Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



La France des clochers
Contre le travail dominical

Absolution collective

Le jour des Rameaux 2009, Mgr Pierre Pican, évêque de Bayeux et Lisieux, envoyait à tous les curés de son diocèse le courrier suivant (extrait) :

"Cette Pratique [l'absolution collective] est retenue dans quelques paroisses. Quelques curés m'ont demandé de les autoriser à vivre cette expression extraordinaire du Sacrement de la Réconciliation. Je les autorise à présider cette célébration pour Pâques 2009, le 15 août 2009, autant que de besoin et pour Noël 2009. J'applique le commentaire du canon 961 établi par la Conférence des Évêques de France en 1987".

Un curé du diocèse a communiqué ce courrier à Rome. Le 10 juillet, Mgr Pican envoyait cette nouvelle lettre à ses curés [extrait] :

"Les dispositions arrêtées dans le document présenté aux prêtres à l'occasion de Pâques et relatives à la célébration de l'absolution collective viennent d'être interdites par le Préfet de la Congrégation pour le Culte Divin et la Discipline des Sacrements."

Commentaires

senex

Le saint curé d'Ars passait de nombreuses heures au confessional et il avait pour cela le charisme de la vision des âmes qui se présentaient à lui.De même Padre Pio.
C'est pourquoi l'Eglise a reconnu leur sainteté.L'absolution "collective" n'est admise qu'en cas de très grave et imminent danger "collectif"..Ce n'est pas une "célébration à vivre et à présider",comme l'exprime la langue de bois moderne.Rome a parlé.C'est clair.Merci.

Arthur

Franchement, il ne manque pas d'air cet évêque... Il devrait lire plus souvent son catéchisme !!! au lieu de citer des commentaires de texte.

Que l'on ne s'étonne pas après cela de la déchristianisation du Calvados.

PRIEUR

Ceci prouve bien que le problème en France, à part quelques exceptions que tout le mande connait,ce sont les évêques.Cette pratique de l'absolution collecive est courante dans mon diocèse. L'initiative de ce curé qui a écrit à Rome me donne des idées.

Thibault Doidy de Kerguelen

Bravo,
Deux choses l'une, soit cet évêque a mal interprété, se sa propre autorité, le canon 961 (pourtant clair), soit il l'a mal interprété après consultation (même orale). Dans ce dernier cas, il serait temps de mettre de l'ordre dans l'épiscopat français.
A tout "Monseigneur" tout honneur en terme de remise en ordre, je signale à ceux qui ne maitriseraient pas complètement la géographie normande que le curé de Courseulles dont le Salon beige nous a narré les déboires dépend... de l'évêque de Bayeux et Lisieux. "Commence à les accumuler, celui-ci..."

PK

C'est normal : l'absolution collective n'est à réserver qu'à des cas exceptionnels pour lesquels les fidèles n'ont pas le temps matériels de se confesser individuellement : danger de mort collectif par exemple.

Bonne piqûre de rappel de Rome : le droit canon n'est pas fait pour les chiens.

louis

La confession est indispensable afin d'obtenir (ou non, dans des cas particuliers) l'absolution des péchés, le sacrement de pénitence.Remarquez la nuance entre la "pénitence" (regret d'avoir péché, décision de ne plus fauter, contrition) et le terme de "réconciliation", qui n'est pas faux mais affaiblit évidemment le sens de ces choses sacrées.Or, bien des fidèles n'ont pas toujours conscience de leurs péchés, seul un prêtre peut les éclairer, les guider, les enseigner.Et beaucoup communient de façon routinière sans se confesser ni en être réprimandés !

Jr

Pourtant il y a eu absolution collective dans ce diocèse le mercredi 12 août 2009 à Deauville, avec approbation de l'évêque (source : discours du prêtre à la fin de la messe le dim 09/08/2009) .

Gabarel

Il ne manque pas de "pican" cet évêque. Sainte Thérèse de Lisieux doit être bien triste pour cet évêque.

La rébellion de certains évêques français envers l'autorité du Pape ne date pas d'aujourd'hui.

Des situations de ce genre permettent de séparer le "bon grain de l'ivraie".

Oktavius

En vacances la semaine passée dans le finistère, secteur paroissial de Concarneau, j'ai été surpris que 2 "célébrations pénitencielles" soient annoncées pour le 15 août at qu'une seule plage d'1 heure soit prévue pour des confessions.
Alors que rien qu'à la paroisse de Querlunc où j'étais, il y avait 2 pretres à la messe le dimanche...

ALM

C'est sûr que les fidèles de St Thérèse et de Caen et autres lieux n'ont pas la meilleure part... Ancien elève des jésuites, j'aurai l'explication suivante : Mgr de Lisieux ne sachant comment faire rentrer dans le giron de l'Eglise Catholique Romaine certains pretres soixante-huitards (il en existe encore quelques spécimens..) a écrit sa lettre, sachant que Rome réagirait ! Pas très courageux..!

HB

Cette mise au point ne manque pas piquants !

Corentin

Ce que je trouve particulièrement lâche, c'est la réaction de l'évêque.
1. Il prend la liberté d'autoriser régulièrement durant l'année des absolutions collectives => puisque c'est prévu en cas extrême, cela justifie selon lui l'autorisation pour des convenances personnelles.
2. Rome lui fait savoir qu'il a détourné le sens de l'exception et qu'il lui est défendu d'autoriser encore l'absolution collective. Que fait-il? C'est Rome qui dit ça, et plof!

Les monseigneurs, qui ont tout de même appris le droit canon, ne devraient-ils pas prendre leurs responsabilités au lieu d'attiser l'ire de leurs fidèles contre Rome?
Sans donner de conseils trop téméraires, j'imagine qu'il aurait été convenable de répondre ainsi:
1. J'ai autorisé l'absolution collective à quelques rares occasions durant cette année.
2. Je précise que l'absolution collective est une mesure extraordinaire qui ne dédouane pas le chrétien de venir personnellement confesser ses fautes au plus tôt.
3. Pour plus de clarté, Rome m'a demandé de ne pas autoriser la tenue d'absolution collective, et comprenant les risques d'une telle pratique je demande à tous les prêtres de mon diocèse d'une part de ne plus en organiser, et d'autre part d'insister sur la valeur du sacrement de réconciliation, ainsi que sur les limites de l'absolution collective qui génère trop de confusion.

C'est pourtant simple! Et au moins ça respecterait davantage le fidèle lambda qui n'est pas nécessairement au courant de toutes ces subtilités. Je préfèrerais ce discours de mon évêque, plutôt que cette guerre larvée où on élève le peuple chrétien contre Rome en le maintenant volontairement dans l'ignorance.

Oxymore

"Absolution communautaire" ?
c'est le point 28 sur 33 du plan maçonnique pour la destruction de la Sainte Messe.

http://www.marie-julie-jahenny.fr/destructionmesse.htm


N'oubliez pas comment Napoléon appelait les Evêques de France : "mes petits préfets violets"...

Maria

Viva el Papa!

Wandrille

Arrêtons de taper sur les évêques! Si leurs actes sont contraires à l'avis de l'Eglise, condamnons les actes et prions pour les évêques!

RL

Oxymore,

votre lien est intéressant, mais la source est-elle fiable ?
La ressemblance avec la réalité est trop frappante pour ne pas susciter d'interrogations à cet égard.

Cordialement

Marion

A Oxymore, je ne vous recommande pas le site http://www.marie-julie-jahenny.fr . Il y a peut être là du surnaturel mais de quel ordre ? La vieille femme était elle possédée ou sainte ? rien ne m'inspire beaucoup dans tout cela et elle semble plus nous inciter à la défiance envers la Sainte Eglise catholique qu'à une véritable piété. Son visage lui même n'est guère engageant... Ne vous enfermez pas dans ce genre de paranoïa..

Dom

L'intervention de Mgr Pican est totalement incompréhensible. Dans certains diocèses de Suisse, les derniers à pratiquer cette "expérimentation" douteuse, les évêques ont été contraints d'y renoncer. En Alsace, c'est la même chose!

HB

RL, Marion,

Contrairement à vous, je recommande chaleureusement le site sur Marie-Julie Jahenny:
http://www.marie-julie-jahenny.fr/.

Il n'incite en aucun cas à la défiance envers la Sainte Eglise Catholique, mais contre ses ennemis de l'extérieur et aussi de l'intérieur( les plus dangereux)
Les révélations privées et certaines apparitions, nous mettent en garde non contre l'Eglise, bien au contraire, mais contre certains clers, qui ne sont que des loups déguisés en agneaux!

Le Salon Beige, qu'on ne peut suspecter de partialité, nous dénonce très régulièrement les abus de certains évêques non pour critiquer l'Eglise mais au contraire pour La défendre.
Le danger aujourd'hui est plus grave qu'il n'a jamais été, et ce, de tous temps!

Dans la charité chrétienne, mais sans aucune concession, les évêques qui trahissent l'Eglise, refusent d'obéir au Pape, trompent consciemment les fidèles, doivent être dénoncés à tout le Peuple, pour les empêcher de nuire!
Chaque fidèle est en droit et c’est même un devoir, de rappeler à l’ordre un évêque qui ne file pas droit !
Nous devons à Dieu d’être exigeant
L’époque n’est pas à l’angélisme bo-bo !
Il y a péril en la demeure, et si nous savons que Dieu et son Eglise ne peuvent pas perdre, ce n’est pas une raison de tout laisser faire, laisser dire, de tout laisser détruire.
Autour du Pape, nous devons reserrer les rangs, face à la monstrueuse bataille qui s’annonce
Face à la volonté de Benoit XVI, il y a un risque majeur de révolte, de schisme, d'éclatement de l'Eglise.
Plus que jamais, il a besoin de prières, de sacrifices, d’abnégations et de défenseurs.

Alexandre


Il est difficile d'imaginer que cet évêque ne savait pas qu'il "autorisait" quelque chose d'interdit par l'Eglise (sauf circonstances très exceptionnelles non remplies ici). Il y a bien un problème avec une partie du clergé et de l'épiscopat français. Il n'est que temps que Rome reprenne les choses en mains !

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.