Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Contraception, avortement, infanticide...
Michel Barnier, "vendu"

Le Haut Conseil contre la Famille

Lu dans Daoudal Hebdo :

"Le Premier ministre François Fillon a installé, vendredi dernier, le «Haut Conseil à la Famille», qui avait été créé par décret en octobre dernier. C’était l’avant-veille des élections européennes. L’événement est passé inaperçu. C’était voulu, bien sûr. [...] Ce «Haut Conseil de la Famille», qui n’est qu’une de ces innombrables instances qui servent à enterrer le sujet sur lequel elles «réfléchissent» [...] n’a en outre qu’une existence fantomatique. Les syndicats (sauf la CFDT) le boycottent parce qu’il est prévu qu’il doit comporter autant de représentants des associations familiales que de représentants syndicaux, et les associations familiales non affiliées à l’Unaf protestent contre le monopole de l’Unaf (qui permet de bien verrouiller le dispositif) : sur les 14 représentants du mouvement familial, 7 sont désignés par l'Unaf et 7 sont issus de mouvements familiaux agréés par l'Unaf. L'Union des familles en Europe (UFE) a formé un recours devant le Conseil d'Etat.

F Le discours de François Fillon était d’une remarquable platitude. Il est vrai qu’il n’était pas destiné à être médiatisé… [...] Ce qui avait déjà été dit était aligné là, en un morne catalogue. Les travaux du Haut Conseil doivent chercher «à faciliter la conciliation entre vie familiale et professionnelle, en particulier pour les familles ayant de très jeunes enfants». Il s’agit notamment de la réforme du congé parental, selon les indications du rapport Tabarot (rendu l’an dernier). A la sortie de la réunion, Nadine Morano a insisté sur ce point : «Il faut refonder le congé parental, car sur les 536 000 personnes qui prennent un congé parental, seulement 1 % sont des hommes et une femme sur deux prend un congé parental par défaut d'avoir trouvé un mode de garde adapté.» Parmi les « pistes » de travail, elle a évoqué celle d'un «congé parental peut-être plus court et mieux rémunéré» pour encourager les hommes à le prendre et qu'il ne soit pas « un frein » à la carrière des femmes. Les pistes, dit-elle. C’est ce qui figure en toutes lettres dans le rapport Tabarot, qui veut raccourcir le congé parental pour remettre les femmes au travail et encourager les hommes à le prendre, au nom de «l’égalité des genres»."

Si le Haut Conseil de la Famille milite pour l'égalité des genres, il s'agit d'un Haut Conseil contre la famille.

Commentaires

Okapi T

Je viens de lire ceci sur le fil news TF1 :

"08h49 Economie > Emploi - Près de deux fois plus d'emplois supprimés au 1er trimestre qu'en 2008

L'économie française a détruit près de deux fois plus d'emplois salariés dans le privé au premier trimestre 2009, avec une perte nette de 187.800 postes, que sur tout 2008, selon des chiffres publiés jeudi par l'Insee, qui rejoignent ceux diffusés mercredi par Pôle Emploi."

Remettre les femmes plus vite au chômage ?

Thibault

Bonjour,
J'aimerai comprendre l'utilite de creer de multiples associations catholiques familiales?
Du reste, je ne vois pas en quoi l'UDFE est catholique?
Ne sont-elles pas toutes sensees suivre la DSE? N'y en a-t-il pas deja une a l'UNAF?

Denis Merlin

Moi je trouve scandaleux que 100 % des pères soient hommes et 100 % des mères soient femmes. Il faut changer tout cela.

Vite, docteur Frankenstein, venez instaurer la parité.

Soutenons le Pape

Je suis tout à fait d'accord avec vous, M. Merlin. D'ailleurs, j'ai bien l'intention d'être enceinte à tour de rôle avec mon futur mari.
Ma grand-mère en rêvait, sa petite-fille l'aura fait.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.