Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



La taxe carbone a été votée par le Sénat
Une critique plus sérieuse du Téléthon que celle de Pierre Bergé

Une communiste haut représentant de l'UE

Catherine Ashton, commissaire européen en charge du commerce, a été désignée haut représentant de l’Union européenne à la politique étrangère et de sécurité. "Ministre des affaires étrangères de l'UE" disent certains. Minute a fouillé sa biographie :

"[Elle] fut, entre 1977 et 1979, la trésorière d’un mouvement [...] : le CND, ou Campaign for Nuclear Disarmament. Cette organisation, qui comptait alors dans les 4000 membres, poursuivait un but unique: le désarmement nucléaire unilatéral. Autant dire que, dans le contexte de l’époque, le CND fut soupçonné par les services de renseignements occidentaux de saper délibérément la défense – et les capacités mentales de résistance – des peuples de l’Ouest, et particulièrement de la Grande-Bretagne où il était né et où il prospérait, au profit de l’Union soviétique. De là à en conclure que le CND était infiltré par des agents de l’Est, voire une création pure et simple de l’Union soviétique ou de l’un de ses satellites, il n’y a qu’un pas qui fut vite franchi. Le CND fut d’ailleurs pénétré, à leur tour, par des agents du MI5, le contre-espionnage britannique, et ses principaux dirigeants placés en permanence sur écoutes. [...]

Il apparaît que, dès le milieu des années 1970, elle en est un membre très actif. Et sans doute efficace puisque, en 1977, à l’âge de 21 ans, elle en devient la trésorière. Elle le restera durant trois ans. [...] Le président de l’époque, John Cox, est membre du Parti communiste. [...] Pour les services de renseignement britanniques, il ne fait en tout cas aucun doute que Cathy Ashton fut une sympathisante communiste, si ce n’est une militante clandestine de cette organisation. En 1977, note le MI5, le CND milite alors « pour l’abandon unilatéral de l’arme nucléaire, des bases nucléaires et des alliances nucléaires du Royaume Uni ». Il exige la sortie du Royaume-Uni de l’Otan. Cathy Ashton est sous surveillance. Le pays est en campagne électorale. Cathy Ashton tourne pour représenter le CND, recruter des adhérents, faire rentrer de l’argent. Elle va de réunion… communiste en réunion communiste. [...]

En 1980, le MI5 la localise aux Pays-Bas, où elle est allée rencontrer un groupe clairement communiste intitulé « Arrêt de la bombe à neutrons ». En décembre 1983, on la voit présider une réunion organisée par « Marxism Today », la revue théorique… du Parti communiste de Grande-Bretagne. En ce début des années 1980 toujours, elle se rend à plusieurs reprises en France pour y rencontrer… des cadres dirigeants du Parti communiste français. En est-il qui accepteront, maintenant, d’en témoigner? De raconter pourquoi cet te inconnue, officiellement en charge de rien, était reçue au siège du PCF et « à haut niveau »? Georges Marchais, qui en était le premier secrétaire à l’époque, est mort. Mais ce n’est pas lui qui était en charge des relations internationales. Et les archives du PCF existent. Il n’appartient qu’à Marie-George Buffet de les faire ouvrir. [...]

Un quart de siècle plus tard, le CND existe toujours. Son actuel patronne s’appelle Kate Hudson, et elle est membre du Parti communiste de Grande-Bretagne. Catherine Ashton, elle, a fait carrière au Parti travailliste dans le sillage de Tony Blair [...] La semaine prochaine, le Parlement européen doit encore auditionner Cathy Ashton. Une sorte de « grand oral » à l’issue duquel, si elle est adoubée, elle pourra entrer en fonctions le 1er décembre. Mais le Parlement européen a le pouvoir de bloquer sa nomination. Encore faut-il que les bonnes questions lui soient posées pour que les réponses qui pourraient amener les chefs d’Etat et de gouvernement à retirer sa candidature soient fournies."

Commentaires

Thomas

A bas l'UERSS !

VD

Cela va dans le sens des liens du gouvernement français avec le PC chinois. Pas de surprise, mais une convergence qui apparaît.

SD

Tony Blair fut décidément une catastrophe pour la Grande-Bretagne. Et on retrouve la compromission habituelle de la gauche avec l'extrême gauche. La gauche n'est pas démocrate : sa différence avec l'extrême gauche c'est la méthode

Jenny

Je vois qu'ainsi l'Europe est dirigée par l'Ouest (Bildeberg usa) pour la présidence et par l'Est pour la politique étrangère !!!!
Il est vrai que nous n'avons plus droit de vote dans cette UE.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.