Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Les médias face aux blogs
Congrès: Le Pen ne se rendra pas à Versailles

L'idéologie du genre contre les mères

La jurisprudence européenne sur l'égalité hommes-femmes contraint à réformer dans les prochains mois la majoration de durée d'assurance dont bénéficient les mères pour leur retraite. Les majorations de durée d'assurance dont bénéficient les mères de famille pour le calcul de leur retraite - deux ans de cotisations sont « offertes » pour chaque enfant - devront être réformées. La Cour de cassation, qui se fonde sur la jurisprudence de la Cour européenne des droits de l'homme, a en effet jugé, en février, qu'un père ayant élevé des enfants pouvait prétendre à la majoration. Etant donné le déficit des retraites - près de 8 milliards prévus cette année -, il n'est pas question d'étendre le droit actuel aux deux parents. Malgré cet avantage, qui représente en moyenne 20% de leur retraite, les pensions des mères sont toujours pénalisées par la maternité : plus elles ont élevé d'enfants, plus leurs revenus sont faibles.

D'autres pistes de réforme ont été évoquées par le Conseil d'orientation des retraites. La majoration pourrait par exemple être liée à l'accouchement ou à l'interruption d'activité de deux mois. Mais cela reviendrait, en pratique, à réserver l'avantage aux femmes, ce qui s'oppose à l'idéologie du genre prônée par Bruxelles ! «Nous risquerions toujours d'être en contradiction avec la jurisprudence européenne», estime une source gouvernementale.

Commentaires

GPL

Sans contredire le fond de votre article, il ne faut pas forcément y voir une volonté négative. Il y a des exemples ou ce sera positif pour les familles.

Si la mère n'a JAMAIS travaillé, sa bonification de trimestres ne sert à rien puisque elle ne touchera rien. Le père pourra ainsi profiter de cette bonification, que la mère récupèrera un peu en réversion à son décès...

BERT

Sortir de cette Europe au plus vite, et mener la politique que l'on veut.
Mais veut-on quelque chose ?

Jean Theis

En contre-partie elles peuvent dénier toutes leurs grossesses et congeler leurs produits, ma foi si maintenant cela coûte 6 mois de prison, bientôt ce sera recommandable puis un droit imprescriptible.

Berg

Il faut bien distinguer. Ce qui est en cause ici, ce n'est pas du tout l'idéologie du genre : c'est très simplement l'égalité homme / femme.

L'application qui en est faite, c'est que l'homme a autant de droit que la femme : et donc qu'on ne peut accorder à la femme ce qu'on refuse à l'homme.

Il n'y a pas l'ombre du "gender" dans cela.

Maintenant, il faut opter : ou on continue d'admettre cette égalité de l'homme et de la femme (auquel cas il faut en admettre les conséquences juridiques), ou bien on a le courage de dénoncer cette idéologie idiote et contre-nature.

[Cette égalité plonge ses racines dans l'idéologie du gender : plus aucune distinction ne doit être faite entre l'homme et la femme. MJ]

mamadou

L'Europe du ..S U I C I D E ...et du crime est en marche depuis déjà plusieurs années :Attendons la suite,ce sera dramatique !!

Marie

Je serai ravie qu'on instaure l'égalité homme/femme.Surtout pour les grossesses et les accouchements! j'ai détesté ces moments ! et si Bruxelles, pour l'idéologie du genre, décide que pour rester dans l'égalité les grosseses et les accouchement doivent être partagées, je vote oui des 2 mains !!! et pour cela je serai prête à perdre mes 2 ans de retraite par enfant !!!!
Qu'on me prévienne quand un homme l'aura fait !!! mais en attendant ne touchez pas à ma retraite !!!!
l'égalité c'est pour tous, seulement il y en a qui sont plus égaux que les autres !
voir dans les régimes spéciaux, la fonction publique, nos députés, nos fonctionnaires européens, vous nous redites combien de temps ils cotisent et ce qu'ils touchent ?

Sancenay

encore un point de convergence avec l'idéologie nazie : l'avènement de la catégorie des "sous-femmes" : c'est-y pas
de l'acharnement idéologique Nadinette ?
Qu'est-ce qu'on ne ferait pas pour se créer une stature dans l'histoire de la rupture avec l'humanité!

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.