Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Boubakeur veut nous décourager de lutter contre l'islamisation
11 novembre : fête de l'amitié franco-allemande

Un sommet européen braqué sur la République tchèque

B Le sommet de Bruxelles d'aujourd'hui et demain devrait permettre aux 27 de s’entendre pour accorder à la République tchèque une dérogation à la Charte des droits fondamentaux, comme en ont déjà obtenu une le Royaume-Uni et la Pologne. La Slovaquie, l’Autriche et la Hongrie seront, pour des raisons historiques, très attentifs à cette décision, et pourraient réclamer la même dérogation. En échange, les 27 veulent l’assurance qu’une fois cette requête satisfaite, Vaclav Klaus signera bien la loi de ratification du traité de Lisbonne.

Mais le président Klaus ne pourra toutefois pas signer tant que la Cour constitutionnelle n’aura pas rendu sa décision sur la conformité du traité européen à la Constitution nationale. Sa décision est attendue le 3 novembre. De source britannique, on mise désormais sur une entrée en vigueur du traité de Lisbonne au 1er janvier prochain.

La Lettre de l'Expansion nous informe que Vaclav Klaus pourrait -pour éviter de signer le traité et sauver la face- déléguer temporairement sa signature à un autre officiel tchèque.

Commentaires

Sawyer

C'est étrange, en France, lorsqu'un traité européen n'est pas conforme à la constitution nationale, "on" la rend systématiquement compatible par modifications (sans consulter la population évidemment).

Sancenay

Comme quoi il y a des braquages plus légaux que d'autres!

CB

Les Français n'ont-ils pas l'impression d'avoir été de superbes dindons? (pour se consoler, ils peuvent remarquer qu'ils ne sont pas les seuls).

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.