Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Mondialisation et mondialisme
Les Polonais et l'UE

"Le passé détient la clef de notre avenir"

Le 11 juillet, L'Osservatore Romano a relayé certains passages d'une intervention de Mgr Jean-Louis Bruguès, secrétaire de la Congrégation pour l'éducation catholique, publiés dans les Actes de la conférence internationale pour l'éducation catholique et par l'association internationale des instituts de sciences de l'éducation :

"Comment ne pas distinguer le danger qui menace les sociétés où les écoles voient diminuer, jusqu'à disparaître, les matières de mémoire, comme l'histoire, les langues anciennes, l'art, la philosophie et la culture générale ? [...] l'individu touché par l'amnésie ne sait plus qui il est [...] Il devient incapable de donner une direction à son existence. La même chose vaut pour les nations : les peuples sans histoire sont des peuples sans avenir. La vitalité de la mémoire est la condition de tout progrès humain.

Reconnaissons ici un des premiers défis que la modernité pose à nos civilisations.  S'il est vrai que le passé est moralement vide, s'il ne contient aucun message, aucune leçon recevable par un esprit moderne, aucun ‘programme' diraient les généticiens, alors nous sommes condamnés à revivre les mêmes expériences et les mêmes erreurs. Nous nous obligeons nous-mêmes à accomplir de continuels retours... en arrière".

Dans cette intervention, le secrétaire de la Congrégation pour l'éducation catholique évoque aussi une

"société marquée par l'exhibitionnisme et donc par le voyeurisme [où] il est désormais devenu normal de se déshabiller en public, au sens figuré ou non, et d'exalter en un certain sens ses propres faiblesses".

Commentaires

Maria

Bravo Monseigneur pour dire la vérité!

Bernard

Le lavage de cerveaux est une méthode soviétique. La version qui nous échoit est un peu plus subtile mais sa source est à trouver dans l'Education Nationale, vocable qui déjà en dit long sur sa filiation gauchiste

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.