Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Une mosquée construite à quelques mètres de l'église
Chronique de l'insécurité

Commentaires

JACQUES-FRANCOIS

Sur quel passage de l'Evangile le Secours Catholique s'appuie-t-il pour servir des repas 'purs'? Je croyez qu'il était simplement dit : J'avais faim et vous m'avez donné à manger! J'ai dû me tromper quelque part ou tout simplement Celui qui a dit ça!
Merci !

Ignace De Loyola

Malheureusement, cela ne m'étonne pas de la part des membres du Clergé français.

Pour preuve, dimanche dernier, on a baptisé mon neveux. Le prêtre lors de la messe nous a abreuvé d'un discours gauchiste déplorable : il a parlé de l'économie solidaire, d'écologie avec le sommet de Cophenague et j'en passe. Par contre, rien sur les chrétiens persécutés de part le monde par les musulmans.

Ensuite ce prêtre, après le baptême, est venu dîner avec les familles des parents de mon neveux. Là encore, discussion stérile. Par exemple, il trouve que Barbès est un quartier authentique où il fait bon y vivre.

Enfin bref, ce que je veux dire, c'est que ce n'est pas avec ce genre de prêtre que l'église catholique en France risque d'attirer la jeunesse ni les autres d'ailleurs !!!

Fabien

En procédant de la sorte, ils ne laissent aucun nécessiteux de côté, ça me semble très chrétien comme attitude.

[Cela s'appelle de la dhimmitude et c'est contraire à la vérité, la première des charité. Si des musulmans veulent manger, ils ont le droit d'accepter ce qu'on leur donne. MJ]

Ibidum

C'est une initiative que je ne partage pas. Il est plus simple de proposer, le vendredi justement, du poisson. C'est conforme aux traditions et peut être mangé par tous.
Si maintenant le Sec. cath. se met à se soumettre aux règles coraniques, où allons nous ? Pour plaire ? Pour être politiquement correct ? Quand on affiche des repas hallals ce n'est jamais par hasard. Et pendant ce temps les autorités égyptiennes ont fait trucider les cochons des pauvres coptes.

Lusso

Quand on sait ce qu'il en a coûté à saint Paul pour abolir toutes les niaiseries relatives aux prescriptions alimentaires, je constate que le secours catholique régresse de 2000 ans. Non seulement, on leur donne à manger, mais en plus il faudrait se soumettre à leurs rites. C'est un péché, pour l'Islam, de manger des mets "impurs", mais ça n'en est pas un de lapider les adultères, de couper des mains, des pieds, de flageller les homosexuels, de persécuter les "mécréants"etc...
C'est ce que Notre Seigneur Jésus-Christ appelle: "avaler le chameau et filtrer le moucheron"!
Je pense que notre devoir est d'aider les musulmans à se libérer de toutes ces sottes prescriptions,en leur faisant apprécier notre bonne vieille gastronomie gauloise. S'ils n'en veulent pas, ils peuvent toujours aller voir ailleurs.

Fabien

J'admets l'argument (que j'ignorais)...Mais les musulmans le savent-ils eux-mêmes? Parce que, à l'instar de nombreux chrétiens (hélas!!!), les gens simples ne sont souvent pas au fait de ce genres de détails.

Denis Merlin

La superstition est un très grave péché. Il est illicite d'encourager la superstition, c'est un manque de charité.

Si l'on est nécessiteux, on peut manger de ce qui est servi.

Un nécessiteux chrétien ne mangera pas hallal par peur du scandale (faire croire qu'il attache de l'importance à ces inepties). C'est un très grave péché contre la solidarité avec ceux qui ont une conscience et sont dans la nécessité. C'est horrible !

Il faut savoir que beaucoup, pour ne pas dire la plupart du clergé diocésain en France a perdu la foi catholique. C'est une confidence que j'ai reçue d'un prêtre. Ils n'ont pas la foi, c'est-à-dire qu'ils sont conscients de ne pas avoir la foi, ils ne croient en rien.

Mike

A Fabien

Avec tout le respect que je vous dois, et sans vouloir vous froisser, votre remarque et d'une naïveté et d'une dangerosité effrayante !

Les Musulmans sont en guerre contre nous. Et nous, comme Dalladier et Chamberlain a Munich, nous sommes prets a toutes les lachetes pour garder la paix avec nos pires ennemis.
Un jour, comme Hitler, ils nous attaqueront.

En ce qui concerne la viande hallal, ce n'est qu'une immense horreur et un financement des islamistes.

Regardez la video ci-dessous sur l'abattage rituel (ames sensibles s'abstenir): http://www.dhnet.be/infos/faits-divers/article/290411/gaia-les-images-chocs-de-l-abattage-rituel.html

Est-ce vraiment chrétien de faire souffrir les animaux de façon aussi abominable ?

Thomas

Jésus remet les pendules à l'heure dans le domaine alimentaire:

« Ce n’est pas ce qui entre dans la bouche qui rend l’homme impur ; mais ce qui sort de la bouche, voilà ce qui rend l’homme impur » (Mt 15, 11 ; cf. Mc 7, 15.20).

[C'est bien le problème : pourquoi des catholiques distribuent donc de la viande hallal ? MJ]

Arthur

@ Lusso : pourquoi parler de "niaiseries relatives aux prescriptions alimentaires" ??
Ce n'est pas catholique de parler ainsi. Ces prescriptions étaient celle de l'Ancien Testament, données par Moïse au peuple juif à la demande de Dieu Lui-même ! Ce n'est pas St Paul qui les a supprimée mais le Christ lui-même (je ne suis pas venu abolir la loi mais l'accomplir) Et Il les a supprimés en les remplaçant par la loi de l'Amour : aimez-vous les uns les autres, comme je vous ai aimés... C'est une loi difficile à appliquer : le secours catholique croit la mettre en œuvre et cette croyance (ou cette illusion) me semble plus respectable que des propos insultants qui en font totalement abstraction...
Bref, attention à utiliser de bons arguments mais pas des erreurs qui montrent une méconnaissance de la foi et qui contribuent à la remettre en cause, car nous sommes la descendance d'Abraham, aussi nombreuse que les grains de sables, conformément à la Promesse.

Bernard S

Pas seulement à Montpellier !
J'ai bavardé récemment avec un malheureux devenu SDF, parisien, qui va souvent au Secours Catholique et qui m'a dit que, sous prétexte que la moitié des assistés seraient musulmans, le SC a supprimé la soupe au lard...

JCM

Pourquoi ne pas réagir sur le site du Midi Libre ? Voici la réaction que j'ai envoyé, voyons si elle est publiée :

Je m'étonne que le Secours catholique distribue de la viande hallal car Jésus à dit : « Ce n’est pas ce qui entre dans la bouche qui rend l’homme impur ; mais ce qui sort de la bouche, voilà ce qui rend l’homme impur » (Mt 15, 11 ; cf. Mc 7, 15.20), et le catholicisme prescrit de s'abstenir de viande le vendredi.
Si ils avaient confectionné un repas à base de poisson ils auraient fait plaisir à tout le monde sans aucune discrimination.

Dens Merlin

"Ce n'est pas St Paul qui les a supprimée mais le Christ lui-même (je ne suis pas venu abolir la loi mais l'accomplir) Et Il les a supprimés en les remplaçant par la loi de l'Amour : aimez-vous les uns les autres, comme je vous ai aimés... C'est une loi difficile à appliquer : le secours catholique croit la mettre en œuvre et cette croyance (ou cette illusion) me semble plus respectable que des propos insultants qui en font totalement abstraction..."

Non ce n'est pas le Christ, c'est à la Pentecôte que la loi de Moïse (en ce qu'elle avait de caduc et en ce qu'elle était une loi divine positive) a été abolie.

La loi positive pénale n'étant jamais une loi nécessaire et obligatoire en conscience (ni pour le puni, ni pour le punisseur) Notre-Seigneur n'a pas revendiqué son application dans l'épisode de la femme adultère - la loi pénale n'est pas obligatoire en conscience -. Mais il ne mangeait pas de porc et a été circoncis par la Sainte Vierge et saint Joseph parce que c'était une loi disciplinaire obligatoire en conscience pour les seuls Juifs d'ailleurs. Il observe cette loi jusque dans sa Passion puisqu'il ne répond pas à Caïphe (sans doute parce que Caïphe était un misérable corrompu),mais il lui répond lorsque Caïphe lui dit :

"Et le grand prêtre Lui dit: Je T'adjure, par le Dieu vivant," (Mt 26,63) ce qui est une formule légale juive et l'autorité de Caïphe lui venait de la loi de Moïse.

En revanche, la loi de Moïse en les dix commandements, qui est la loi d'amour n'a pas été abolie, mais parfaite par le Christ ("ne faites pas aux autres ce que vous ne voudriez pas qu'ils vous fassent" a été parfait en "faites aux autres, ce que vous voudriez qu'ils vous fassent") n'a jamais été abolie et ne peut l'être.

Hé bien, moi, à chacun ses opinions, je respecte plus Lusso que ceux qui tentent d'introduire dans la culture française la pensée musulmane qui en l'occurrence s'oppose à la raison. Je respecte plus l'opinion de Lusso que celles de ceux qui méprisent les droits de conscience des nécessiteux chrétiens et athées. L'enfer est pavé de bonnes intentions.

"Défendre la vérité, la proposer avec humilité et conviction et en témoigner dans la vie sont par conséquent des formes exigeantes et irremplaçables de la charité. En effet, celle-ci « trouve sa joie dans ce qui est vrai » (1 Co 13, 6). Toute personne expérimente en elle un élan pour aimer de manière authentique: l’amour et la vérité ne l’abandonnent jamais totalement, parce qu’il s’agit là de la vocation déposée par Dieu dans le cœur et dans l’esprit de chaque homme. Jésus Christ purifie et libère de nos pauvretés humaines la recherche de l’amour et de la vérité et il nous révèle en plénitude l’initiative d’amour ainsi que le projet de la vie vraie que Dieu a préparée pour nous. Dans le Christ, l’amour dans la vérité devient le Visage de sa Personne. C’est notre vocation d’aimer nos frères dans la vérité de son dessein. Lui-même, en effet, est la Vérité (cf. Jn 14, 6).

Caritas in veritate de Benoît XVI

On n'aime pas quand on ment. On n'aime pas quand on dénie à l'homme sa capacité d'accéder à la vérité par la raison. On n'aime pas lorsque l'on dénie à l'homme son caractère d'image de Dieu parce qu'il est doué de capacités intellectuelles qui font de lui l'image mystérieuse de Dieu.

Si je n'avais peur du scandale, je dirais avec avec la violence et usant de l'image de Luther que ces actions sont pires que tous les péchés commis depuis le commencement du monde dans tous les lupanars imaginables ou ayant réellement existé. Car le péché de superstition est bien pire que le péché contre la pureté ou même la virginité (sans vouloir naturellement innocenter ces graves péchés).

On ne transige pas avec le respect dû à l'homme surtout en ce qu'il est image de Dieu.

Berthier

je suis écoeuré, tout le monde s'applatit, c'était bien la peine que mon grand-père soit tué à Verdun et mon père prisonnier par les allemands pendant la 2° guerre mondiale pour voir ce que je vois aujopurd'hui, Charles Martel, reviens vite ils sont devenus fous et ils veulent que nous le devenions, Jésus a voulu la religion de l'Amour, celle qui est entrain de s'installer à grands-pas est celle de la haine, il suffit de voir tous ces chrétiens assassinés Quand est-ce que nous ouvrirons les yeux? au nom de l'Amour de nos frères chrétiens d'Irak de Turquie et d'ailleurs?

Marc

Il ne faut en effet jamais oublier que manger du porc est parfaitement licite pour un musulman, en cas de nécessité. En effet, voici les passages du Coran relatifs au porc :

II.168
Il vous et interdit de manger les animaux morts, le sang, la chair du porc, et tout animal sur lequel on aura invoqué un autre nom que celui de Dieu. Celui qui le ferait, contraint par la nécessité et non comme rebelle et transgresseur, ne sera pas coupable, car Dieu est indulgent et miséricordieux.
V.4
Les animaux morts, le sang, la chair du porc, tout ce qui a été tué sous l’invocation d’un autre nom que celui de Dieu, les ani­maux suffoqués, assommés, tués par quelque chute ou d’un coup de corne ; ceux qui ont été entamés par une bête féroce, à moins que vous ne les ayez purifiés par une saignée ; ce qui a été immolé aux autels des idoles ; tout cela vous est défendu. Ne vous les partagez pas en consultant les flèches, car ceci est une impiété. Le désespoir attend ceux qui ont renié votre religion ; ne les craignez point, craignez-moi.
VI.146
Dis-leur : Je ne trouve, dans ce qui m’a été révélé, d’autre défense, relativement à la nourriture, que les animaux morts, le sang qui a coulé et la chair de porc ; car c’est une abomination, une nourriture profane sur laquelle fut invoqué un autre nom que celui de Dieu. Si quelqu’un y est contraint, que ce soit par le besoin et non pas par l’appétit sensuel ou comme transgresseur, certes. Dieu est indulgent et miséricordieux.
XVI.117
Il vous a défendu de vous nourrir de cadavres, de sang et de la chair de porc, ainsi que de toute nourriture sur laquelle on aurait invoqué un autre nom que celui de Dieu ; mais si quelqu’un y est contraint, et qu’il ne le fasse pas comme impie et transgresseur, Dieu est indulgent et miséricordieux, il le lui pardonnera.

C.B.

C'est quand-même surprenant que, pour un repas festif un vendredi, le menu n'ait pas été centré sur un beau plat de poisson: on peut cuisiner quelque chose de très raffiné!
Avec l'avantage majeur que le poisson est mangeable par les fidèles de pratiquement toutes les religions (juifs, chrétiens, ...).

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.