Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Le pataquès du débat sur "l'identité nationale"
L'Enfant Jésus de Prague, préféré au Père Noël

Quick complice de la barbarie

Suite à la décision de la chaîne de restauration rapide Quick de tester la vente de produits halal (voir ici), Brigitte Bardot vient d'écrire une lettre au directeur général de Quick France pour lui demander d'arrêter d'être complice de cette barbarie :

Quick-lettre-de-BB "(...) La généralisation et la banalisation, sous votre enseigne, de produits issus d'abattages rituels provoque(nt) de vives réactions (...)

Si je bats tant, et depuis si longtemps, pour imposer l'étourdissement des animaux avant leur saignée, c'est parce que l'abattage rituel (halal et casher) est une horreur pour les animaux égorgés en toute conscience et dans la souffrance. Un récent rapport d'expertise de l'INRA démontre que lors d'un abattage rituel, la perte de conscience des bovins, après leur saignée, peut aller jusqu'à... 14 minutes ! Cette durée excessive durant laquelle l'animal, égorgé, reste conscient et sensible à la douleur s'explique aussi parce que la saignée épargne la moelle épinière, les artères et les veines vertébrales restent intactes et continuent d'irriguer le cerveau !

Monsieur le Directeur, nous n'avons pas le droit moral d'accepter de plonger dans la souffrance un animal alors qu'il pourrait être insensibilisé et je vous demande de na pas associer l'image de votre entreprise à cette ignominie.

Brigitte_bardot Si le nom de Quick renvoie à la rapidité de service, il est particulièrement innaproprié à l'abattage rituel qui, au contraire, plonge l'animal dans une longue et douloureuse agonie (...)

Pour la Fédération des vétérinaires d'Europe, "l'abattage des animaux sans étourdissement préalable est inacceptable en toutes circonstances", c'est aussi l'avis des Français qui sont 72% à désapprouver l'abattage sans étourdissement préalable (...)

Quick ne doit pas être complice de cette barbarie et je vous supplie de réagir."  

Il est effectivement scandaleux, à l'heure où l'écologie, le respect de la nature et le réchauffement climatique nous sont servis à toutes les sauces, qu'aucun député français ne demande simplement l'abrogation du décret n°2003-768 du 1 août 2003 relatif à la protection des animaux au moment de leur abattage ou de leur mise à mort, qui autorise néanmoins cette barbarie :

"L'étourdissement des animaux est obligatoire avant l'abattage ou la mise à mort, à l'exception des cas suivants :

1° Abattage rituel  (...)"

Le catéchisme de l'Eglise catholique confirme cette approche en ses paragraphes 2415 à 218 :

"(...) Les animaux sont des créatures de Dieu. Celui-ci les entoure de sa sollicitude providentielle (cf. Mt 6, 26). Par leur simple existence, ils le bénissent et lui rendent gloire (cf. Dn 3, 57-58). Aussi les hommes leur doivent-ils bienveillance. On se rappellera avec quelle délicatesse les saints, comme S. François d’Assise ou S. Philippe Neri, traitaient les animaux.

2418 Il est contraire à la dignité humaine de faire souffrir inutilement les animaux et de gaspiller leurs vies."

Commentaires

Thibault Doidy de Kerguelen

Merci d'avoir diffusé cette lettre. Je précise, à l'attention des lecteurs du salon beige que Quick n'est pas une entreprise comme les autres:
94% des actions de Quick appartiennent à un fonds qui s'appelle CDC Capital Investissement. Ce fonds appartient à 100% à la Caisse des dépôts et consignation, c a d l'État. C'est donc l'État qui aujourd'hui incite au non-respect de la législation en matière d'abattage, incite à la communautarisation puisque Quick ouvre des restaurant 100% halal pour les musulmans, les "autres" pouvant aller dans les restaurants existants, c'est l'État qui multiplie le nombre d'animaux qui souffrent (entre 9 et 14 mn d'agonie, j'ai déjà laissé un lien vidéo il y a deux ou trois jours), c'est aussi l'État qui, par le biais d'une société commerciale lui appartenant, finance les mosquées et l'implantation de l'islam en France, l'"imprimatur" de la mosquée n'étant, loin de là, pas gratuite. Au delà de la protestation auprès de Quick (adresse courriel de Valerie Raynal dans un de mes commentaires précédent), c'est auprès de tous les députés et représentants de l'État qu'il faut maintenant se manifester.
A part ça, Joyeux Noël à tous et que le Seigneur vous garde...

Olivier M

Bravo Brigitte Bardot. Une femme d'un courage toujours plus grand et imposant.
Cependant, je ne crois pas une seconde à l'impact quelconque d'une pression envers les députés UMPS: ces gens ont voté comme un seul homme le traité de Lisbonne, au mépris des 55% de Français qui avait rejeté ce traité européen lors du référendum de 2005.
En revanche, une réponse ferme: boycotter les magasins Quick partout dans le pays. Pas un centime pour les collabos de l'islamisation de la France...

Lisa

Les animaux qui souffrent et sont terrifiés lors d'un abattage dégagent des toxines qui ne sont pas bonnes. En fait de rituel on avale de la terreur. Bon appétit !

RL

Vu l'adrénaline que doit sécréter la pauvre bête pendant son agonie, la viande doit être bien coriace...

free

Préparons nous à soutenir, à nouveau, B.B. face aux foudres du Mrap qui sait très bien faire courber (comme à la prière) la justice "française".

Jean Theis

Non seulement cela, chère Brigitte, mais d'un point de vue santé humaine, il semble que la souffrance fasse naître des molécules néfastes dans le sang et la chair des animaux ainsi torturés.

Ceux qui mangent ces molécules de stress, ne devraient pas s'en porter si bien.

Les cultures traditionnelles mangeaient de la viande seulement aux grandes fêtes. Maintenant c'est tous les jours !

Adélie

Bonsoir,
Nous qui ne mangeons pas de viande "halal et casher" sommes pas spécialement tout "blanc".
Nos bovins, ovins et volailles ( je parle de produit de grande surface) qui se retrouvent dans nos assiettes, ne sont pas spécialement abattus proprement, dans le domaine de la cruauté il y aurait beaucoup à dire aussi chez nous...

Bien cordialement.


Lusso

Il faudra un jour que l'on songe aussi à abolir les corrida, où les taureaux sont mis à mort de façon abominable, pour le simple plaisir des spectateurs. En outre, ces spectacles sont les lointaines héritières païennes des jeux du cirque romains, où des combats entre gladiateurs et animaux étaient aussi organisés, avec pour seule fin de provoquer la jouissance du public à la vue du sang. Rien de très chrétien tout cela.Je suis surpris que les blogueurs du SB ne fassent pas allusion à la tauromachie, peut-être pire que l'abattage rituel musulman puisque qu'elle ne présente même pas de prétexte alimentaire pour se justifier. On parle de "culture", de "tradition"...C'est un peu maigre comme arguments.L'immoralité de la tauromachie tient aussi aux risques encourus par le torero, injustifiables par rapport au gain d'un combat qui ne rapporte qu'une gloire humaine.
Abolissons l'abattage rituel musulman et cet autre abattage rituel, païen, qu'est la tauromachie.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.