Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



L'UE contre la Chartreuse
Opération de désinformation

Charles Pasqua condamné à de la prison ferme

P Le tribunal correctionnel de Paris a infligé une lourde sanction au sénateur et ancien ministre de l'Intérieur, absent mardi lors du jugement du procès de l'Angolagate. Le tribunal a prononcé une peine d'un an de prison ferme et deux ans avec sursis et 100.000 euros d'amende pour trafic d'influence, alors que le parquet avait requis une seule peine de trois ans avec sursis. L'ancien préfet du Var Jean-Charles Marchiani est pour sa part condamné à trois ans de prison, dont 21 mois avec sursis pour complicité de trafic d'influence et recel d'abus de biens sociaux.

Commentaires

Sylvain (Pologne)

Je ne prendrai pas la défense de môssieur "immigration zéro", mais j'ai quand même l'impression qu'il devait géner quelqu'un pour aller en prison. Si on commence à mettre ces sâles types en prison, va bientôt manquer de place!

SD

mais que du sursis pour le fils Mitterrand qui a collaboré à l'opération...

scat

A Syvain de Pologne: ça fait belle lurette qu'il manque de place en prison.
C'est d'ailleurs une des causes de la progression de l'insécurité. En général, les condamnés à de petites peines de prison restent en liberté faute de place.

trahoir

La procédure d'appel lui permettra t elle d'arriver à un age où il sera non incarcérable ? Je crois de plus qu'il a souffert d'une maladie.

Pasqua qui s'est tant vanté d'avoir utilisé des barbouzes anti OAS et manipulé la police de l'intérieur et à l'Intérieur pendant ces troubles périodes (OAS, SAC,...), se retrouve manipulé, trahi et abandonné comme un vulgaire pied noir "colonialiste". Pas de bol pour un gaulliste.

Villiers à l'UMP en attendant des procès familliaux et Pasqua et Marchiani en cabane : il ne reste rien du MPF, à part des gogos !

Ps : Jacques C. va bien et sera blanchi de toutes charges dans l'ensemble des affaires où il fut ou sera mis en cause. Et vive la République !

Quéribus

Ce n'est pas fini, Mr Pasqua interjette appel me semble-t-il.

Mingdi

Pasqua en prison. Qu'est-ce qu'on en a à faire maintenant? C'est un vieux schnock inoffensif. Il eût fallu l'éliminer politiquement quand il barrait la route au FN avec son ex-copain Chirac, en particulier avec le retour dare-dare du système d'élection majoritaire uninominal à deux tours en lieu et place de l'excellent système proportionnel mis en place par Fabius. Désormais, c'est l'alternance gaullistes-socialistes ad vitan aeternam. Et on en crève...

SD

il ne faut pas poursuivre Polanski parce que c'était il y a longtemps, mais on peut poursuivre Pasqua même si c'était il y a longtemps. Quelqu'un a le mode d'emploi des intellectuels français à propos de la justice ?

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.