Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



La démocratie selon Cohn-Bendit
Recours contre la construction de la grande mosquée de Marseille

L'homophobe était homosexuel...

Un des deux hommes du couple homosexuel grièvement brûlé avec un liquide corrosif à leur domicile de Melun début septembre a "reconnu être l'instigateur" des faits durant sa garde à vue.

L'enquête a permis de montrer que les

"blessures de la victime, âgée de 28 ans, étaient plus importantes; sur l'homme de 40 ans le produit était dilué alors que sur la victime le produit était pur".

Dans la nuit du 9 au 10 septembre, les deux hommes qui étaient en train de se séparer, se seraient fait agresser, selon lui, par "deux personnes ayant fait irruption dans leur appartement du quartier de la gare et les auraient aspergés de liquide corrosif contenant de l'acide sulfurique". En fait, l'homme de 40 a grièvement brûlé son compagnon de 28 ans.

Ce n'est pas la première fois qu'un homosexuel invoque l'agression homophobe pour couvrir sa propre violence.

Commentaires

titou82

Je pense que l'homosexualité est un péché pour la plupart , et une maladie pour d'autres , ça se voit , certains hommes sont vraiment éfféminés , des femmes masculines ( il y a aussi les androgyne et les hermaphrodites ) , si des homos disent qu'ils n'ont pas choisi , c'est qu'ils sont malade car ils sont soumis à une dépendance ....ceci dit , je pense que l'être humain a suffisament de facultés mentales pour avoir le controle de lui même et gérer ses émotions .

Apres l'affaire Nouchet , de l'hopital Necker , voici encore un cas qui a fait la une dans la presse , sur l'homophobie imaginaire ...bien sur , nos médias se garderont bien , tout comme pour l'affaire Nouchet , de rapporter l'infos en première page....

SD

Déjà un remake ? Il faut dire que le premier volet avait cartonné au box-office...

Jean

Dans le cas Nouchet, Chirac avait écrit au compagnon du brûlé... Mais pas à sa famille. Cette attitude annonçait déjà la Halde...

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.