Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Une victoire contre l'islamisation en Haute-Loire
Le rôle éducatif des grands-parents

La grippe A n'est pas dangereuse

Bernard Debré, professeur de médecine, député UMP de Paris et membre du comité national d'éthique, considère que l'on en "fait trop" au sujet de la grippe A :

D "Cette grippe n'est pas dangereuse. On s'est rendu compte qu'elle était peut-être même un peu moins dangereuse que la grippe saisonnière. Alors maintenant, il faut siffler la fin de la partie!
[...] Tout ce que nous faisons ne sert qu'à nous faire peur. Oui, cette grippe fuse très vite. Et après? Un malade en contamine deux ou trois, contre un pour une grippe classique. Mais cela reste une grippette, ce n'est ni Ebola, ni Marburg... D'ailleurs je constate que sans le dire, les pouvoirs publics ont déjà commencé à réduire la voilure. Les malades, dont on ne vérifie d'ailleurs plus s'ils ont attrapé le H1N1 ou un simple rhume de cerveau, sont désormais invités à prendre du paracétamol. [...]

Il y a 800 cas répertoriés en France. C'est une plaisanterie ! Va-t-on se mettre à comptabiliser les diarrhées ? On aurait dû annoncer clairement la couleur: nous sommes dans le cadre d'un exercice grandeur nature. Point à la ligne. Il est inutile d'affoler les populations sauf à vouloir leur marteler, à des fins politiques, le message suivant : bonnes gens dormez sans crainte, nous veillons sur vous. [...] Je ne comprends pas pourquoi l'Etat a pris une commande ferme de 100 millions de vaccins. Il fallait laisser les laboratoires développer leurs produits et ensuite acheter en fonction de nos besoins. On sait déjà que les vaccins ne seront pas prêts avant le 15 novembre. Ce qui veut dire qu'ils seront disponibles lorsque le premier pic de contamination sera passé. Quant aux centaines de millions de masques en stock, que va-t-on en faire ? Obliger les malades de la grippe saisonnière à les porter ? Ce qui me paraît plus grave, c'est que l'on a réquisitionné des lits d'hôpital et des ambulances pour rien, faisant perdre des chances et du temps à d'autres malades."

Commentaires

Oktavius

Subventions déguisées à l'Industrie Pharmaceutique ?

allegrovivace

Pour une fois qu'un politique ne pratique pas la langue de bois, j'applaudis son franc-parler et le remercie de l'exemple que tous devraient suivre.
...mais il faudrait que chacun soit d'abord en situation de parler de ce qu'il connaît..
et ce n'est pas possible dans le cadre d'une Institution politique Révolutionnaire, dite des Lumières.
[...]

LBDD

La bronchiolite à VRS est aussi une maladie bénigne. Ca n'empêche pas qu'elle engorge les cabinets médicaux et les services d'urgences pédiatriques chaque hiver (avec tout le risque que ça engendre), qu'elle fait perdre des journées de travail aux parents, et qu'elle tue dans certains cas. Bénigne ou pas, on se mort les lèvres de ne pas avoir de vaccin pour enlever cette épine du pied. Idem avec la gastro-entérite du nourisson et du jeune enfant, sauf qu'en plus des nuisances pré-citées, ça agit en agent éclipsant des appendicites et autres pathologies chirugicales aigues, et que ça provoque des retards de prise en charge monstrueux (des appendicites négligées avec le diagnostic qui tue de gastro, ça se voit chaque hiver).

Qu'un phénomène de santé soit bénin à l'échelle individuelle ne signifie absolument pas qu'il le soit à l'échelle collective. Un des premiers postes de dépenses de l'assurance-maladie, ce sont les lombalgies (arrêts maladies, surconsommation médicamenteuse...)!

Debré raisonne en clinicien borné : il ne saisit pas quelles conséquences peut avoir le fait que 30% des gens se mettent en arrêt-maladie simultanément, ou que les assureurs refusent de couvrir les spectacles par risque d'annulation. Un médecin devrait TOUJOURS raisonner sur l'impact collectif d'un problème sanitaire.

Au final, Debré est bien représentatif de la pathologie qui frappe tous les pontes français : l'absence de vue globale, le manque de vision des enjeux de santé publique et d'économie. Pour lui, tant qu'il peut augmenter l'activité de son service, tout vaut, mais il se contrefiche que l'Etat ou la Sécu soient ruinés à côté.

LBDD

D'ailleurs, si 30% des soignants, des externes et des internes de son service se mettent en arrêt-maladie, je crois qu'il aura d'autres chats à fouetter et ne pourra plus pontifier dans les médias...

cadoudal

Le professeur DEBRE n'est pas le seul à penser cela,mais il fait autorité et pour le coup enfonce BACHELOT ; il dit une phrase étonnante :nous sommes dans le cadre d'un exercice grandeur nature.les problémes de bronchiolite ou gastro entérite,potentiellement dangereux n'ont jamais été présentés comme l'apocalypse au contraire de la grippe cochonnet.

Martin

@LBDD:

J'aime bien la plupart de vos remarques, sur votre site en particulier, mais à l'exception notable de tout ce qui touche à la santé. Vous êtes manifestement un anxieux qui se fait beaucoup de bile à propos de la maladie.
Raisonnez-vous : il faut en effet bien mourir de quelque chose.

Martin

Sancenay

Lorsqu'un membre de l'UMP dit la vérité , il faut saluer l'évènement !les occasions sont suffisamment rares !

Puisse le Professeur Debré se résoudre à défendre la Vérité et la Vie dans son ensemble et pas seulement sur sujet de la grippe A.

allegrovivace

@sancenay

vous faites un voeu pieux qui n'a aucune chance de se concrétiser : comme je l'ai précisé supra, le 27 Juillet. Ce n'est pas possible dans le cadre de l'institution politique Révolutionnaire des Lumières.

Sinon, à la manière des républicains "modérés" et autres monarchistes constitutionnels qui s'opposaient à l'extrêmisme politique des radicaux laïcs à partir des années 1870..., avec les résultats que l'on sait d'expérience un siècle plus tard : les radicaux d'alors... sont passés à droite sur l'échiquier politique, la Vérité est "out".

Où est donc passé votre voeu pieux de 1870 ?
...inutile de le reformuler, c'est peine perdue.
Il faut se donner les vrais moyens de notre combat : renverser la table institutionnelle.

plus d'infos et contact, sans rapport avec la prochaine échéance électorale, ce qui nous vous empêche pas de vous défouler en soutenant telle ou telle initiative de terrain liée par exemple, au respect de la vie ou au repos dominical, etc... :

http://www.viveleroy.fr
[email protected]

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.