Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Lisbonne : l'Irlande va revoter en 2009
Marie Immaculée, reflet de la Beauté qui sauve le monde

Le syndicat des gynécologues contre la prescription de la pilule par des infirmiers

Le Syndicat national des gynécologues et obstétriciens de France (SYNGOF) s'est dit "inquiet" des mesures relatives à la prescription de la pilule contenues dans le projet de loi Hôpital, patients, santé, territoires, qui prévoit d'étendre aux sages-femmes la prescription de la contraception et d'autoriser les infirmiers à renouveler les contraceptifs oraux. Les pharmaciens pourront délivrer la pilule sur présentation d'une ordonnance périmée, pour une période de six mois.

La prescription de la pilule "doit rester un acte médical sous responsabilité d'un médecin", affirme le SYNGOF. "Il est illusoire et dangereux de penser que des infirmières, qui n'ont pas cette formation, puissent à moindre coût remplacer les médecin".

MJ

Commentaires

kelkin

Faut-il qu'ils aient le diable au corps pour renier à ce point leur sacro-saint principe de précaution !
Alors, il faut que nous soyons vaccinés contre tout, il faut que nous respirions de l'air pur, il faut que nous ne fumions pas ni ne buvions, mais quand il s'agit de contraception, d'avortement, voire d'euthanasie, alors là, oui, il faut absolument que tous aient toute liberté pour faire tout et n'importe quoi.
Ca en serait risible si ce n'était un sujet aussi grave.

VD

Et personne pour dire que la pilule est dangereuse pour la santé ?

Duport

C'est une broutille à côté des tentatives pour que les sage-femmes puissent prescrire la RU486 et suivre le déroulement de l'avortement chimique.Les médecins avorteurs fatiguent, on envoie la troupe.Bientôt on demandera au facteur ou au pompier de tuer les bébés à la place des professions de "santé". GUerre à mort contre l'innocent,tout le monde est mobilisé dans cette sale guerre, obstinée, satanique, suicidaire

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.