Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Un nouvel évêque auxiliaire à Lille
L'encyclique et l'Autorité mondiale (suite)

Lénine et Mao honorés à Montpellier

Georges Frêche justifie ainsi son hommage à 2 grands criminels :

"je sais les erreurs de Lénine mais il a changé la face de l'Histoire. Sans la Révolution d'octobre, il n'y aurait pas eu de décolonisation. Je sais que Mao fut un piètre chef d'État mais il a rétabli la Chine sur la scène internationale."

Et Adolf Hitler, il a rétabli l'Allemagne sur la scène internationale, après son humiliation en 1919 par le Traité de Versailles ?

Commentaires

L. Chéron

Lénine ? Hitler ? Mao ? L'histoire est toujours écrite par les vainqueurs. D'ailleurs, Georges Frêche a une gueule de vainqueur.

senex

Merci de nous révéler ces géniales réalisations d'un grand Humaniste..!Les pigeons de Montpellier vont apprécier ce pharaonisme;les sdf peut-être moins...!

bébert

OUI
et Georges Frêche a rétabli le droit de dire des conneries

Marie

Oui, et viendra une statue de Sarkozy,´président des c... sur la Place de la Comédie!

Jean

Nous attendons, d'un moment à l'autre, les excuses de Ségolène à l'endroit des peuples opprimés par ces fous sanguinaires.

Il y avait, il y a quelques années, une pub avec quelques hommes de paix dans l'espace : Gandhi, mais aussi... Lénine... Le déni de l'Histoire persiste malgré la chute de l'URSS. Où est le respect des victimes ?

Papon

C'est toujours tres drôle de voir presenter Lenine comme l'icône de l'anticapitalisme quand on sait que sa "revolution" a été soigneusement preparée et financée à New-York par les banques Warburg et Cie de Wall Street, qui voyaient, à juste titre, la puissance emergente de le Russie constituer une menace pour leurs projets hegemoniques.
Renverser un regime hostile, susciter une guerre sont des outils qui sont toujours d'actualité.

Jean

Oui, Papon, et on pourrait même ajouter (dans une comparaison avec Staline) que Lénine avait mis en place une politique capitaliste (au profit des petits paysans) limitée en reconnaissant le droit à la propriété privée en 1921 pour relever le pays. Staline a ensuite terminé cette politique.

Second élément : dans son "Essai sur la Révolution", Hannah Arendt rappelle comment, dans un premier temps, Lénine résumait les buts de la Révolution d’Octobre : « C’est l’électrification plus les Soviets » (p. 91-92), excluant le Parti : respectivement, la technique et d’autres formes de gouvernements réduiraient la pauvreté et apporteraient la Liberté.

Il semble donc de ces deux éléments que Lénine était capable d'un certain compromis contrairement à Staline. C'est peut-être pour cela qu'il passe encore pour un héros. Mais il reste pourtant que les deux ont été des assassins, comme Hitler !

Marie

Pas grave, on va passer à la méthode forte ; installées = dynamitées ! Et vu le prix que ça coûte, les concitoyens ne seront pas forcément chauds pour les faire refaire...

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.