Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Journées du patrimoine : Sauvons Saint-Nérin
Menace pitoyable de Barroso sur l'Irlande

France et esclavage. Et l'islam?

Les Manants du roi reviennent sur cette absurdité qui frapperait nos bonnes villes de Bordeaux, Nantes, La Rochelle, Le Havre qui sont sommées par un groupuscule de supprimer de leurs plaques de rue les noms de famille dont des membres auraient participé à la traite négrière. L'affaire a fait du bruit en France qui, une fois de plus, trouve l'occasion d'une humiliation destructrice et d'un déni de l'histoire :

"Nantes la Honteuse ! Pensez donc, onze rues ou avenues porteraient le nom des Infréquentables !  Grou, Leroy, Colbert, Berthelot, Terrien et de La Fosse, Bourgaud-Ducoudray, Guillon ou Millet, Baudoin, Bernier…

Bordeaux l’Infâme ! La « Vile » Commerçante ne détiendrait-elle pas un record ? Les noms d’une trentaine d’enrichis par la Traite s’étaleraient sur les plaques de rues ou avenues de la Honte…
La Rochelle, Le Havre, en tremblent déjà. En cherchant bien la liste devrait s’allonger bien vite !

Pour soutenir ce prétendu travail de mémoire, « Diverscités » se pique d’histoire et propose aux bonnes âmes d’entrer dans la longue marche de l’esclavage. Une marche au cours de laquelle l’amnésie est le fil conducteur : le méchant « blanc » est la cause de tout ! (...)

Courbant l’échine face à ces jeux perfides, la France file un bien mauvais coton…"

Au nom du devoir de mémoire, il y a des décennies de travail pour retrouver tous ceux qui, dès le début de l'islam jusqu'à nos jours (?), ont pratiqué l'exploitation et l'éradication des hommes et des femmes d'Afrique si on en croit cet auteur africain :

" Du 7e au 16e siècle, pendant près de mille ans, les Arabo-musulmans ont même été les seuls à pratiquer ce misérable négoce, en déportant près de 10 millions d’Africains, avant l’entrée en scène des Européens. Si la ponction transatlantique a duré de 1660 à 1790 environ, les Arabo-musulmans ont été à l’origine des razzias des peuples noirs et ceux qui ne veulent pas fermer les yeux, savent bien que cela continue encore au Darfour et ailleurs. Les statistiques de cette infamie - du moins celles parvenues jusqu’à nous, car ses acteurs ne tenaient pas de relations écrites au contraire des atlantistes -, sont effarantes.

Ceci bien qu’une partie des sources statistiques de ce crime reste ‘voilée.’ Cette carence m’a conduit, à travailler sur des hypothèses, des récits de griots, des recoupements et des témoignages directs ou indirects d’explorateurs. Cependant l’étude la plus crédible sur le sujet et qui m’a beaucoup servi, est celle de mon confrère américain Ralph Austin. Les travaux de ce chercheur, qui est sans doute le meilleur spécialiste de la question, font autorité. Sans chercher à minimiser le crime des Occidentaux, ses estimations ont été constamment affinées.

Ainsi, nous pouvons estimer les Africains déportés par le Sahara, au nombre de 9 millions 337 000 individus. Dans les régions proches de la mer Rouge et de l’Océan indien, 8 millions d’Africains environ auraient été transférés. On aboutit ainsi à un total de plus de 17 millions d’Africains. Ce chiffre serait même, selon certaines sources, vraisemblablement en deçà de la réalité. Il faudrait le traiter avec une marge d’erreur d’au moins 25 %, sur une période s’étalant du milieu du 7e siècle au 10e siècle".

(Merci à TN)

Commentaires

lavedrine

On pourait meme dire que la France (et l'Angleterre) ont été les derniers à le pratiquer et les premiers à l'abolir.
A-t-il disparu de fait?
- peut etre pas dans cetaines régions d'Afrique(musulmans-non musulmans)
- surement pas pour l'employé de nos chères multinationales, qui ne vaut plus que le prix à payer pour son licenciement,tandis qu' (Bernanos JCC)
André Lavedrine

lavedrine

"à bien prendre la chose,un esclave coutait cher,ça devait toujours bien lui valoie de son maitre uve certaine considération"(Bernanos JCC)

Esther

Que l'on commence par retirer tous les noms des philosophes des Lumières du 18 ème siècle qui se sont enrichis avec la traite atlantique ; Voltaire le premier...

Mais quand on en parle, curieusement, les greffons, babyloniens, et leurs acolytes complices, font semblant de ne pas entendre...

Et qu'on relise tout ce qu'ont fait les Sarrasins, les Maures, les Barbaresqus, ne serait-ce qu'en Provence et en Aquitaine. Et en Méditerranée.

Sebaneau

Et l'esclavage socialiste ? Quand nous en débarrassera-t-on, pour vouer aux gémonies les cannibales moraux qui en ont fait l'apologie aet qui nous l'ont imposé ?

PK

J'avoue que des chiffres comme 9 337 000 esclaves avec 25% de marge d'erreur laisse dubitatif quand même...

[Effectivement, ce chiffre précis est surprenant. Mais la marge de 25% s'applique au 17 millions je crois, qui est déjà une approximation et sur une période donnée. Lahire]

Quand on a ce genre de marge d'erreur - inévitable ici eu égard au contexte - on ne balance pas des chiffre aussi précis...

Cela fait penser inévitablement aux chiffres de nos officines de propagande gouvernementale avec le nombre de bandes ou le nombre de femmes voilées. C'est dommage pour la crédibilité.

Chris P

Remontons plus loin! s'il faut jeter l'opprobre sur toutes les civilisations qui ont pratiqué l'esclavage, il faut jeter par-dessus bord la civilisation romaine ainsi que la Grèce antique. il faudrait aussi (donc)bannir Aristote pour qui l'esclavage était boemal, ainsi qu'un nombre non négligeable d'auteur romains.
Non, sachons raison garder. Cette crispation sur l'esclavage européen (qui a été aboli grâce surtout aux efforts d'activistes CHRETIENS) est surtout un outil idéologique pour tenter de miner la bonne conscience de l'Europe.

Okapi T.

Ce chiffre précis semble provenir "des récits de griots, des recoupements et des témoignages directs ou indirects d’explorateurs." Résultat précis qu'il pondère en + ou -... Je ne connais rien sur la question, mais la démarche, en soi, me semble fondée. Une telle évaluation est forcément périlleuse, je trouve intéressant que des gens s'essaient à cet exercice.

Jean Theis

Le Christ n'a rien dit à ce sujet mais St Paul si et très clairement.

Maintenant entre l'idéal et les faits, il y a l'hommerie.

Très bon sujet que j'ai pu imprimer chez Les Manants du Roi.

Marc

Soyons clair : la Traite n'est pas une période glorieuse de l'Histoire européenne.

Mais, au moins, les Européens ont compris de quelle abomination il s'agissait et l'ont abolie.

Maxime

Sur le sujet, lire aussi "La désinformation autour de l'esclavage" par Arnaud Raffard de Brienne. Ce petit livre évoque ces sujets mais aussi la mise en esclavage, passée sous silence, de très nombreux européens.

doucet

"Le fait que dans la loi mahométane toute femme, qu'elle soit enfant, épouse ou concubine doive appartenir à un homme comme son entière propriété, ne fait que repousser l'extinction totale de l'esclavage au jour où l'Islam aura cessé d'être un pouvoir important parmi les hommes."

Winston Churchill sur l'islam : "aucune force aussi rétrograde n'existe dans le monde"

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.