Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Les évêques irlandais critiquent le Traité de Lisbonne
L'Armée organise le pèlerinage à La Mecque

Pas de démocratie sur Twitter

Lu dans Daoudal Hebdo :

T "Twitter permet de se sentir membre du «village mondial». On a des « amis » virtuels partout, avec qui on communique très rapidement… Mais on organise aussi une fête «dans le monde physique», pour «affirmer cet “être ensemble”». C’est le «Twestival local». Un tel Twestival était organisé à Paris le 10 septembre dernier. Au coeur du projet, une tombola destinée à aider une association humanitaire. Dix candidats s’étaient présentés. Il y a eu 1461 votes. La Fondation Jérôme Lejeune a obtenu 579 voix, suivie de près par l’Institut Pasteur (493). Il a donc été annoncé que la soirée serait au profit de la Fondation Lejeune. Celle-ci a aussitôt réagi pour remercier et pour préciser que l’argent récolté lui permettrait «de faire avancer le programme de recherche Cibles 21, destiné à développer un traitement améliorant les facultés intellectuelles des personnes porteuses de trisomie 21».

Mais alors une cabale s’est montée sur internet, pour clamer qu’il était scandaleux de soutenir une association qui est contre l’avortement. Celui qui a lancé la fronde n’hésitait pas à parler d’une association «dont la principale activité ces dernières années a été de menacer de mort les médecins pratiquant l’avortement». Sic. Ce qui est bien pire qu’un mensonge, pire qu’une calomnie : c’est une immonde ignominie. Les plus modérés la dénonçaient comme «un relais très idéologique du lobby anti-IVG comme le fut Lejeune lui-même» et, bien entendu, «proche du Front national»… La soirée serait-elle «gangrenée par l’extrême droite?», s’interrogeait un blogueur, tandis qu’un autre publiait un diaporama pour appeler la communauté Twitter de Paris à réagir. Certains évoquaient de prétendus liens entre la Fondation Lejeune et l’Opus Dei (comme si l’Opus Dei était une effroyable secte…).

[...] Les organisateurs ont tenté de riposter [...] Mais rien n’y a fait. [...] Et le tollé a pris de telles proportions que les organisateurs ont renoncé à organiser la fête. Et dans un message intitulé «Tombé de rideau», Juliette [qui s’occupait du Twestival] écrivait :

L "A tous ceux qui n’ont pas voté et protestent aujourd’hui, je dis bravo. Vous avez gagné. Vous avez su montrer qu’aujourd’hui encore on ne peut parler de démocratie, que la parole de peu de gens d’influence pouvait prendre le dessus sur des centaines d’autres qui se sont exprimés. Vous avez su montrer que la délation était une arme puissante et efficace. Belle leçon personnelle, belle leçon pour la communauté Twitter. Traitez-moi de manipulatrice, d’incompétente ou de ce que vous voulez, je n’ai pour ma part rien à me reprocher si ce n’est d’avoir eu la naïveté de croire que les gens pouvaient avoir du discernement et de défendre une cause en laquelle je crois."

Commentaires

V D

J'en viens presque à souhaiter à ces gens d'avoir un enfant handicapé mental pour qu'il mesurent l'horreur de leur propos et de leurs idées mortifères.

La Fondation Lejeune capitalise un savoir médical rare vis à vis des maladies de l'intelligence (il n'y a pas que la trisomie 21). Je les ai consulté pour un de mes enfants ayant un syndrome bien plus rare et plus handicapant: le syndrome d'Angelman. Heureusement ce syndrome est tellement rare (1 naissance sur 15000 environ)que faire les tests spécifiques à ce syndrome couteraient une fortune. Il ne devrait donc pas y avoir de chasse à l'embryon vis à vis de ce syndrome et des autres syndromes rares invisibles durant la grossesse.

Et quand je vois l'argent public englouti pour la grippe H1N1 (et autres maladies) et que dalle pour les maladies génétiques de l'intelligence, j'ai de quoi hurler!

Petite précision, je ne vote pas pour Le Pen, ce qui semble être la grande crainte de ces gens là.

R.Kueny

Je suis d'accord avec l'article, c'est honteux. Mais il ne faut pas fustiger Twitter qui est un très bon moyen de com. En revanche, ce sont les personnes qui ont gueulé qu'il faut critiquer...
Démocratie ? Ca n'existe pas et ça ne marche pas on le sait...

carlota

1461 votes. La Fondation Jérôme Lejeune a obtenu 579 voix.

Je suis une "vieille" qui ne comprend pas grand chose à l'effet "twister" et aux membres de ce réseau. Mais je constate en lisant votre info que parmi les votants s'est dégagée une majorité pour la fondation "Jérôme Lejeune" et surtout les trisomiques.

Et cela c'est vraiment magnifique. Bravo à Juliette et merci à ceux qui ont un coeur pur.

Signé une maman d'une ado trisomique

Pascal G

Pourquoi Juliette a t elle renoncé, puisque la majorité s'était exprimé en faveur de la Fondation Lejeune ?
Et aussi, pourquoi les catholiques ne se sont-ils pas plus mobilisés et n'ont-ils pas fait autant de bruit que les opposants minoritaires, sur le Net ou ailleurs pour défendre le choix de la Fondation ?
La réponse a peutêtre été donnée par VD, ici sur le SB :
@ VD
En quoi vous sentez vous tenue de préciser que vous ne votez ''pas pour Le Pen, ce qui semble être la grande crainte de ces gens là.'' Car disant cela vous semblez vous sentir obligée d'éprouver la même crainte que ces opposants minoritaires : cette crainte est certainement ce qui paralyse les catholiques. C'est la ''reductio ad hitlerum'' de toute personne défendant la morale et des idées traditionnelles : tant que des catholique se sentiront tenus de préciser qu'ils partagent les phobies de leurs adversaires, ils seront des victimes.
Car votre vote n'a aucun rapport avec cette affaire, sauf si pour n'avoir pas voté ''inacceptable'' vous avez voté pour un parti de droite majoritaire qui défend la culture de mort. Auquel cas, a quoi bon s'indigner.......

Roland

@ Pascal G
Merci pour votre mise au point.

V D

A Pascal G et à Roland,

Si j'ai écrit la dernière phrase, c'est aussi pour dire que ce combat pro-vie ne se limite pas au FN (si cela vous déplait, c'est dommage; si cela déplait à nos adversaires sur cette question tant mieux)pour lequel je n'ai pas d'aversion particulière croyez-le bien. Et si cela peut vous rassurer, je ne vote plus UMP de près comme de loin depuis mai 2007. Comme tant d'autres lecteurs du Salon, je me suis fait avoir à cette époque.

Plus généralement, aux différentes marches pour la Vie, tous les marcheurs ne sont pas au FN, il y en a qui votent autrement c'est un fait; on peut aussi dire que tous les électeurs FN ne sont pas forcément pro-vie, ni toutes les personnes ayant des responsabilités au FN.

Cette réduction "ad hilterum" peut aussi se faire dans l'autre sens (et tout aussi idiot): dans le langage médiatique dominant Le Pen = mal, dans le langage de nombres de militants FN est mal ce qui n'est pas "FN". Dommage.


Bonne journée à vous.

PG

@ VD

Vous avez raison, l'étroitesse d'esprit de certains militants ou cadres au sein des partis, FN ou MPF, l'un par rapport à l'autre ne sert à rien. Néanmoins, ce constat n'efface pas la réalité que ce sont, malgré leurs défauts, les deux seuls partis de qq importance ayant maintenu le principe de combattre l'avortement.
Et il vrai également que beaucoup de personnes sans engagement politique luttent contre l'avortement : le SB avait je crois publié la liste des associations qui aident les femmes enceintes et les mères en difficulté. C'est sur ce terrain de la réhabilitation de la valeur de toute vie que les Pro Vie américains ont marqué progressivement des points par la charité et la compassion. Si l'épiscopat se mobilisait dans son ensemble, et de manière énergique, cela aurait aussi un rôle dans le réveil des consciences : le combat politique ne suffit pas. Mais je trouve les responsables des partis anti avortement, FN et espérons-le encore MPF au sein de la majorité, assez courageux de se battre sur ce terrain sans aucun appui public et franc des évêques.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.