Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



L'OTAN, une organisation militaire et politique
Faim : nous ne sommes pas trop nombreux sur Terre

Paul-Marie Coûteaux conteste son éviction des élections européennes

Dans un communiqué, le député français au Parlement européen, écarté de la tête de liste en Ile-de-France au profit de Jérôme Rivière, accuse Libertas (changeant ainsi d'avis depuis sa déclaration du 16 janvier):

C "[J]e ne puis accepter la prise en main de la campagne européenne des souverainistes par l'organisme pan-européen dénommé Libertas-Europe. Si ce qui s‘est présenté comme un «label» pouvait afficher un lien entre les NON à travers l'Europe, il semble que son rôle aille désormais au-delà puisque son Président, l’homme d’affaires Declan Ganley est allé jusqu'à évoquer le 18 février dernier devant les membres de mon groupe Indépendance et Démocratie, la nécessité de "liste de vote commune". Soucieux de préserver l'indépendance de mes votes et de mes interventions, je récuse le parrainage de M. Ganley [...] ses convictions ne sont pas celles pour lesquelles nous nous battons depuis Maestricht.

[...] Avec mes amis du Mouvement pour la France, dont une trentaine de fédérations me demandent aujourd'hui de poursuivre ma tâche [...] comme avec ceux du Rassemblement pour l'Indépendance de la France qui se veut un point de rencontre entre les souverainistes de tous les horizons, avec les fidèles des Cahiers et de la Lettre de l'Indépendance, j'entends construire en Ile-de-France une liste de large unité nationale pour que se rassemblent toujours plus nombreux les esprits et les cœurs des millions de solitaires qui, à l'heure des périls, ont besoin plus que jamais des solidarités, des principes politiques traditionnels et du nom même de la France."

Michel Janva

Addendum 16h00 : On apprend que Paul-Marie Coûteaux conduira lui-même une liste souverainiste en Ile-de-France ou rejoindra celle de Nicolas Dupont-Aignan.

Commentaires

Sombreval

Et une liste de plus, une !

Amédée

Pourquoi Jérôme Rivière n'est-il pas tête de liste dans le Sud?
Là, où il était député français?

Lantenac

J'espère que cette démarche n'est pas motivée par l'orgueil. Le vote souverainiste est déjà suffisamment bas que pour s'amuser à le diviser.

anne

... et voilà... repartis dans les querelles et les divisions !nous sommes vraiment dans un logique de "tour de Babel".

francois

ce billet qui flirte avec la diffamation à l'égard de Libertas traduit surtout la déception d'un intellectuel germanopratin qui n'a pas pu etre reconduit pour récupérer son maroquin à Strasbourg...

Xtophe

Tiens donc ! N'est-ce pas M. Couteau qui nous parlait d'unité ???

Les souverainistes (qu'il s'agisse de Le Pen, de Villiers, de Couteau ou de Dupont-Aignan) me font vraiment bien rigoler ! En réalité, ils ne se battent pas pour l'indépendance de la France, mais simplement pour des postes, des places, des sièges et des rémunérations. Rien de plus !

Ils sont vraiment écoeurants. Je ne crois plus à aucun de leurs mensonges. Qu'ils continuent donc à se battre comme des chiffonniers... Ces êtres calculateurs n'ont pas de grandeur d'âme.

Aussi, il serait bon qu'ils cessent (une bonne fois pour toutes) de dissimuler leur ego hypertrophié derrière des valeurs nobles et des idéaux respectables ; ils contribuent davantage à les souiller qu'à les mettre en valeur.

Webtele souverainiste

Regardez la video de Paul-Marie Coûteaux sur la webtele.
http://www.webtelelibre.levillage.org/content/view/197/55/

arnodu

Et hop, une liste souverainiste de plus. Bravo, continuez

le roi Sebastien

Jerome Rivière est un bien meilleur candidat: un homme d'action, qui n'a pas eu peur de se mouiller aux dernières élections, avec les conséquences que l'on sait
Quant à Monsieur Couteaux,il est bien gentil, c'est un homme de salon, et de bon ton, et qui le désire pourra continuer à l'écouter pérorer

jeanclaude

Si besoin était, ceci démontre la dépendance du MPF avec le pouvoir de l'argent.... et des bonnes places.

Côme

Quel dommage de constater que les places et les honneurs prédominent sur l'intérêt de la France et le Bien Commun...
Quelle déception de voir Monsieur Couteaux, que j'admire et respecte, être à son tour tenter par la division pour garder sa place. D'ailleurs si les souverainistes avaient un peu d'ambition, M. Couteaux accepterait une place de numéro 3 sur la liste de M. Rivière et les deux siégeraient aux Parlement...

francois

Pour mémoire, voici le communiqué du 16 Janvier où Paul-Marie Couteaux réclamait l'unité... il est fort à parier qu'un revirement soudain relève plutot de la querelle de personnes.
Declan Ganley, malgré les allegations de Paul-Marie Couteaux, a rappelé que l'adhésion à l'OTAN relevait de la souveraineté de chaque pays, de même que l'opposition à l'entrée de la Turquie dans l'UE, à laquelle est farouchement opposé M. Ganley. Les propos de PM Couteaux, guidés par l'amertume, relevent de la diffamation pure.

ci-dessous le communiqué de Paul-Marie Couteaux, daté du 16 Janvier:

Elections européennes : rassemblement en vue contre la supranationalité

Le sondage sur "les rapports de force pour les élections européennes", réalisé par l'IFOP les 8 et 9 janvier derniers, comme les rumeurs et péripéties qui ont entouré le récent mini-remaniement ministériel, ont montré à l'évidence que Philippe de Villiers reste la seule personnalité d'envergure nationale capable de fédérer en juin prochain les opposants à la supranationalité.

Avec un point de départ de 6%, et bien qu'il ait observé une longue période de retrait, M. de Villiers est la figure marquante du Non français, relayé par les Pays-Bas, l'Irlande, la Pologne et la République Tchèque, à toute Constitution créant un grand Etat qui nierait l'Europe des réalités. Il est remarquable que le même sondage indique que certains électeurs du Oui se disent désormais disposés à voter pour ses listes, et que son meilleur score soit obtenu dans catégorie "ouvriers".

Autour de ce pôle, un rassemblement est désormais impérieux, d'une part avec les défenseurs de la Chasse, de la Pêche, de la Nature et des Traditions trop tôt publiés pour disparus ; d'autre part avec les souverainistes du RIF qui lanceront le 4 février un comité de liaison pour l'Indépendance de la France (CLIF) constitué de plusieurs mouvements attachés à la défense de la souveraineté nationale et populaire.

Ce rassemblement peut espérer le 7 juin un score à deux chiffres ; il doit se constituer dans un esprit d'unité, et sans agressivité vis-à-vis des mouvements de diversion et des stratégies solitaires. La France formera ainsi au Parlement européen l'ossature du groupe Libertas réunissant les nombreux Non qu'expriment les peuples de l'Europe pour sauvegarder l'indépendance de leurs Nations et les valeurs de la démocratie.

zeller alain

plus que jamais ,en bon gaulliste, monsieur Paul-Marie Couteaux devrait s'inspirer d'un
slogan de feu son maître:
"les couteaux aux vestiaires!"
les gaulois sont décidément plus bas que dans la plaine...

letroll

Alors que certains travaillent à l'unité aux niveaux national et européen, d'autres se complaisent dans la division, motivés par une satisfaction personnelle. Malheureusement, la calomnie s'est invitée dans le débat de Mr Couteaux, pourtant habituellement trés fin et droit. Dommage.

Pierre

Il est surprenant de voir comment un homme peut changer d'avis en trois mois(cf communiqué de Paul-Marie Couteaux du 16 Janvier) à partir du moment où sa place est mise en danger. Je ne savais pas Monsieur Couteaux si carriériste.

Pascal G.

@ François

Vous critiquez M. COUTAUX pour son esprit de division, mais à la lecture de son communiqué, on comprend que vous pratiquez de même : comme vous, il affectait d'ignorer les partis souverainistes qui n'ont pas d'accointance avec l'UMP et n'ont pas fait voter N. SARKOZY : à savoir les listes FN et les listes Lang-Martinez.

Et c'est dans cette ''ignorance'' entretenue que réside l'échec du souverainisme : une partie de ses représentants s'est donné pour mission depuis 20 ans de rejeter l'autre, au prétexte commode d'extrêmisme et autres fariboles de la bien-pensance. Il y a les souverainistes convenables et ceux qui ne le sont pas ; il y a ceux que les anglo-saxons peuvent supporter et financer (jadis le magnat Jimmy Goldsmith et maintenant un autre magnat, M. GANLEY), et puis les autres, sans doute trop nationaux.
P. de Villiers le vendéen devrait relire les Manants du Roi : il y verrait que la fidélité se joue des apparences dictées par les puissants, surtout quand ils sont milliardaires et étrangers.

gc

Et si PM Couteaux disait vrai ?

Pour citer PM Couteaux :
"je pensais jusqu’à présent que « Libertas » ne ferait qu’apporter un label aux partis opposés au traité Lisbonne, mais aux derières nouvelles, il n’en est rien et, apparemment, Libertas présentera des listes partout, y compris contre les eurosceptiques, et même en Grande-Bretagne, ce qui pourrait bien faire perdre à « UKIP », le parti de notre autre co-président Nigel Farage la plupart de ses dix sièges. D’ailleurs, Ganley précise qu’il n’est pas eurosceptique, estimant que l’« on ne peut pas être sceptique sur l’Europe ». A ma question : « comment devons nous nous appeler ? » il me répond avec un bon sourire que « nous sommes pan-européens, nous sommes les vrais européens » ; et cette réponse équivoque me plonge dans une extrême perplexité… (non, d’ailleurs : le comble sera atteint lors d’une conversation avec l’ami Nigel (Farage) retrouvé peu après devant l’hémicycle : rouge comme une écrevisse, tant est grande sa fureur, il me dit des choses que je n’ose même pas retranscire ici...)"

Il semble que le reproche fait à Libertas dépasse les frontières de la France et qu'il s'agit d'une fausse opposition organisée par le système. ça fait brouillon pour ceux qui sont tombés dans le panneau, Certes.

Christophe Horen

Le plus surprenant est que P.M Couteaux fasse paraitre aujourd'hui sur son blog un article dans lequel il revient 3 semaines aprés sur ses différents avec Declan Ganley.Pourquoi n'a-t-il pas réagi plus tôt ?
Pourquoi depuis plusieurs mois,(il était aux cotés de Declan Ganley le 20 sept à l'université d'ét du MPF à l'Espace Cardin)a-t-il alors appellé à l'unité autour de Libertas ?

http://lequotidiendebabylone.over-blog.com/article-28908799.html

Edouard

Pourquoi, plutôt que d'aller vers Nicolas Dupont-Aignan, Paul-Marie Couteaux n'irait pas proposer ses services à Carl Lang et ses amis.
Ainsi, il se mettrait en conformité avec ses paroles sur l'unité et participerait à une initiative porteuse d'espoir...tout en conservant ses chances d'être élu en région parisienne.
Carl Lang est suffisamment intelligent pour comprendre que rompre avec les méthodes du FN consiste aussi à élargir ses listes vers des personnalités souverainistes de qualité comme PMC plus que symboliques et médiatiques comme Charles De Gaulle en 1999 (mauvais souvenir)...

Christophe Horen

Pourquoi P.M Couteaux avait-il cosigné la demande pour faire reconnaitre Libertas comme un parti européen si aujourd'hui il utilise cet argument pour rompre l'unité ?

http://www.levif.be/actualite/europe/72-57-28850/libertas--un-parti-antieuropeen-au-parlement-europeen.html

cadoudal

UN article de LA CROIX du mercredi 11 mars sur DECLAN GANLEY laisse trés dubitatif sur l'origine de sa fortune et la finalité de libertas

Satrebil

@ Sombreval

Oui, une liste de plus, et qui va affaiblir Libertas en Île-de-France, alors que Paul-Marie Coûteaux appelait à l'unité...

@ Lantenac

Et par quoi d'autre que l'orgueil cette démarche peut-elle être motivée, puisqu'elle conduit à affaiblir les positions qu'il a lui-même prétendu défendre avec Libertas ?

@ Anne

La tour de Babel, oui, belle métaphore. N'était-ce pas justement cette Europe de Babel que M. Coûteaux disait combattre... ?

@ francois, letroll, Pierre & Christophe Horen

Oui, c'est pourquoi le claquage de porte intempestif de Coûteaux ne trompe personne.

@ Xtophe

Le pire, c'est sans doute que tous ces souverainistes vont déplorer les divisions après les élections, une fois que toutes ces petites factions auront été balayées...

@ le roi Sebastien

Le problème, c'est que les péroraisons de salon de M. Coûteaux vont avoir des conséquences bien moins plaisantes que celles que vous décrivez pour Libertas...

@ gc

« une fausse opposition organisée par le système » ?

Avec un leader qui a gagné le non en Irlande?

Oxxident

Mais M. PMC, pour qui j'ai la plus grande estime, si Ganley n'est pas 100% d'accord avec vous, il l'est sur le fond ! : pour une UE confédérale et contre une UE fédérale et technocratique, ne vaut-il pas mieux regarder ce qui unit plutôt que ce qui divise ?
Il se débrouille très bien face à la gauche, euh.. les journalistes :
http://www.youtube.com/watch?v=Etl2MDfDn5U&eurl=http://www.pourlafrance.fr/

Robert

Mais réfléchissez un peu, à la fin ! Ce n'est pas M. Coûteaux qui divise les souverainistes, c'est Ganley qui a médiatiquement récupéré le nom, alors qu'il n'en porte aucune des valeurs.

francois

J'ai écouté l'interview de Ganley sur iTV ou il précise que la question de l'OTAN releve de la politique souveraine des Etats...

Que Ganley soit ultra libéral, pro Turquie ou OTAN ne me dérange pas: notre conception de l'Europe est justement anti-supranationale, ainsi, Ganley peut tres bien avoir ses affinités sans pour autant vouloir les imposer aux 27 listes Libertas, en quel cas ce serait plutot contradictoire...

Rollon

Tout le monde prend l'effet pour la cause ! C'est parce que PMC a plusieurs fois exprimé auprès de ses proches dont P2V et des membres du RIF ses préventions contre Libertas qu'il a été écarté par P2V. Et non parce qu'il a été écarté qu'il voit dans Libertas un piège pour les souverainistes.

Il a plusieurs fois mis en garde les dirigeants du MPF. Ceux-ci n'en n'ayant pas tenu compte, PMC en tiré les conséquences, à mon avis avec raison.

Olivier M

Ganley a pris parti pour l'entrée de la Turquie en Europe et se présente comme "pan-européen".
A l'heure de la crise financière et économique majeure causée par l'euro-mondialisme, cet homme n'est qu'un poids mort dans le camp souverainiste.
Villiers, Couteaux et tous les autres n'ont qu'une vraie alternative: l'alliance, franche et résolue, avec les autres souverainistes, d'ailleurs numériquement les plus importants, le Front National.

Robert

A Olivier M : non, les "autres souverainistes" ne sont pas numériquement les plus importants. Les résultats du FN ont toujours été mauvais aux Européennes, et le seront plus encore aujourd'hui.

Mingdi

Vaguelettes sans importance. L'océan d'indifférence qui a saisi les électeurs nationaux français retrouvera son calme mortifère.

Dupech

A l'origine PMC pensait que Libertas était un label pas un parti, c'est en ce sens qu'il a signé l'enregistrement

Or il n'en ai rien, c'est un parti qui se présente partout où se trouvent des listes souverainistes non affiliées, comme UKIP en Angleterre.

Que cherche Ganley ? Veut-il empêcher les nations d'europe d'élire des représentants souverainistes ?

Ganley n'est pas pour europe confédérale : il s'est prononcé pour l'élection d'un président de l'union européenne !
Libertas est un mouvement pan-européen au même titre que Newropean et la Pan-Europe, ce n'est pas un parti souverainiste.

JEAN DU TERROIR

A mon sens, Libertas constitue la première démarche politique crédible des tenants du "non de droite" du 29 mai 2005 organisée au niveau européen, puisqu'il s'agit bien d'associer nos efforts pour défendre les souverainetés nationales des pays européens.

Monsieur Couteaux me semble avoir tort de ne pas y participer mais je lui souhaite tout de même de se faire réélire au Parlement européen...avec le soutien de Debout la République, peut-être!

Borneval

Mieux vaut se faire élire sur ses opinions que sur celles de l'adversaire. Tout à fait d'accord avec Dupech : je ne vois en quoi ce serait souverainiste d'élire un président de l'union européenne ?

Que le sous-traitant du secrétariat de la Défense américaine Ganley ne comprenne les Nations d'Europe qu'à travers le prisme de ses employeurs US peut se comprendre, mais que vient faire de Villiers dans ce bateau percé qu'est Libertas ?

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.