Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Ne tolérons plus les discours de l'ADMD
Les reliques ne sont pas des marchandises

Le Cardinal Vingt-Trois aux hommes politiques

Le cardinal André Vingt-Trois a célébré ce soir la messe annuelle à l'intention des hommes politiques en la basilique Sainte-Clotilde dans le 7ème arrondissement de la capitale. Le cardinal a longuement développé le thème de l'espérance dans son homélie, parce que l'Eglise catholique fait preuve d'une "belle vitalité", parce que la société redevient sensible à l'éthique et admet l'expression de mentalités différentes, enfin parce que la crise économique peut entraîner une remise en cause de la surconsommation et l'invention de "nouvelles aspirations" moins matérialistes. Le récent voyage du pape en France a montré que l'Église catholique en France, était

"un corps vivant et motivé, essentiellement composé de jeunes adultes ou de jeunes familles [...] serein et uni dans la profession de foi". (...) Je pense que cette vitalité est une espérance non seulement pour les catholiques, mais encore pour la société dans son ensemble".

Son deuxième motif d'espérance lui vient "d'une certaine appréciation de l'évolution des mentalités dans notre société" :

"Cette plus grande liberté dans l'expression de convictions différentes sur la dignité de l'homme et sur son avenir est une ressource précieuse. Si nous souhaitons que ces débats [sur la bioéthique] soient vraiment généraux, (...) il nous revient de faire entendre des arguments de raison (...) Notre propos n'est pas d'imposer à la société des vues particulières, mais de fournir des éléments d'appréciation dans le dialogue".

"Un troisième motif d'espérance peut nous venir des difficultés mêmes que nous traversons [La crise nous amène à] reconnaître que les ressources de notre univers sont limitées et que le rêve d'un développement indéfini de notre mode de vie touche à ses limites".

Michel Janva

Commentaires

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.