Nouvelle fraude électorale à Perpignan ?
Les chiffres des vocations sacerdotales en France pour l'année 2009

Collèges catholiques piégés par la propagande homosexuelle

Extrait de la réponse du directeur de l'établissement de Saint-Genès suite à un courrier à propos de la diffusion au sein de cet établissement catholique d'une brochure pro-gay :

"S'il est vrai que nous avons été "piégés" par la brochure éditée sous la seule responsabilité du Conseil Général de Gironde à destination des collégiens, nous n'en approuvons pas pour autant ni le fond ni la forme.

En cette fin d'année, tout le monde est sur le front et peut faire preuve d'inattention en distribuant un document (que nous devons l'avouer bien sûr nous n'avions pas lu) émanant du Conseil Général, institution à laquelle à priori nous devrions faire confiance. Si nous avons "péché", c'est donc plus par excès de précipitation qui est à l'origine de notre manque de discernement. [...]

En espérant ne pas vous avoir choqué avec cette réponse, nous vous invitons à réagir surtout auprès de ceux qui ont publié cette brochure car ce qui dans cette affaire nous semble surtout condamnable, c'est l'usage qui est fait des deniers publics au nom d'une liberté d'information qui néglige la qualité et le discernement lorsque l'on souhaite s'adresser à des jeunes."

Le Conseil Général de Gironde, c'est ici, et son président (PS) Philippe Madrelle.

Commentaires

Marie

L'obsession sexuelle est gravissime!
Péché mortel!

PUMA

ma lettre au Conseil Général de la Gironde:

Bonjour,
Vous avez édité et fait distribuer dans les collèges, une revue "spot 33" dans laquelle on découvre un pladoyer pour l'homosexualité. On peut y lire entre autre que « l’embryon n’a pas de sexe » ? Ne savez-vous pas que dès la fécondation, le patrimoine génétique est fixé, en particulier par la présence (ou non) du chromosome Y. Donc l'embryon est absolument différencié, même s'il n'y a pas encore les organes pour qu'on puisse le constater "à l'œil nu". Drôle de spécialiste que le médecin écrivant dans cette revue et soutenant le contraire…
Enfin, je trouve plus que regrettable l'usage qui est
fait des deniers publics au nom d'une liberté d'information qui néglige la qualité et le discernement lorsque l'on souhaite s'adresser à des jeunes. Le battage permanent en faveur de l'homosexualité devient insupportable aux parents qui souhaitent donner une vision juste et équilibrée de la sexualité à leurs enfants. Oui on peut se poser la question du bon équilibre que représente l'homosexualité car si vous laissiez des homosexuels sur une ile déserte, il y a peu de chance pour qu'on trouve encore de la vie sur cette ile 200 ans après ! L'homosexualité est-elle donc bien en accord avec la nature ???
Les comportements sexuels des individus regardent les personnes; sinon que fera le Conseil Général si demain certains réclament une reconnaissance de leur amour pour les adolescents ? Une nouvelle plaquette d'informations pour nous faire comprendre que le principal c'est l'amour, que l'on est libre, que la sexualité est sans tabou ?
Le Conseil Général n'a pas à imposer à nos enfants une éducation que les parents ne souhaitent pas donner.

Journé Nicolas

Il y a pourtant longtemps qu'il faut méfier de tout ce qui émane des autorités en terme de formation des jeunes!!
Dont acte!!

alice

je trouve la lettre du directeur absolument scandaleuse ! il n'est pas au courant ce ce qui est diffusé dans son établissement? il se moque de qui ? quand on pense qu'on ne peut rien diffuser sur d'autres sujets sans "imprimatur" des directeurs ! hé bien ce monsieur ne fait pas son boulot correctement !
pour le reste même pas la peine de commenter ! on finit par regretter le temps où les parents dans l'enseignement catholique n'avaient qu'à contester le contenu des livres trop marxistes !!

Annette

"Se montrer prudents comme des serpents et candides comme des colombes" Matthieu 10, 16-23.
Cela est urgent et indispensable car la toxicité des diffusions des autorités en matière d'éducation est extrêmement insidieuse.
De plus, elle concerne tout le monde et partout: parents, enseignants, éducateurs....
Regardez par exemple les programmes pour enfants de la TV! Oui, soyons prudents comme des serpents et nous les chrétiens qui avons conscience de cette culture de mort qui s'infiltre partout, nous avons une grande responsabilité d'aider à la prise de conscience. Puissions-nous être les instruments de l'Esprit-Saint dans ce sens en nous montrant disponibles. Non pas "nous", mais Lui à travers nous. Prions pour cela.
Bonne journée

Sancenay

Le procédé par lui-même constitue un viol de la liberté de conscience des enfants.

L'utilisation des fonds publics à cette fin , n'est rien moins que le détournement de l'argent public à des fins idéologiques et probablement d'intérêts d'arrière boutique.

Le président Sarkozy a exhorté devant le parlement réuni en Congrès a Versailles les élus à supprimer toute dépense "inutile".
Celle-ci est non seulement inutile , elle est nocive et contrevient à la notion même de bien commun.

Si nous sommes encore dans un Etat de droit, il faut donc aplliquer la loi , interdire ces pratiques abusives et sanctionner les sectaires qui imposent leur propagande aux frais du contribuable exsangue et souvent au profit de crèmeries d'obscures fratries.

Sancenay

Est-ce que cela choque autant l'aimable Juppé que les propos du Saint-Père sur le préservatif ?

Monsieur Juppé est-il en l'espèce décidé à faire respecter le droite et la libre conscience des enfants et des familles authentiques , ou bien lavera-t-il plus rose que ses collègues socialistes les cerveaux des enfants girondins ?

Marie

Merci Puma, je me suis bien inspiré de votre courrier.

Maguelone

Entièrement d'accord avec Alice : quelle honte pour ce directeur d'établissement de détourner SA faute sur d'autres
C'est bien lui le principal responsable de la diffusion de ce document.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.