Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Abattoir musulman clandestin
Pollution contraceptive

Commentaires

smaugb

C'est vrai qu'il y a une différence fondamentale entre le voile qui couvre le visage et celui qui ne couvre pas le visage.
Mais je ne vois pas au nom de quelle règle morale on peut interdire un voile qui ne couvre pas le visage. En soi, un vêtement de ce type ne pose pas de problème moral et on peut tout à fait le rapprocher du voile des religieuses catholiques. Ce député aurait sans doute pu faire cette distinction (quant au visage donc) mais à part cela je ne vois pas ce qu'il y a de scandaleux.

Eulalie

C'est fabuleux,ils ouvrent sous-prétexte de pluralisme et par un réel manque de courage, un boulevard à l'islam conquérant. Et ils pleureront des larmes de crocodile, quand les tchadors s'imposeront en place d'uniforme, quand l'appel des muezzins remplaceront le son des cloches que des "laïcs" auront fait taire... en un mot quand la charia remplacera le code Napoléon !

jp

Je pense que la différence est ailleurs:
-Pour les religieuses, il s'agit d'un "uniforme" de tradition, qui indique clairement leur appartenance à une congrégation religieuse,et que personne ne leur a jamais imposé.Il ne s'oppose à rien ni à personne et, au contraire provoque généralement la sympathie et l'admiration pour ces femme admirablement dévouées aux autres.
- Pour les femmes musulmanes, il s'agit, dans la majorité des cas de deux possibilités
1) Le port du voile est volontaire, mais dépasse largement le cadre de la religion et devient un drapeau de la non assimilation et de la non intégration revendiquées. Il s'agit d'un acte anti France
2) Le voile leur est imposé par leur mari, leur famille, et là la femme devient victime.
Dans tous les cas le voile n'est pas acceptable et n'est surtout pas à mettre sur le même plan que celui des religieuses, qui en aucun cas de toute façon, ne couvre le visage.

VD

Et nous arrivons tout doucement à une mise en cause de l'habit religieux, via un traitement égalitaire du problème burqua.

Le problème des "estrangers" c'est qu'ils devraient avoir la courtoisie de se plier aux moeurs du pays d'accueil (moeurs qui admettent l'habit des religieux mais ne l'imposent pas aux populations).

mm

On en a assez de ces prises de position par des hommes politiques qui font sans cesse des amalgames pour justifier l'acceptation de gens qui n'ont rien à voir avec notre culture !
Bientôt on interdira à nos prêtres de porter la soutane ou la croix pour les fidèles.

Les français sont chez eux depuis des siècles, ceux qui leur imposent une autre façon de vivre n'aiment ni la France ni les français ! Dégageons-les aux prochaines élections...

smaugb

A jp:
Ce que tu dis est certainement vrai dans certains cas (que ce soit pour le voile-"étendard" ou pour le voile imposé), mais on ne peut pas fonder une interdiction sur des procès d'intention. En dehors de ces procès d'intention ou du sens que l'on attribue au voile (car on ne sait pas quel sens y attribue la personne qui le porte), je ne vois pas de différence objective entre un voile islamique qui ne couvre pas le visage et un voile de religieuse. Ah si c'est vrai, le voile islamique se porte sans ceinture...
Donc le motif d'interdiction ne serait pas moral mais politique. S'il s'agit d'interdire le voile islamique car il n'est pas conforme à la tradition française, alors il faut aussi interdire les casquettes, les babouches, les baskets type nike, le chapeau rabbinique, les survetements genre sportswear, les strings (là il y a le problème moral en plus) et tout le reste... Donc ok pour cet argument de non-conformité à la tradition nationale mais alors il faut être cohérent!

Marie

je pense quant à moi qu'on ne devrait pas interdire la burqua, ni le voile ; en effet, le but de ceux qui souhaitent ces interdictions et qui sont souvent des "politiques mous" (j'exclue de ceux-ci les représentants de la droite dite nationale) est d'empêcher la population de dramatiser : "si les français ne voient ni voiles, ni burqua, ils n'auront pas peur et continuerons à voter pour nous." Ces politiques se fichent éperdument de la réalité ; la seule chose qui compte pour eux, ce sont les voix.
Alors que les musulmanes et islamistes portent leurs tenues ; peut-être cela réveillera-t-il enfin ce peuple de France qui meure de sa létargie...

jejomau

Je fais à une proposition à toutes les femmes élues députées : qu'elles aillent mercredi à l'assemblée nationale entièrement voilées, vraiment recouvertes de la tête aux pieds par un habit qui ne laissera rien paraître.... Je prends le pari qu'en quelques minutes, tous auront bien compris de quoi il s'agit.. et l'on s'évitera d'ailleurs les frais importants d'une commission "qui se demande s'il est nécessaire d'interdire la burqua en France"...

Mariemarie

Je ne vois pas le problème de vouloir cacher ses cheveux ou son cou. La guimpe est restée longtemps à la mode. Au XIX, on ne montrait pas ses genoux et on montrait ses seins. La longueur de la jupe n'empêche pas de montrer son nombril. C'est un débat difficile et je ne trouve rien à redire à de la pudeur ou à certaines parties cachées, pour raison religieuse, familiale ou autre.
Certaines portent une jupette sur leur maillot une pièce et d'autres un simple string. Libre choix et bien malin celui qui mettra une barrière à ne pas franchir en trouvant pour cela des critères objectifs!
Cacher son visage n'est en revanche pas admissible. C'est cacher son identité, la nier. Soit volontairement et c'est extrêmement méprisant et inacceptable pour les autres, soit de façon imposée et c'est humiliant. Dans un cas comme dans l'autre, on avance masqué. Oui au voile, non au visage caché. Et croyez moi, il y a certaines amies de ma fille que j'aimerais bien voir un peu plus couvertes, que cela vienne d'elles ou de leurs parents!

Marie

Il y a une différence fondamentale entre le voile de la chrétienne et le voile de la musulmane : la chrétienne se voile devant son Dieu - et le voile de la religieuse est le signe de sa particulière consécration, tandis que le voile de la musulmane est signe de sa soumission à l'homme: encore une de ces singeries du démon, qui sous une apparence, parfois, de visée spirituelle, sait enferrer ses victimes dans des pratiques qui sont autant d'obstacles à l'action de la grâce.

Heli Trottincas

On commence par le voile et ensuite on acceptera la jurisprudence puis les tribunaux islamiques.
Le 'voile' musulman n'est pas demandé par le Coran, d'ailleurs Al Hazar vient de le rappeler. C'est en fait un signe de volonté de conquête politique des 'territoires de la guerre'.
il faut etre grossièrement inculte … ou 'fraternellement' complice pour l'ignorer;
Lire sur l'islam comme stratégie politique : Modern Day Trojan – The Islamic Doctrine of Immigration ; By Sam Solomon and Elias Al Maqdisi ; ANM Publishers, 2009 ; 139 pp., $14.95

Coatlaxopeuh

Le voile?

Personnellement, je ne vois pas le problème! S'il laisse le visage visible et est librement porté.

C.B.

Combien de religieuses portant le voile de leur congrégation en France sont mineures? (ai-je tort de penser qu'il y a belle lurette -plus de deux générations?- que les les congrégations n'acceptent pas de postulante mineure?)
Déjà, il y a une interdiction absolue à maintenir: pour les mineures.
Deuxième interdiction, pour de simples questions de sécurité: dans les lieux publics, pas de voile qui cache le visage.
Les députées sous voile intégral, je vote pour! c'est certainement un bon moyen de mettre en évidence les conséquences: "bonjour les contrôles" pour les vigiles assurant la sécurité!

Bernard

D'un coté, le voile des religieuses qui par le port de ce vetement font montre de la consecration de leur vie à Dieu, preuve de renoncement à la beauté extérieure pour la beauté interieure, de l'autre un voile de soumission à l'homme, une négaton de soi, une humiliation de la dignité féminine qui n'a rien à faire en France, surtout si l'on prend en compte sa dimension politique subversive

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.