Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Le "Oui à la vie" de Monseigneur Marc Aillet
Quel avenir pour les souverainistes en France ?

La Vendée, à jamais sœur de la Pologne dans la gratuité des sacrifices…

Villiers katyn Le film Katyn d’Andrzej Wajda, boycotté par la France a été projeté mercredi soir, à l’initiative du Conseil Général de la Vendée. Face à ce boycott, le département de la Vendée a organisé une projection exceptionnelle, à destination notamment des étudiants, afin que les Vendéens puissent connaître cet épisode tragique occulté pendant des décennies.

Philippe de Villiers, présent à cette projection, a notamment déclaré :

"Comment oublier en effet que ces peuples ont une histoire commune, sinon parallèle : Vendéens et Polonais ont du affronter par le passé, à la fois la terreur et le déni. Ce soir, nous sommes tous des Polonais"

Commentaires

Ildiko LETELLIER

Nous avons eu la chance de pouvoir enfin le voir il y a quelques semaines à Dinan (Côtes d'Armor)
mais seulement 2 projections : une un jeudi soir et l'autre le dimanche après-midi mais passée dans une petite salle de 120 places; 46 personnes n'ont pu y assister faute de places.
Ce film devrait être projeté dans les lycées au moins aux classes de terminales pour devoir de mémoire

kilo

je ne savais pas que le film est censuré par la France
un grand bravo à la Vendée pour ces projections
à noter que le réalisateur du film (Wajda) n'est pas ce qu'on pourrait appeler un patriote polonais ... mais c'est toute une histoire

iréné

J'y étais

Edifiant, boulversant

Léonard

Voilà un exemple très concret qui nous donne l'importance de soutenir des élus comme Villiers aux élections. Peu nous chaut que certains puissent dire qu'il a été élu avec les voix de l'UMP. Le résultat est là et dans de nombreux domaines !

PK

Voilà, P2V est bon... en Vendée. C'est sa dimension et sa limite.

C'est dommage qu'il veuille souvent jouer à la grenouille et au bœuf...

Jeannot

P2V est bon ... en Vendée.
Le FN est mauvais ... partout.

Non mais! Qu'est-ce que c'est que cette histoire de grenouille et de boeuf?

loulou42

C'est dingue comme chaque article ou est mentionné Villiers se voit commenté d'une phrase qui se veut assassine sur sa personne !
Pathétique !

Sancenay

fort bien, dommage que cela n'est pas eu lieu pendant la campagne, avec emphase.

cosaque


Quoi que l'on puisse penser de la dimension nationale de P2V, force est de constater qu'en Vendée il fait un travail de fond remarquable, à contre-courant et salutaire.

9thermidor

j' ai cherché à publier sur AGORAVOX un article sur la

tannerie de peaux humaines installée à MEUDON par la Convention en 1793

réponse : rejet,sans explication

beaucoup de vérités sont intolérables

le Roi Sébastiao

ce film passe encore actuellement à paris au Lincoln, rue Lincoln (champs elysées)
Parisiens du Salon Beige, allez y !
et emmenez vos ados !

free

J'attends toujours son passage dans la ville où je réside. Mais je regarde toujours où je pourrais, éventuellement, le voir au plus près.

Marie

@ PK.
Non, vous avez tort de porter ce jugement. Il est bon pour gouverner ; pas pour faire campagne. Personnellement, je préfère (ou devrais-je dire je préférerais) de bons gouvernants, plutôt que des machines à gagner des élections à la Chirac, mais c'est une longue histoire..

Romain Dyli

Un grand merci (encore une fois!) à M.De Villiers pour saluer le peuple polonais. Mon arrière grand oncle est mort à Katyn et je suis toujours heureux de voir qu'en France il y a des gens qui n'oublieront jamais cet événement tragique.
En fait, il faut mesurer la gravité de la situation. Un jour j'ai parlé avec un Russe qui m'a dit:"mais attendez, 30000 personnes mortes, ce n'est rien pour nous les russes, on en a eu 30 millions!"
Ce qu'il faut savoir c'est que ces 30000 polonais tués d'une balle dans la nuque étaient l'élite de la nation polonaise. De plus, ils étaient (presque) tous catholique. Dans le film, on voit également les professeurs d'université de Cracovie se faire arrêter par un piège par les allemands... Presque tous sont morts.
Voici donc la gravité de ces évènements, toute une génération d'élite partie en fumé par les deux régimes totalitaires. Encore aujourd'hui on ressent en Pologne ce manque...
Quant à Wajda [...] ce Monsieur était un importuniste qui a collaboré avec tous les régimes en place.

Marc

J'ai vu ce film au Lincoln, près des Champs-Elysées.

Bouleversant et remarquable.

PK

@ Marie,

Navré mais chacun a ses limites et c'est la raison pour laquelle on organise hiérarchiquement (ou de façon pyramidale) n'importe quelle structure.

Ou pour parler plus clairement, on n'a pas tous reçu de NSJC le même nombre de talents...

Tout le monde ne peut pas être un général en chef... il faut aussi des sous-lieutenants.

P2V n'est (certainement) pas mauvais en Vendée... mais c'est une calamité au niveau national. C'est cruel pour lui mais tant pis : il a assez fait de mal ainsi. Le plus tôt il aura le courage ou bien la sagesse de le reconnaître et le mieux cela sera. Pour tous.

Encore qu'avec le Saint-Esprit, tout soit possible.

En tous cas, aujourd'hui et en l'état des choses, il en est ainsi.

GC

Un film poignant et d'un grand esthétisme.

Vous pouvez agir auprès de vos cinémas privés et publics pour qu'ils diffusent le film.

Exemple à La Roche sur Yon où le film a été projeté 3 fois (en plus de cette projection par le Conseil Général de Vendée)

http://g2c.hautetfort.com/tag/katyn

PG

Bravo à P de Villiers pour cette projection. Et pour ses propos sans concession.
Une (très légère) critique : il n'y eut pas que les Vendéens qui furent massacrés, même si eux le furent plus que tous : certaines zones de la Bretagne, de l'Anjou et du Maine connurent des massacres de masse de type génocidaire. De même qu'il y eut des ''chouanneries'' paysannes catholiques, en Flandres, dans le Berry, en Auvergne, en Provence, plus limitées dans le temps, mais souvent très massives.
La Révolution fut rejetée et détestée de l'immense majorité du peuple français, terrorisé et qui subit une violence psychologique dont il n'est pas remis : la mort du Père, Dieu, comme le Roi, ainsi que le souligne Taine dans ''Les origines de la France contemporaine''.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.