Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Les ouvriers veulent la préférence nationale
L'Agrif et les évêques de France

"Homophobie", l'insulte facile

Une enseignante homosexuelle de 47 ans s'est vu refuser une nouvelle fois l'adoption d'un enfant par le conseil général du Jura alors que la France a été condamnée dans cette affaire pour discrimination sexuelle par la Cour européenne des droits de l'homme.

Le directeur de cabinet du président du conseil général a confirmé que cette demande avait été refusée, "mais pour un motif qui n'est pas du tout lié à l'homosexualité". L'avis de la commission administrative fait état d'un "décalage" entre ses projets et ceux de sa compagne, psychologue scolaire âgée de 44 ans. Le refus d'agrément fait état d'un désaccord entre les deux femmes sur l'âge de l'enfant à adopter.

Pour autant, l'accusation "d'homophobie" a été lancée à l'égard du président du département.

Michel Janva

Commentaires

quausak

l'homosexualité de la dame est un motif largement suffisant même plus et que suffisant ,mais pour pouvoir l'admettre il faudrait ne pas être châtré par le politiquement correct .

titou82

L'homophobie c'est ni plus ni moins l'éthique .

free

La "pornocratie" en plein délire.

Sylvain

Dans les départements de gauche, les agréments sont donnés aux homosexuels. C'est étrange de monter ce fait divers en épingle.

DR

Enseignante et psychologue scolaire homosexuelles, c'est d'abord ça qui est inquiétant...

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.