Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



La taxe du jour
Nouvelles ouvertures à gauche

Qu'est-ce qu'un catholique modéré ?

Voici ce qu'on peut lire dans La Croix, qui se fait le promoteur d'un prochain blog animé par des catholiques :

F "On voulait donner un peu plus de visibilité aux cathos “mainstream”, dans la mesure où, quel que soit le sujet, les plus présents sont toujours les plus extrêmes sur Internet. La présence des catholiques modérés est à ce jour presque inconsistante dans la blogosphère, alors qu’ils représentent la majorité des catholiques français".

Cete dialectique, "modéré" vs "extrémiste", est has been. Et pour un catholique, elle est typiquement hors-sujet. Le catholique se définit par rapport à la vérité, car comme le dit un texte très célèbre, la charité se vit dans la vérité :

"Un Christianisme de charité sans vérité peut facilement être confondu avec un réservoir de bons sentiments, utiles pour la coexistence sociale, mais n’ayant qu’une incidence marginale. Dans ce cas, Dieu n’aurait plus une place propre et authentique dans le monde. Sans la vérité, la charité est reléguée dans un espace restreint et relationnellement appauvri."

Addendum 08/09 : voir la note de Polydamas sur ce sujet.

Addendum 09/09 : l'abbé d'Harcourt, vicaire à la paroisse Ste Odile à Paris, qui participera à ce nouveau blog, se démarque de l'article de La Croix.

Commentaires

Zorah

On peut se demander en effet ce que signifie désirer être un "catholique modéré"... Doit on devenir un saint modéré, un martyr modéré... ?

Laura

Connaissant les blogs cités par l'article, "modéré" ne s'applique pas à l'attachement à la vérité. Ce terme vise plutôt l'esprit de l'entreprise...

Yves

D'accord avec l'analyse de Michel. La dialectique "modéré" vs "extrémiste" ne veut absolument rien dire. C'est même complètement bidon et par avance sectaire. Pas la peine de sortir de Saint-Cyr pour réaffirmer avec force que l'on reconnaît pleinement un vrai catholique à sa fidélité au véritable Magistère de l'Eglise interprété dans sa plus pure cohérence avec la Tradition bimillénaire... et le Salon Beige en est une illustration vivante.

Que ces catholiques s'auto-proclamant "modérés" puissent accepter le Symbole de Saint Athanase : « Quiconque veut être sauvé, doit avant tout tenir la foi catholique : celui qui ne la garde pas intègre et inviolée ira, sans aucun doute, à sa perte éternelle ».

Annette

Je ne connais AUCUN saint ou sainte qui ait été "modéré". Ils avaient un amour brûlant pour Dieu et l'Eglise. Comme j'aime leur intégrité, leur charité et leur constante fidélité à la vérité de l'Eglise!!! Ils sont le sel de la terre et le langage mielleux et édulcoré qui se rapproche de celui du Monde n'a rien de commun avec ce qu'a été leur vie. Prenons-en de la graine!

PG

peur de la concurrence?
Ou fâché par la vérité?
Un peu de charité, quoi!

[?? MJ]

Paulin

Il est toujours très difficile de se definir...
Fidele lecteur de votre blog depuis plusieurs années, j'ai peur d'être moi aussi un "modéré". Se dire "modéré" au sens de la pratique religieuse (prier mais pas trop, aller à la messe de temps en temps, mais pas trop souvent quand même...) serait ridicule. Je ne pense pas que ce soit dans ce sens que les promoteurs de ce blog l'entendent. Ils veulent plutôt dire qu'entre Golias et La Porte Latine, il y a peut être un créneau...
Le terme de "mainstream" , courant principal, est surement plus opportun. Il permet aussi de dépasser la dialectique "traditionnaliste - moderniste", peu interessante mais pourtant très utilisée. Si l'objectif de ce nouveau blog est de montrer qu'il n'y a pas que les "tradis" qui soutiennent Benoît XVI, alors est-ce une mauvaise chose ?
Les termes employés sont toujours discutable, bien sûr, mais le catholique-"mainstream" n'est peut-être qu'une première étape vers le "catholique-tout court".

[J'y avais pensé, mais l'un des auteurs de ce nouveau blog affirme aussi qu'il ne fera "ni dans la défense ni dans l’apologétique de la foi catholique".
MJ]

Mary

Est-ce que Jésus a choisi une mort "modérée" pour nous sauver ?

Greg

Les imbéciles gauchistes de la Noix feignent de croire qu'il existe une quelconque liberté d'expression dans l'Hexagone.
Qu'ils créént un blog pour leurs potes de PoubelObs ou de labération. Cela ne changera rien.
Un bon catho est supposé ne croire en aucun dogme mais doit faire du sociââââl (à gauche évidemment). Sinon, c'est un intégriste faf.
Comme d'hab.

Greg

Autre définition:

Un catholique modéré est un catholique dont le post a été modéré (supprimé) sur le Forum Catholique ou le Salon Beige.

:-))

[Les commentaires modérés ici sont, en général, peu modérés... ;-) MJ]

L.  Chéron

M. Greg,

même si, selon vous, la taxinomie des faux et vrais catholiques ne requiert guère de science religieuse, pourquoi donc suggérer que l'enseignement le plus exquis en cette matière émanerait d'une école militaire fondée par Napoléon ? A moins que vous n'en soyez resté à l'aimable pensionnat de Madame de Maintenon... et encore.

Polydamas

Ce n'est pas la Croix qui écrit, mais qui retranscrit une citation de Koz, à qui je vais probablement écrire un petit texte, parce que ça, c'est quand même poussé comme argumentation.

Jean

Quelle horreur d'utiliser un vocabulaire politique (extrémiste, modéré) pour parler de la Sainte Eglise Catholique qui est par définition surnaturelle, supérieure à toutes les divisions politiques contingentes créées par la Révolution ! On est pas catholique "modéré" ou "extrémiste" : on est catholique 100% fidèle à l'enseignement de l'Eglise (à travers la Bible, le Catéchisme de l'Eglise, la Tradition et le Magistère) ou on est pas catholique du tout. Point. Voilà tout. Tout catholique doit pouvoir signer la Bible, le Catéchisme, et tous les travaux du Magistère par un "Lu et approuvé, bon pour accord" et ensuite rechercher la sainteté grâce à ces enseignements au sein de et pour l'Eglise du Christ ! Rien à voir avec être "modéré" ou "extrémiste" : le Christ et Son Eglise sont incalculablement au-dessus de ça.

On peut faire la même remarque sur le fait d'appliquer les adjectifs (là encore exclusivement politique) "conservateur" ou "progressiste" à l'Eglise ou à l'un de ses Membres (le Pape, etc). Voici une remarque qui résume pourquoi cela n'a aucun sens : "Si l’on emploie les termes “ conservateur ” ou “ progressiste ” dans un sens politique, je ne suis pas en mesure de répondre à votre question, car ce type de schéma n’est pas valide pour l’Église. Si l’on emploie le mot “ conservateur ” en dehors de ce contexte politique, on pourrait dire que toute l’Église est “ conservatrice ”, puisqu’elle conserve et transmet l’Évangile du Christ, les sacrements, le trésor de la vie des saints, leurs œuvres de charité. Pour des raisons analogues, toute l’Église est “ progressiste ”, parce qu’elle regarde l’avenir, croit dans les jeunes, ne recherche pas de privilèges, est proche des pauvres et des nécessiteux." (trouvé sur : http://www.opusdei.fr/art.php?p=12356).

AncillaDomini

Ah là là... Et dire que j'ai failli céder à toutes ces fâcheuses sirènes ! Juste avant de hurler au loup sans savoir de quel loup il s'agit, je suis allée voir chez La Croix qui étaient ces "blogueurs catholiques modérés"...

Oh, merveille des merveilles ! On ne pouvait pas mieux tomber !
Il s'agit d'Edmond Prochain (journaliste chacha, super-BD rigolotes sur l'Evangile du dimanche et papiers profondément spirituels le reste de la semaine), du Père David Lerouge (prêtre à Cherbourg, auteur du blog J'apprends à regarder... que je vous recommande aussi), de Koz (auteur du blog Koztoujours tu m'intéresses... très catholique et toujours d'une très grande finesse), de Jean-Baptiste Maillard (dont la réputation d'annonceur de la Foi n'est plus à faire), etc., etc.
La fine fleur de la crème des évangélisateurs catholiques du net ! Avez-vous fini de râler, un peu ?
Non seulement je plussoie les Sacristains, mais je vous recommande chaudement leurs blogs respectifs !

[Alors le quotidien La Croix aura encore raconté des bêtises... M'enfin, les citations sont bien là. MJ]

Amédée

Un catholique modéré est un catholique qui a toujours voté RPR, qui a voté Nicolas Sarkozy et le refera en 2012.

@ Greg, Je pensais à faire un comm. semblable au vôtre! ;-)

Yves

Bin, les catholiques "modérés" de la Croix c'est sans doute ces 80% et + de français qui ne croient pas en la réincarnation : ils aiment bien les fêtes de Noël par contre.

senex

"Imagine-t'on un Séraphin "consciencieux"..??"(Ernest Hello)

Ethos

Modéré dans son expression publique, notamment vis à vis de l'autre, du prochain, c'est à dire courtois et charitable.

La charité implique aussi de ne pas se laisser tromper et de ne pas abuser le prochain en professant des erreurs ou des poisons qui ne sont pas catholique ni chrétiens.

Un catholique modéré est, en dernier ressort, un fils qui ne retranche rien de l'héritage reçu, dans ses paroles et dans ses actes et qui fait humblement son chemin vers Dieu, chaque jour.

La Croix l'entendrait-elle ainsi?

[Visiblement non puisqu'il s'agit de s'exprimer
"ni dans la défense ni dans l’apologétique de la foi catholique"
MJ]

Yves

Pour moi, un catholique modéré, c'est un relativiste.
Un catholique ne peut pas être modéré avec le monde.

Yves

Les cathos "mainstream" qu'ils veulent représenter dans la blogosphère catholique sont donc ceux qui, pour 90% d'entre eux, ne croient pas en la résurrection des morts ? La Croix avaient déjà fait un sondage sur ces "catholiques". Désolé d'être tenace mais aujourd'hui, les catholiques "mainstream" - comme ils aiment se définir - ne sont pas catholique, il faut bien oser le dire. Ils se "croient" catholiques mais NE SONT PAS catholique. Lorsque l'on ne croit pas en la résurrection des morts, on n'est pas catholique. Lorsque l'on refuse les doctrines développées dans "Dominus Iesus" ou encore dans "Humanae Vitae", on ne peut pas se dire catholique.

S'ils veulent rester catholique, alors ce collectif ne peut pas se définir comme "mainstream". Ce n'est pas possible. Car les "mainstream" (et les sondages le prouvent) ne sont pas catholiques.

Denis Merlin

A Ethos : un catholique modéré est donc un catholique "bien", un bon catholique, comme il y a de "bons" musulmans autoproclamés. Félicitations, vous en faites partie et pouvez donc regarder de haut les mauvais catholiques qui ne sont pas "modéré". Quel bonheur !

Moi je m'en tiens à Benoît XV (bien 15) dans AD BEATISSIMI APOSTOLORUM PRINCIPIS

"De même, que nul particulier, par la publication de livres ou de journaux, ou par des discours publics, ne s'érige en maître dans l'Eglise. Tous savent à qui a été confié par Dieu le magistère de l'Eglise: à celui-là pleine et entière liberté doit être laissée de parler, quand et comme il le juge à propos; le devoir des autres est de l'écouter avec déférence et de se conformer à sa parole. A l'égard ensuite des questions, où, sans détriment de la foi ni de la discipline, on peut discuter le pour et le contre, parce que le Saint-Siège n'en a encore rien décidé, il n'est interdit à personne d'émettre son opinion et de la défendre; mais que dans ces discussions on s'abstienne de tout excès de langage, qui pourrait offenser gravement la charité; que chacun soutienne son avis librement, mais qu'il le fasse avec modération, et ne croie pas pouvoir décerner aux tenants d'une opinion contraire, rien que pour ce motif, le reproche de Foi suspecte ou de manquement à la discipline. Nous voulons aussi que les nôtres s'abstiennent de certaines appellations dont on a commencé depuis peu à faire usage, pour distinguer les catholiques des catholiques: qu'elles soient évitées, non seulement en tant que profanas vocum novitates, qui ne sont conformes ni à la vérité ni à l'équité, mais encore parce qu'il en résulte parmi les catholiques une grave agitation et une grande confusion. La Foi catholique est d'une nature telle, qu'on ne peut rien lui ajouter, rien lui retrancher: ou on la possède tout entière, ou on ne la possède pas du tout : Haec est fides catholica, quam nisi quisque fideliter firmiterque crediderit, salvus esse non poterit. (28) Il n'est pas besoin de qualificatifs pour signifier la profession du catholicisme; à chacun il suffit de dire: Christianus mihi nomen, catholicus cognomen."

"Mon nom est chrétien et mon prénom "catholique"", le reste n'est que ferment de division et pharisaïsme.

pmc

Modéré ? Un adjectif qui sent la tiédeur par son acception généralement politique, en effet, et n'a pas à s'appliquer à la foi...

Notre Seigneur, au long de sa vie terrestre, a montré un caractère passionné : Jusqu'à la Passion !

Yvon

"Je connais tes oeuvres, je sais que tu n'es ni froid ni bouillant. Puisses-tu être froid ou bouillant. Ainsi, parce que tu es tiède, et que tu n'es ni froid ni bouillant, je te vomirai de ma bouche".
Apocalypse selon Saint Jean, chapitre 3 versets 15 et 16

mariege

apparemment ici tout le monde est bilingue !!! quelle est la meilleure traduction pour "mainstream" "au milieu du courant" "au milieu du gué" ! encore un truc de journaleux ! pourquoi tout le monde s'énerve, des lanceurs d'anathèmes il y en aura toujours, des pharisiens aussi qui courent toutes les sensibilités ( je ne sais comment exprimer que bien que catholiques on sait bien que tout le monde ne perçoit pas les choses de la même façon, j'ai failli dire des courants mais çà fait vraiment socialo) alors laissons les excités entre eux et en ce jour une petite dizaine de chapelet pour recentrer les débats ce serait une bonne idée

SD

Je ne connais que le blog de Koz qui est apparemment un type remarquable, bien que je ne passe pas mes journées à le lire. Il est vraiment bien ce Benoît XVI.

Ethos

@ Denis Merlin

Vous vous égarez. Moderez-vous un peu.

Je vous remercie d'avoir évoqué Ad beatissimi apostolorum principis sur le Salon.

Ethos

Xtophe

Un catholique modéré, c'est quelqu'un qui se fout éperdument du Catholicisme, de la liturgie, de la morale et du dogme ; mais qui néanmoins fait l'effort de se marier à l'église, d'aller une fois par an à la messe et qui ne se prive pas de remettre en cause le magistère de l'Eglise tout en déblatèrant sur le Pape.

Euh... Ca peut être modéré un Catholique ?

charles bories

Ne suffit-il pas de jeter un coup d'oeil sur la Une du quotidien " La croissantitude" pour comprendre tout de suite que l'existence de la "réacosphère " commence à poser un problème aux médias qui nous lobotomisent depuis des années ? ...
D'où la promotion de ce blog "ktomod" ?...
Pour illustrer ce propos que d'aucuns trouveront certainement extrêmiste :
J'ai cherché en vain l'évocation de la Nativité de la Très Sainte Vierge Marie à la Une de http://www.la-croix.com/ ?
Quant aux scènes de guerre urbaine suite à l'invasion que nous subissons, c'est sous la burqua que " La croissantitude " traite cette situation dramatique et inacceptable ...

Monsieur l'Abbé +

Jeune prêtre diocésain, curé de paroisse, tendance JPII-BVXI, heureux du motu proprio du 7/7/7, n'étant en rien lié à ce futur blog, je voudrais vous dire : "N'ayez pas peur !"

Je vous invite juste à aller jeter un coup d'oeil sur le blog d'Edmond prochain sur lequel il m'arrive d'aller surfer de temps à autre.
Vous y trouverez un ton décalé, mais une foi authentiquement catholique. Et j'aime bien - mais cela n'engage que moi...

Si c'est cela, la blogosphère catho-modérée, j'applaudis des deux mains.

Et je crains que La Croix ne se morde les doigts, : à vouloir opposé en permanence les catholiques, ce journal risque de perdre un peu plus de lecteurs qui iront -avec joie- chercher des informations catho et l'esprit qu'ils recherchent sur ce blog.

ARCHIE

Les cathos, c'est comme les petit Lu. Il y a les cathos mous et les cathos secs.

Notre Seigneur a dit :
"Je vomirai tous les tièdes."
Et, sur la montagne :
"Heureux les doux."
Notez bien qu'il n'a pas dit :
"Heureux les mous."

En d'autres termes, il nous a demandé de mettre le feu, pas de l'éteindre.

Denis Merlin

A Ethos, je me suis égaré en effet, mais il est impossible de déchiffrer le ton des messages sur Internet, où l'ironie risque d'être prise au premier degré. ;-)

AncillaDomini

Je crois, comme Monsieur l'Abbé, que le mot "modéré" et le refus de faire une apologétique sont à prendre dans ce sens : cesser les petites polémiques internes, pour ne plus parler que de l'Evangile.
Vraiment, je vous recommande ces blogs ! (c'est une "facho-intégriste" qui vous le dit !)

L.  Chéron

Mon Dieu ! j'ai attribué au nommé Greg le commentaire d'un nommé Yves. Nos lecteurs auront-ils rectifié d'eux-mêmes ?
Profitons-en pour gourmander ledit Greg quand même : désigner Doulce France par la métaphore hexagonale, n'est-ce pas, pour un fidèle de la Tradition, une coupable concession aux faiblesses stylistiques du langage médiatique apparu dans les années soixante (voir R. Beauvais, L'hexagonal tel qu'on le parle, 1970) ?

patrick

Les catholiques modérés font-ils partie des 4 % de la population française fidèle à la messe dominicale ? Ou font-ils partie l'immense majorité des baptisés apostats qui modèrent leur langage...catholique ?

Greg

Pour ARCHIE:

merci pour la définition "cathos secs, cathos mous" je ne connaissais pas!

Pour Xtophe:

je rappelle le mot de l'abbé Veuillez qui nous disait autrefois, un brin goguenard: ne soyez pas des chrétiens "à roulettes", (peut-être une expression empruntée à Mgr Ducaud-Bourget?):

les chrétiens "à roulettes" sont ceux qui vont trois fois dans leur vie à l'église: la première fois en laudau pour le baptême, la seconde en limousine pour le mariage, la troisième en corbillard...

Bonne journée à tous!

:-))

Yvesmodéré

[J'y avais pensé, mais l'un des auteurs de ce nouveau blog affirme aussi qu'il ne fera "ni dans la défense ni dans l’apologétique de la foi catholique".
MJ]

--> et si les auteurs voulaient simplement dire qu'ils essaieront juste de changer le ton de réaction, de ne pas se présenter en catholique blessé et sur la défense permanente, mais voulant simplement diffuser un message d'amour et d'unité ?
(que vous semblez vouloir déjà briser avant même la sortie du blog..., quel est l'intérêt de votre billet ???)

[L'intérêt de mon billet c'est de m'interroger sur ce type de déclaration :
"quel que soit le sujet, les plus présents sont toujours les plus extrêmes sur Internet".
Je ne sais pas ce que signifie "extrême". MJ]

Denis Merlin

"-> et si les auteurs voulaient simplement dire qu'ils essaieront juste de changer le ton de réaction, de ne pas se présenter en catholique blessé et sur la défense permanente, mais voulant simplement diffuser un message d'amour et d'unité ?"

L'auteur ne s'en aperçoit pas, mais ses propos sont discriminatoires et pharisaïques.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.