que d'après mes formateurs d'IUFM, les IUT seraient appelés à être également dépendants financièrement des universités.
Donc d'après eux, à disparaitre. Alors que ces mêmes IUT sont très plébiscités par les entreprises et par les étudiants.

Et 1 paradoxe de plus...

Je peux également vous certifier que les réformes Darcos, vont ameuter du beau et du moins beau monde ds les rues...

...et que notre société est en train de bouger sur tous les fronts !

A la Grace de Dieu !

Benoist

Au point ou nous en sommes, ne faut-il pas tout détruire avant de reconstruire solidement sur des bases saines?
Nous sommes, nous catholiques, en état de légitime défense.

mère de 6 enfants

Il va y avoir aussi une refonte des études pour être instituteur: il faudra désormais 5 ans d'études pour être instit, y compris en grande section de maternelle, concours et pas de porte de sortie si on échoue au bout de 4 ans....C'est n'importe quoi!

Jean Saint-Marc

En fait cette information n'est pas un scoop, l'actualité ne dit rien de tel puisque depuis 1970 les conventions sont privilégiées aux jurys rectoraux pour la préparation aux diplômes d'Etat. Pourquoi inquiéter les parents : rien de nouveau par rapport aux années précédentes. En réalité, c'est le monopole de la collation des grades qui est en France un obstacle à la liberté d'enseignement supérieur depuis... 1880. Pourquoi donner une telle information alarmiste ?

Exupéry

Il y a un autre inconvénient à cette dépendance laquelle ne peut qu'entraîner des comportements de soumission.
C'est possiblement, ce qui explique qu'à l'IPC (Institut de Philosophie et Psychologie Comparée), à Paris,le 20.03.2007, un enseignant, Directeur des Etudes, de cet établissement (où j'ai jadis enseigné) lors d'une conférence intitulée "Évolution ou création, doit-on choisir", ait pu tenir dans sa conclusion, ces propos lamentables : "Il faut choisir Darwin, parce qu'on ne fait pas de la philosophie ou de la théologie contre la science de son temps", et encore: "Il faut pourvoir être reconnu, s'il n'y a pas de reconnaissance, il n'y a pas de valeur".!!

saint-marc

Sur la conférence de l'IPC sur l'évolution, j'y étais et n'ai pas compris cela. J'ai demandé au doyen de l'IPC qui m'a confirmé que l'information donnée par Exupéry ne reflétait pas le travail philosophique fait sur la question de l'évolution. De mon point de vue l'IPC reste un établissement qui ne tombe pas du tout dans les travers dénoncés. Peut-être faudrait-il que la personne interroge directement le professeur qu'elle incrimine ?

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.