Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Le débat sur le préservatif ne concerne pas l'Afrique
Plus de préservatifs signifie plus de cas de SIDA et plus de morts

L'Agrif défend le Pape contre la malhonnêteté intellectuelle

Voici un extrait du communiqué à l'adresse du système politico-médiatique qui en a avalé son laïcisme légendaire :

"Il est tout de même fantastique de constater qu’aucun de ces «progressistes» n’élève la voix contre l’islam qui prône cent coups de fouet pour les célibataires qui ont des relations sexuelles hors mariage ainsi que la condamnation à mort par lapidation pour les adultères. Il est vrai que le fouet et la lapidation sont certainement plus efficaces que le préservatif afin de lutter contre le sida. Nos «copulâtres» ne s’émeuvent guère non plus qu’une femme de 75 ans vienne d’être condamnée à 40 coups de fouet et quatre mois de prison par la police religieuse saoudienne pour avoir reçu chez elle deux jeunes hommes qui n’étaient pas de sa famille directe et qui lui rapportaient simplement ses courses. Si le fouet et la lapidation ont la sympathie de nos médias islamophiles, est-ce que nous devons nous attendre à ce qu’un délit de «préservatiphobie» soit instauré en France ? En tout cas, s’il existait un préservatif contre la malhonnêteté intellectuelle, beaucoup de nos soi-disant élites auraient la tête dans le condom ! "

Michel Janva

Commentaires

philippe bagnon

Si les propos du Pape étaient à ce point meurtriers, pourquoi les journalistes les relaient-t-ils? Pourquoi ne se posent-ils pas la question si les propos du pape s'adressent d'abord à eux à titre confidentiel et pas au grand public? Quand les journalistes comprendreront-ils leurs responsabilités des centaines morts dans l'affaire des caricatures et du discours à huis clos de Ratisbonne?

Jean

Peut-être qu'une des raisons de cette différence de traitement tient au fait que le christianisme est assimilé à l'Occident, cet Occident sommé de se repentir - mea culpa perpétuel et haine de soi auxquels Benoît XVI ne se plie pas - tandis que l'islam brille par son exotisme condamnant de fait toute critique et la réduisant au racisme et à l'impérialisme.
Le pire est qu'on peut parler à l'envi des meurtres de chrétiens en pays musulman, les gens n'y croient pas tant ils sont conditionnés dans l'idée que l'islam est une religion de paix et d'amour. Et ils le répètent bêtement sans même se donner la peine de se renseigner sur le coran et la sunna.

Et surtout, sans me permettre de trop juger les intentions, il est plus aisé de s'écouter condamner le Pape avec la meute que de prendre parti contre l'islam et sa meute de défenseurs. Ca fait chic et intello de taper sur un homme, ça fait courageux ! Chacun a son petit avis sans savoir de quoi il retourne et sans avoir la patience de s'informer.

Guillaume-Marie

toujours autant de bon sens l'AGRIF et la plume alerte! Bravo à eux !

L. Chéron

"Heureux serez-vous quand les hommes vous haïront" (Luc, 6, 22)
"Prêche la parole, insiste à temps et à contre temps" (2 Timothée, 4, 2)

Olivier M

Bien vu.
Il est évident que l'Eglise subit en ce moment une attaque généralisée contre ses piliers fondamentaux (le Saint Père, les dogmes, la morale).
Cela provient à mon avis de la rage diabolique qui a saisi les progressistes de tous poils devant la reconnaissance des évêques traditionalistes par le Vatican.
C'était "l'arête en travers de la gorge" de Mgr XXIII...
Ils enragent je vous dis! Mais Dieu merci, notre Pape tient bon, contre vents et marées.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.