Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



"la gauche est marquée par une empreinte stalinienne"
Accord entre le parti communiste chinois et l'UMP

L'impartialité du monde médiatique en France

Lu ici :

P "Pour se faire une idée de l'impartialité du monde médiatique à l'égard de Nicolas Sarkozy, il suffit de consulter le bottin : Martin Bouygues (TF1, LCI, Metro, TMC, RTL 9, NT1...), Arnaud Lagardère (Europe 1, BFM, MCM, Paris Match, Le Journal du Dimanche, Elle, Le Monde, Le Parisien), Vincent Bolloré (Direct Soir, Matin Plus, Direct 8), Bernard Arnault (Les Echos, Investir, Radio Classique...), Serge Dassault (Le Figaro, Valeurs Actuelles), Alain Weill (RMC, BFM, BFM TV, La Tribune), François Pinault (Le Point, Companynews...). Tous ceux-là sont proches, voire très proches, de Nicolas Sarkozy.

Concernant l'audiovisuel public ? Pas mieux, depuis que le président s'est accordé le pouvoir de vie et de mort sur les présidents de France Télévisions et de Radio France, allant jusqu'à nommer lui-même le président des chaînes (cf Philippe Val à France Inter), ce qui lui est légalement impossible.

Comme si cela n'y suffisait pas, le gouvernement a sorti le carnet de chèques. 600 millions d'euros sur trois ans pour "aider" la presse papier, et ses patrons, un peu. Clap-clap-clap, tout le monde applaudit. Car qui pourrait penser une seconde que Nicolas Sarkozy a une idée derrière la tête, hein qui ? Pas son genre... Pas son genre non plus de vouloir bâillonner l'AFP, en entrant à son capital, alors que l'agence était jusqu'à présent protégée (sur le papier tout du moins) par un statut unique en son genre. Et ceux qui l'accusent d'avoir fait virer Genestar de Paris-Match, Espérandieu du JDD, d'avoir censuré un bouquin brisant le mythe "Cécilia", de vouloir éjecter la direction de France 3, de Radio France, de France Inter, de souhaiter reprendre la main sur l'AFP ... sont certainement des jaloux."

Pour mieux comprendre la désinformation, Polémia organise samedi une journée d'étude sur la réinformation.

Commentaires

jewdocha

Tout ce et ceux que vous citez est tellement pourri et nauséabond que leur disparition totale serait oeuvre de dieu.

SD

92 % des journalistes nationaux français sont de gauche.

Nicolas Sarkozy va remplacer des journalistes de gauche par d'autres journalistes de gauche qui sauront tous retourner leur veste en temps voulu pour faire accéder "la vraie gauche" au pouvoir, comme cela se passa avec Giscard.

Giscard, homme de gauche élu avec des voix de droite qui fit une politique de gauche et fit tout pour faire plaisir aux intellectuels de gauche(mais il est vrai que le Général De Gaulle leur avait déjà attribué un quasi-monopole culturel).

La presse française n'était pas objective avant et ne le sera pas plus après. Dans certains domaines et pour certaines régions du monde le statut unique de l'AFP n'a jamais réussi à en faire un monument de déontologie...

brutus

C'est pourquoi vous pouvez jeter votre télévision, votre poste de radio, vos journaux ...

et lire le SB!

pique-à-sots

En d'autres temps et sur un autre sujet un homme politique français ,bien connu pour son imagination avait lançé la formule "l'indépendance dans l'inter-dépendance" ....ceci peut s'appliquer aujourd'hui à beaucoup de rouages du pays et plus particulièrement à nos (sic) médias !

Papa

Ma principale source d'information étant le Salon Beige, je m'estime à l'abri : ce n'est pas demain que son administrateur sera proche de Sarkozy...

batelier

Comment osez vous dire tout haut ce que tout le monde pense tout bas !! sauf les intéressés qui,eux sont certains de leur intégrité et surtout de leur grande intelligence, supérieure à la moyenne .Mais ce qu'ils ne savent pas,c'est que leurs connaissances culturelles sont très médiocres et leur pertinence politique en dessous de cette moyenne nécessaire pour avoir des commentaires objectifs.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.