Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Défendre la vie sur internet
Eugénisme norvégien : extermination des filles

Le MPF dénonce les mesures anti-famille de Sarkozy

L "Patrick Louis, Secrétaire Général du MPF, député français au Parlement européen, réagit à l’ensemble des réformes annoncées par Nicolas Sarkozy en matière de politique familiale. Au moment où la société subit une crise économique et une crise sociale de grande ampleur, le modèle familial français ne doit pas être fragilisé.

C’est pourtant une fragilisation qui sera introduite avec le statut du beau-parent qui n’a qu’un seul but : créer une situation irréversible pour reconnaître de facto et de droit l’adoption d’enfants par des couples du même sexe. Cette décision est en rupture totale avec la tradition et l’héritage français. Quant à l’adoption, s’il y a urgence à en simplifier les procédures un des objectifs doit être de faciliter l’accès à l’adoption par les familles françaises d’enfants français et européens : trop d’orphelins restent à la DDAS et ne trouvent pas de famille pour les accompagner dans leur vie.

Le Mouvement Pour la France est opposé au raccourcissement du congé parental. Le mode de garde des enfants appartient aux parents ; la puissance publique doit garantir la liberté du choix du mode de garde et permettre à ceux qui font le choix d’élever leurs enfants aux dépend de leur activité rémunérée, de bénéficier de droits compensateurs, notamment à la retraite."

MJ

Commentaires

Amédée

Je ne ferais qu'une seule chose face à cette déclaration de Patrick Louis, citer Philippe de Villiers: http://www.lefigaro.fr/actualite/2007/04/26/01001-20070426ARTFIG90244-villiers_appelle_a_voter_sarkozy_et_barrer_la_route_a_la_gauche.php

Olivier M

Le discours de Patrick Louis est tout-à-fait juste. J'approuve sans réserve.
Sauf que le MPF n'a jamais cessé le grand écart entre ces discours, parfaitement séduisants, et leur collaboration sarkoziste, le pire euro-mondialsite jamais élu à la tête de notre pays.
Comme le souligne avec force à propos Amédée.

malba

la gauche aurait fait encore pire.......

Journé Nicolas

Il n'empêche que Patrick Louis a certainement raison,. P2V a appellé à voter Sarkozy pour barrer la route à Ségolène. Il n'adhérait pas tant s'en faut à l'ensemble des propositions de Sarkozy qui, si j'en crois mon entourage en a déjà déçu plus d'un, déçu étant un euphémisme. Il faut se battre contre les éléments entièrement destructeurs de la famille qu'est le statut de beau parent. Sarkozy veut adapter les règles de la société à son cas!! Heureusement qu'on n'a pas élu Eddy Barclay!!!! ou son copain Johnny etc..

Amédée

Y a-t-il vraiment un moindre mal entre Nicolas Sarkozy et Ségolène Royal? Quid du non possumus électoral?

françois

L'appel a voter Sarkozy a permis à Philippe de Villiers de conserver la Vendée... l'un des rares sinon le seul département ou une politique familiale digne de ce nom est menée...

Si Philippe de Villiers n'avait pas appelé à voter Sarkozy (qui aurait été élu, ça n'aurait pas changé quoi que ce soit), le MPF n'aurait plus bcp d'élus pour faire entendre sa voix et pour défendre les valeurs de la famille. Ils auraient été remplacés par des UMP voire des socialistes opposés à nos valeurs.

Alors quand on a le couteau sous la gorge, on doit parfois choisir le moindre mal.

[Ce n'est pas un moindre mal.
http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2008/01/le-moindre-pire.html
Et, ce n'est pas évident que Sarkozy aurait forcément gagné sans Villiers.
Enfin, comment croire pouvoir influencer la droite si, à elle, on ne lui met jamais le couteau sous la gorge ?
MJ]

Olivier Arcachon

@ MJ
Appelez à voter pour le candidat Sarkozy n'était peut-être pas un moindre mal pour vous mais ça l'était pour Philippe de Villiers et les militants du MPF.
C'est votre conscience contre les nôtres.

[Je ne suis pas d'accord, ce n'est pas à chacun sa petite vérité, à partir du moment où les points non négociables sont en jeu ! Le Cardinal Barbarin l'avait signalé : l'objection de conscience est aussi une attitude politique, nécessaire pour ne pas avoir à choisir entre deux maux qui aggravent tous deux l'un des points non négociable. MJ]

Il me semble aisé aujourd'hui de constater l'action de Sarkozy et de son gouvernement et d'en tirer la conclusion qu'appeler à voter pour lui fut une erreur.
Néanmoins, dans le contexte de l'élection, il était - toujours selon moi - flagrant que le choix Sarkozy était un moindre mal (et non pas un moindre pire).

[Non : vie, famille, éducation, Sarkozy proposait déjà pire que ce qui existait alors (CUC, statut du beau-parent, déclarations tonitruantes sur l'avortement, etc.).
Le moindre mal ne se conçoit que comme un progrès par rapport à une situation. Par exemple, réduire le droit à l'avortement en France à 10 semaines de grossesse, c'est un progrès, mais cela reste un mal : un moindre mal. MJ]

Le programme socialiste contenait des propositions qu'il est clairement préférable de ne pas avoir à subir aujourd'hui. Pensons simplement (pour ne prendre qu'un seul exemple parlant) au mariage homosexuel ou à l'adoption par des couples homosexuels.

[Si je vous suis, nous serions obligés de voter socialiste si par malheur un 2nd tour opposait un PS et un PC ??
Encore une fois, l'objection de conscience est un acte politique quand on touche aux points non négociables. MJ]

Je me réjouis néanmoins que vous puissiez imaginer que le score du 2nd tour eut pu être différent si P2V n'avait rien dit : moi même n'oserais pas lui attribuer autant de poids !

[Sa belle déclaration au soir du premier tour aurait pu justement créer une dynamique, rassemblant les 2/3% nécessaires à l'échec de Sarkozy. Lequel aurait su désormais qu'il ne pourrait plus mépriser son aile droite. Avez-vous remarqué combien au contraire il la méprise aujourd'hui ? Ce n'est pas étonnant : les gens de convictions, avec leur respect de la vie et leurs points non négociables, sont prêts à fermer les yeux en 2 jours sur ces sujets... et à négocier ! Pour Sarkozy, ils ne méritent aucune estime. MJ]

Ajoutons que même si P2V n'avait rien dit, les électeurs qui ont voté au 1er tour pour lui (et, un très grande partie également pour les électeurs du FN ont fait de même) auraient voté pour Sarkozy.

Le 2nd tour est forcément le choix entre 2 candidats : aucun ne me plait mais l'un est franchement pire que l'autre. Donc je choisis (et non, choisir Sarkozy contre Royal ce n'est pas Hitler contre Staline, cette reductio ad hitlerum est surprenante de la part de l'auteur que vous citez.)

[Ce n'est pas surpenant quand on sait que tous deux autorisent notamment l'eugénisme et la destruction de la famille...
Mais vous avez une vue à court terme, non conforme à la défense des points non négociables.
Si le vote "catho" est acquis automatiquement au 2nd tour, on ne voit pas comment il peut espérer peser dans le débat d'idées.
Regardez la politique américaine : les milieux pro-vie ont fait battre Bush père en 1995 face au pro-mort Clinton, car Bush père n'avait pas suivi leurs recommandations dans la lutte sur l'avortement. Bush fils en a tiré les leçons et a fait considérablement progresser le combat pro-vie.
MJ]

Hugues

Ne faisons pas de politique-fiction, mobilisons la France autour des valeurs familiales, et notamment les rares députés UMP qui ne les ont pas oubliées...

On a un sujet clivant au sein de la droite, profitons-en aussi pour se compter

LOUIS 14

Le MPF a la trahison chevillée au corps
Rien de sert de se lamenter , de s'offusquer sur les méthodes de Sarkozy an co et de tendre la main à chaque fois pour quémander une circonscription....
C'est lamentable et ces gens là ne sont plus crédibles du tout
Je vous salut TARTUFFES!!!

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.