Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Mgr Marc Aillet promet de défendre la vie
Se rassembler autour des points cardinaux de la civilisation chrétienne

L’unité, l’unité, l’unité…

Paul-Marie Coûteaux se désole dans son bloc-notes de l’ostracisme de Nicolas-Dupont Aignan :

"On m’a beaucoup parlé ces derniers jours  de Nicolas Dupont-Aignan, qui a lancé hier un nouveau parti. Tout ce que j’entends de ses propos me semble empli de bon sens - d’autant que, pour l’essentiel, ce sont des propos que j’ai déjà tenu moi-même, et souvent.

 

Sur le fond, parfait. Quant à la stratégie, savoir « nul accord avec quiconque, et surtout  pas les villiéristes », c’est une autre affaire : à quoi pense-t-il parvenir, seul, sans alliance, sans un seul élu national ou régional, sans un organe de presse, aussi fluet soit-il ? Encore une stratégie solitaire, comme on en voit partout, du FN au PS :  chacun pense qu’il est à la hauteur et lui seul… Quand la bataille est si ample et si dramatique, comment admettre un cavalier seul ? Je vais réfléchir cette fin de semaine à la situation ainsi créée, aux moyens, face à tant d’adversités de sauvegarder une unité minimale entre nous tous"

Nous attendons avec impatience l'initiative que pourrait lancer Paul-Marie Coûteaux en espérant que sa volonté de voir (enfin) le courant national et souverainiste s’unir ne soit pas une énième illusion… En outre, il serait intéressant de savoir qui Paul-Marie Coûteaux englobe dans le "nous tous" final…

 

Philippe Carhon

Commentaires

tony

Stop aux partis, illusions dérisoires...
Il faut trouver une autre architecture d'action.
Monter des lobbies officiel et non officiels, avec pour unique but l'efficacité, sans sentiments.
Un homme leader sur une seule idée à la fois, qu'il aura prouvé savoir défendre.
Derrière chaque idée, le maximum de gens, de tous bords.

Le parti politique ne doit être plus qu'une façade légale, mais derrière cette façade, plus rien ne doit ressembler aux vieux partis tels qu'ils existent encore. Objectif: puissance de feu maximale.

Pacal G.

M. COUTEAUX se plaint de M. DUPONT-Aignan, mais déjà il semble ignorer la droite nationale, dont le poids électoral se situe au minimum à 7-8 %.
On peut douter en effet que M. COUTEAUX englobe le FN ou le MNR dans son alliance, qui comme tous ces types de grandes et nobles intentions unificatrices, cache le plus souvent un ostracisme ciblé.

Edouard

Il y a des choses qui pourraient intéresser PMC
http://tous-avec-carl-lang.blogspot.com/

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.