Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Qui a peur du Concile Vatican II ?
Eluana Englaro est condamnée à mourir de soif et de faim

Régularisation des clandestins : la méthode Besson

Après les régularisations massives "au cas par cas" qui nécessitaient de prendre le temps de regarder le dossier, voici les régularisations rapides : à partir de demain, les étrangers entrés illégalement en France pourront se voir délivrer un titre de séjour s'ils dénoncent leur passeur. Eric Besson, le ministre de l'Immigration a annoncé qu'il allait signer jeudi une circulaire par laquelle :

«nous allons donner aux préfets la possibilité d'accorder des titres de séjour provisoire aux clandestins victimes de filières clandestines qui décideraient de les dénoncer».

Michel Janva

Commentaires

Serval

Imaginez simplement l'échange verbal:

Le représentant de l'Etat en France:
- Comment s'appelle ton passeur?

Le clandestin:
- Mamadou N'DIAYE

- Comment a-t-il opéré?
- Avec une pirogue.
- Où peut-on le trouver?
- Au pays, sur sa pirogue, face à la plage de Tiboudié.

- OK, c'est bien, tiens, voilà ton Ausweis...

Résultat: Aucune arrestation de passeur ou de démantèlement de réseau, augmentation des menaces sur les familles restant au pays, nombre d'éliminations en cours de passage plus élevé, retour à des pratiques de dénonciation que la France n'a plus vu depuis le milieu du XXe siècle.

PEY

Si elle est correctement appliquée, c'est à dire si la dénonciation ainsi recueillie permet effectivement de réduire, voire détruire les réseaux de passeurs, c'est une mesure qui me semble positive.

La fin ne justifie-t-elle pas les moyens ?

Icks PEY

["La fin ne justifie-t-elle pas les moyens ?" Jamais. MJ]

jp

Merci, MJ!!
J(allais répondre comme vous: NON, jamais la fin ne peut justifier les moyens. C'est la pire des portes qui s'ouvre!!!

Yann H

Au-delà de savoir si c'est une bonne ou mauvaise méthode, je me pose une autre question. Chaque fois que la droite a pris des mesures assez radicales pour lutter contre tout ce qui necessite l'obtention de renseignements auprès de la population pour réussir, la gauche criait toujours, haut et fort, au scandale et bla bla bla ... et surtout à la "délation", mot cher à tous les gens de gauche. Or il me semble que M. Eric Besson est un socialiste de longue date, venu manger au ratelier de la droite. ET là, queudale, nibe, nada ..... pas une voix ne s'est élevée à gauche pour dénoncer la méthode BESSON. Mais c'est peut-être pour cela que M. Sarkozy l'a nommé à ce poste.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.