Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



« Les religions », cela n’existe pas
Marche pour la Vie : un car au départ du Calvados

Clovis ne sera plus enseigné aux élèves de 5e

Un lecteur nous fait part de ses surprises en lisant le Bulletin Officiel d'Histoire-Géographie Education Civique de l'année prochaine en 5e :

  • HISTOIRE : Comme dans le programme actuel, les Mérovingiens passent complètement à la trappe en 6e comme en 5e, et Clovis avec ! Fini donc le baptême de Clovis qui ne sera même plus évoqué officiellement durant tout le collège ! Par contre ils étudieront l'Inde des Gupta ou la Chine des Han, ainsi que l'empire du Ghana ou l'empire du Mali, ou l'empire Songhaï ou le Monomotapa.
  • GEOGRAPHIE : on se croirait dans une émission de Nicolas Hulot, dans des cours de SVT ou de français où le développement durable est lui aussi au programme.
En cette période de soi disant débat sur l'identité nationale, il ne faut pas s'étonner si les enfants ne savent plus qui est Clovis et Charlemagne.

Commentaires

bébert

l'enseignement est remplacé par le lavage de cerveaux

bébert

organisons une grande fête annuelle de Clovis, son baptême, son couronnement, son mariage avec Clotilde
un pélerinage?
de Lyon à Reims en passant par Paris?

c

En Egypte - les manuels d’histoire occultent les six premiers siècles de notre ère, passant de la période des Pharaons à la conquête islamique, présentée comme une « libération » de l’occupation romaine.

Lu sur le site Aide à l'église en détresse - Onglet Egypte - discrimination des chrétiens coptes.

Toute mesure gardée, nous nous dirigeons vers ce genre de réécriture de notre histoire.

C.B.

Charlemagne reste au programme, l'édit de Milan (313, Constantin) est un des "repères" supposés être acquis en sixième. En cinquième, les Croisades ou la Reconquista doivent être abordés; les élèves sont censés savoir décrire une église et une abbaye, et savoir expliquer le fonctionnement d'une abbaye.
La partie "regards sur des mondes lointains" doit représenter environ 10% du temps consacré à l'histoire, et porte sur un thème au choix, entre la Chine des Han ou l'Inde des Gupta, en sixième; et en cinquième ("regards sur l'Afrique", 10% du temps également) sur un thème au choix (soit Ghana, soit Mali, soit Soghai, soit Monomotapa); en cinquième, les traites négrières "orientale, transsaharienne et interne à l’Afrique noire, les routes commerciales, les acteurs et les victimes du trafic" négrier sont explicitement au programme (on ne devrait donc plus avoir l'égalité abusive "traite des noirs = commerce triangulaire", puisque, en termes de nombre de victimes, la traite arabo-musulmane dépasse, et de loin, le commerce triangulaire).
Compte tenu de l'ambition des contenus, il n'est guère possible de traiter tous les épisodes de l'histoire de France ("l'histoire nationale" est censée avoir été vue dans les classes élémentaires).
Ce qui peut paraître le plus inquiétant, c'est que, comme les Professeurs des Ecoles ont fréquemment une culture historique relativement restreinte, et qu'ils prennent appui sur des manuels de collège pour préparer leur enseignement dans les classes élémentaires, la disparition de Clovis au collège laisse présager sa disparition à brève échéance des classes élémentaires.

Philippe

Dans l'école et le collège de mes enfants, on l'enseigne la période Mériovingienne et on l'approfondit : vive les écoles indépendantes, vive la résistance...
Et en famille aussi on étudie la vraie histoire de France !

vincent

Je ne veux pas être méchant, mais vos critiques sont très approximatives. Tout d'abord, il n'y a jamais eu d'empire MEROVINGIEN mais seulement un empire CAROLINGIEN. Ensuite, la disparition des Mérovingiens en tant que tels du programme date de 1997. Il n'y a pas eu beaucoup d'émotion cette année là. De plus, l'enseignement des Carolingien bascule (à tors à mon avis) en 6e dans la partie du programme consacrée aux empire chrétiens du haute Moyen Age (cf BOEN du 6 au 28 Août 2008). Enfin, en ce qui me concerne et c'est le cas de nombreux collègues et manuels, pour enseigner les Carolingiens, nous parlons des Mérovingiens. C'est logique et nous continuerons à le faire par soucis de logique et de vérité historique.
Au lieu de faire vos crises d'urticaire dès que l'on parle de l'EN, aidez-nous plutôt à rebâtir l'école. Et une école ouverte réellement à tous, pas un de ces ghettos hors contrat abordables uniquement à ceux qui peuvent payer plusieurs milliers d'Euro par an.

[Votre fin est idiote : comment voulez-vous rebâtir l'école en vous passant du bulletin officiel ? MJ]

vincent

Je ne me passe pas du BO, mais je le lis correctement. Ensuite, sans ignorer les textes de la DSE sur l'éducation auxquels vous faites souvent référence, il me semble que votre blog ne parle que d'école hors contrat comme réponse au désastre de l'école publique (ou sous contrat ce qui est quasiment la même chose). C'est passer sous sous silence le fait que l'instruction (et pas l'éducation, soyons précis) doit être accessible à tous. Ce qui n'est pas le cas des écoles hors contrat. Ma fin n'est pas idiote mais fait simplement allusion à votre tendance élitiste socialement et à votre incapacité à sortir de votre ghettos bcbg (du moins c'est ce qui m'apparaît) et de vos combats datant du siècle dernier. Il me semble sur le débat sur l'école gagnerait à sortir des problématiques identitaires et archaïques qui semble vous obséder. Ceci dit, sans vouloir offenser personne. Mais il est urgent, à mon avis, de réfléchir à des solutions tant sur les moyens de lutte contre le naufrage actuel que sur les initiatives individuelles qui soient vraiment chrétiennes et réalisables.

[Quels combats datant du siècle dernier ? Ce genre de propos n'a pas sa place dans ce salon. L'instruction publique, cela fait longtemps qu'elle n'existe plus. Vous êtes sous le régime de l'éducation nationale, où l'on enseigne la méthode globale.
Quant aux ghettos, effectivement, il faudra songer à vous y rendre... Enfin, pour qu'une école soit sous contrat, elle doit avoir 5 ans d'existence. Donc, par définition, lorsque vous créer une école, elle est hors contrat. Mais cela ne vous concerne pas puisque l'école publique vous convient. MJ]

Eloi

Partiellement d'accord avec le dernier message, Michel...

Je suis prof aussi, et il y a longtemps que les mérovingiens sont passés à la trappe... ce qui ne nous empêche pas d'en parler encore, notamment en éducation civique en 3eme, à un moment où les élèves sont plus mûrs, plus réceptifs, et surtout où ils commencent souvent à sentir les méfaits du feu roulant de la propagande immigrationniste de la Métissostaffel. Croyez-moi, nous ne nous privons pas pour remettre les choses au point, ils adorent !

Ceci dit, il est clair que les programmes sont de plus en plus orientés et les profs eux-mêmes de plus en plus formatés et intoxiqués par les IUFM, qui n'ont pas encore disparu !

Heureusement que nous avons pu connaître des hommes comme le Professeur Lugan à la fac !

BELIN Y.

Si le commentaire ci-dessus l'est d'un enseignant, j'ai dénombré 6 fautes d'orthographe, plus 2 fautes de style ! Que peut-on en déduire d'une reconstruction au sein de l'E.N. ?

BELIN Y.

Pour ne pas froisser d'autres commentateurs, je précise que mon commentaire s'adressait à "Vincent", dans sa première réaction.

Xstophoros

Non, la disparition des Mérovingiens ne date pas de 1997, puisqu'ils étaient encore enseignés en prélude de l'empire de Charlemagne (avec baptême de Clovis ; quasiment tous les manuels avaient une activité écrite sur la question, à usage des élèves).

Elle ne date pas non plus du BO de 2008 ; en effet, elle est abordée dans le programme de 6ème (cf. la page 174 du nouveau manuel, année 2009, aux éditions Hachette, avec pour titre "Clovis et le royaumes des Francs").
La présentation y est certes scandaleuse, mais on est habitué, pour les praticiens des manuels, des hérésies laïques en matière d'histoire (ces gens prétendent donner un enseignement scientifique, alors qu'ils sont en complète contradiction avec l'enseignement de l'université, pour le contenu du savoir...)
Ce qui est le plus choquant, c'est d'une part le grand écart fait par les élèves en 6ème, entre l'Egypte au IIIème millénaire et le haut Moyen-Age, en passant par la Grèce est Rome... Avec le même nombre d'heures par semaine (3...), il est fort à parier que cette partie du programme ne soit pas vue en fin d'année par bon nombre d'élèves, même si la pression sur les enseignants d'histoire-géographie est énorme pour accomplir tout le programme, en renonçant systématiquement à entrer dans les détails... Cf. les directives des inspecteurs d'académie...

Oui, il faut favoriser les écoles hors contrat, car elles sont, pour le moment, les seules à pouvoir perpétuer le savoir dans le fond et la forme, face à l'entreprise de destruction menée depuis trente ans par les autorités étatiques de ce pays. Je ne suis absolument pas d'accord avec Philippe sur la notion de prix : des écoles hors contrat sont tout à fait abordables par les familles.

Certes, je crois que la solution est politique ; mais il est inutile de se bercer d'illusions : l'Etat semble incapable de ce genre d'exercice, tout au moins dans un avenir proche.

Il serait intéressant de se tourner vers des moyens économiques permettant la création et le maintien d'établissements dits "hors contrats" (au passage, c'est ainsi que fonctionnaient TOUTES les institutions éducatives sous l'Ancien régime), et de faire pression sur l'Etat pour qu'il respecte enfin la liberté des familles de donner à leurs enfants l'instruction qu'elles souhaitent...

Pour en revenir au sujet initial, ce n'est pas ce changement de programme qui est révoltant, mais bien l'orientation des choix de l'Etat en matière d'éducation d'une part, et d'autre part l'absence quasi totale de résistance face aux diktats du ministère... et ce sont les familles et surtout les autorités de l'enseignement privé qui en sont responsables.

marc

En effet,d'accord avec vincent je suis enseignant d'histoire également dans l'EN et j'apprécie peu la façon dont le SB caricature. systématiquement les programmes : un peu d'honnêteté intellectuelle ne fait pas de mal. Ainsi le programme de seconde est un merveilleux terrain pour une apologétique : mes élèves apprennent à se répérer dans le texte de l'Evangiel pendant mes cours, entre autres.
"l'empire mérovingien" montre que vous n'y connaissez pas grand chose et que chacun devrait rester dans son domaine de compétence.

[Sur ce post, je parle du programme de 5, pas de seconde. Pour la caricature, vous repasserez. MJ]

Bernard

Je me permettrais d'ajouter que les propos du Salon beige ne se veulent pas elitistes. En revanche ils veulent le meilleur pour la France et ses enfants. Sur ce point, mieux vaut en effet éviter de faire confiance a la soi disant "Education" nationale.
Les resultats y sont affligeants sans parler de la tentative en cours de supprimer le critere de culture generale aux entrees aux grandes ecoles. Vous devriez voir le niveau des chinois et chinoises qui postulent a des jobs dans mon equipe..!!!c'est un tout petit peu inquietant

ohlala

blablabla, parents regardaient les manuels de vos enfants, c'est du n'importe quoi!
Restaurons nos devoirs(nos droits) de parents, exigeons que nos enfants soient instruits et non endoctrinés.
Le pire n'est peut-être pas dans les manuels d'histoire mais dans ceux de SVT!
courage réagissons

cosaque


@Vincent

Je ne sais pas d'où vous sortez que l'empire Mérovingien n'a jamais existé mais en tous les cas le Carolingien ne débute qu'avec "Carolus Magnus", c'est à dire Charlemagne. Je ne vois pas comment il en serait autrement...

Pour CB :

Charlemagne est étudié en 6e sur une double page dans un chapitre commun avec l'empire Byzantin, le tout à traiter en 3 à 5h, c'est à dire autant que les "mondes lointains"...

schtroumpf grognon

MJ, on vous aime bien, mais là vous partez au quart de tour.
Nous comprenons bien ce que veut dire Vincent, et qui n'est pas en contradiction avec l'esprit du Salon Beige.

En effet, nous avons nous-même essayé de mettre nos enfants dans le hors-contrat, en imaginant que c'était LA solution. Financièrement c'était intenable (nous avons 6 enfants) mais surtout, ce n'était pas la solution idéale. Les IUFM déforment plus qu'ils ne forment, mais on ne s'improvise pas non plus enseignant parce qu'on est tradi ; ça ne remplace ni les connaissances, ni le savoir-transmettre. La bonne volonté ne peut pas toujours suffire.

Après l'enseignement par correspondance, dont nous avons été très contents globalement mais qui n'avait toujours pas enregistré la décolonisation ni la création de la SNCF, par exemple, nous avons tenté un nouvel essai dans un collège privé sous contrat. Il est certain que nos enfants en savent davantage que leur jeune prof d'histoire, mais par des interventions adroites ils l'ont amené à approfondir et modifier ses cours.

Ne jetons pas le bébé avec l'eau du bain, il y a de vrais professionnels consciencieux et efficaces partout. Nous faisons chacun ce que nous pensons le mieux pour nos enfants, en fonction de nos situations personnelles. Vincent a raison de demander de l'aide, pour être le sel de la terre ainsi que le Seigneur nous y appelle.

Lama12

J'ai acheté au bureau de poste un dépliant intitulé

"L'histoire de France chronologie De Vercingétorix à la Vème République",

que je destine à mes petits enfants.C'est simple, clair, et plastifié, ce qui doit lui permettre de durer.

Les Mérovingiens y ont toute leur place !

JACQUES-FRANCOIS

Je m'associe à la proposition de Bébert.
Je pense qu'elle n'est pas sotte du tout et je dirais même, loin s'en faut.
N'oublions, quand même pas, que c'est à lui, Clovis, à qui nous devons que la France soit entrée dans la chrétienté.
Je sais que dire merci, de nos jours est passé de mode, mais moi, je lui dit un grand merci!
Confesser que JESUS-CHRIST est le Seul Seigneur n'est pas facile en nos jours de ténèbres, certes. Mais cela ne devait pas être une sinécure, non plus, au Vème siècle après la venue, sur cette terre, du Rédempteur !

Maranatha !

Merci Bébert !

schtroumpf grognon

@ Xstophoros

"les écoles hors contrat sont tout-à-fait abordables par les familles"
Alors vous m'expliquerez comment faire pour les payer avec un salaire de 2.000 euros par mois et 6 enfants. (Il y a 3 ans, en bénéficiant d'une réduction, l'école HC nous coûtait plus de 300 euros par mois pour seulement nos 3 aînés dans le primaire, sans parler de cantine ou autres frais de trajet... )
Atterrissez, tout le monde n'est pas cadre sup. Cette mentalité famille "bien", riche et chrétienne est pénible, à la fin.
Je ne me plains nullement, il s'agit d'un exemple pour illustrer un constat réaliste, et nous sommes malheureusement nombreux à ne pas avoir les moyens de faire ce choix.

Arold

Juste un petit rappel d’Histoire symbolique avant la disparition programmée de la Mémoire sans laquelle il ne peut y avoir d’Espérance. En effet, saint Thomas d’Aquin affirme que « l’Espérance perfectionne la mémoire ».

La première Figure du Royaume fut celle du roi David, le huitième fils de Jessé : « Jessé envoie chercher son plus jeune fils : il était roux et avait de beaux yeux. Le Seigneur dit à Samuel : ″Donne-lui l’onction : c’est lui !″. Samuel prend l’huile et la verse sur la tête du petit David devant tous ses frères. L’Esprit du Seigneur descend alors sur David. »

La seconde Figure du Royaume : « Ce jour de Noël 496, Clovis et quelques milliers de ses soldats se font baptiser en la cathédrale de Reims par l'évêque Rémy. Ce dernier s'adresse à Clovis en ces termes lors de son immersion dans le baptistère : "Courbe la tête, fier Sicambre, abaisse humblement ton cou. Adore ce que tu as brûlé et brûle ce que tu as adoré". »

I. – (1) MÉROVINGIENS 18 rois
(à partir de Clovis)

II. – (2) CAROLINGIENS 12 rois

Total 30 rois

Capétiens ayant régné du
temps des Carolingiens 3 rois

III. – CAPÉTIENS

(3) Capétiens directs 15 rois
(4) Valois 7 rois
(5) Orléans 1 roi
(6) Valois-Angoulême 5 rois
(7) Bourbons 8 rois

36 rois

Le Grand Monarque 1 roi

37 rois

Total 40 rois

R o i s d e F r a n c e : 30 + 40 = 70 rois

« Assurément, le dernier et tellement promis qui doit paraître à la Fin, ne saurait ne point venir. Voudrait-on que l’absence du Quarantième faussât une aussi stricte économie ? L’intervention de la Providence, en cette harmonie, s’impose avec tant d’évidence qu’on se refuse à croire qu’elle puisse, à ce terme, interrompre une ordonnance établie avec cette rigueur et ne point poser la clef de voûte qui retiendra ce splendide édifice. Quarante souverains de la troisième Race, et en tout, ô prodige, soixante-dix rois ! ″SOIXANTE-DIX ! La durée des jours d’un roi″ (Isaïe 15, XXIII). » » écrit Raoul Auclair dans son ouvrage "Histoire et Prophétie".

La Dynastie des Lys dura 1334 ans, de 496 à 1830, de Clovis à Charles X.

Raoul Auclair précise : « Vint un jour, dans le cours de l’histoire, où le basculement se fit au profit de Babylone. Lors de la Révolution de 1792 ? Pas encore, semble-t-il.
Si l’on veut bien convenir – ce qui fera l’objet de notre propos – de l’étroite correspondance qui s’observe entre les apparitions de la Vierge et les diverses étapes qui marquent la progressive installation de la Révolution dans le monde, on fixera ce départ en l’année 1830.
Cette année-là, en la première de ses apparitions modernes, à caractère strictement eschatologique, Marie, à Paris, nous vint dire : « Les temps sont très mauvais. » Elle précisa : « Le trône sera renversé. » Alors, comme si ce trône renversé était le signe et donnait le signal d’un universel renversement, elle ajouta : « Le monde entier sera renversé. »
Le trône renversé fut celui de Charles X. Petit fait, assurément. Comme était un tout petit évènement, dans le vaste empire de César, le renversement de Jérusalem. Cependant, pleurant sur Jérusalem, Jésus formulait l’oracle du renversement du monde.
Marie, de 1830 à 1933, au cours des sept apparitions que l’Église reconnaît jusqu’alors, parle peu et parle petitement. Son langage demeure à la portée des enfants ignorants qu’elle se plaît à choisir pour transmettre ses messages. Mais ne nous y trompons pas. Si petitement qu’elle parle, ses paroles ont une ampleur divine, une portée universelle, à la mesure même de la majesté de Celle qui les prononce. Aussi bien, quand elle dit : « Les temps sont très mauvais », ou « le monde entier sera renversé », prenons bien garde d’entendre ces mots en leur plus extrême rigueur. »

La troisième Figure du ROYAUME éternel sera constituée de tous les Peuples de la terre ; comme la seconde Figure fut constituée de plusieurs peuples, les Nations ; tout comme la première Figure fut constituée par un peuple : Israël.

Le 28 Octobre 1948 (25 Tichri 5709) Israël a adopté un nouveau drapeau, dévoilé le 12 Novembre 1948. L’indépendance d’Israël a été déclarée le 14 Mai 1948 suivant la résolution des Nations Unies du 29 Novembre 1947.

Sur ce drapeau figure le Sceau de Salomon ou Étoile de David qui fait 99 cm et ses bandes 5,5 cm. Ce « Sceau de la Sagesse » est formé de deux triangles qui s’entrecroisent pour former un hexagone parfait : « Quinze siècles, c’est Clovis : en mariant la Gaule romaine et le christianisme, le roi des Francs a vraiment créé la France. Dix siècles, c’est Hugues Capet : il a installé la dynastie qui a étendu le pré carré jusqu'à l’hexagone. » affirme Charles de Gaulle.

Ainsi la France (première des Nations) est en Israël (premier des Peuples) et sort d’Israël comme Ève est en Adam et sort d’Adam.

Xstophoros

@ Schtroumpf grognon...

Savez-vous ce que coûte un élève de primaire, de collège et de lycée à la collectivité ?

Savez-vous combien un prof ou une institutrice du hors-contrat est payé ? (avec diplôme égal du public ou du privé sous contrat, à savoir, licence, maîtrise, voire plus ?)

Je comprends tout à fait qu'un père de famille soit inquiet et révolté de l'obligation dans laquelle il est de devoir payer pour ce que la collectivité n'est pas capable d'assumer(et pour lequel il paye des impôts !!!!!!!!!), mais par pitié, n'en incriminez pas les écoles sous contrat ; elles ne font pas leur beurre sur le dos des familles, je puis vous l'assurer !

Comme je l'écrivais plus haut, il serait tout à fait lucide de trouver des moyens économiques qui permettent aux familles de ne plus payer aussi cher, et de rémunérer justement les enseignants qui s'y dévouent par conviction et générosité ! Cela pourrait prendre des formes diverses, mais je suis convaincu que l'aide directe aux écoles, par le biais d'un organisme de financement, ou de bourses aux familles serait possible...

JACQUES-FRANCOIS

A Arold,
Je réponds, lumineux !
Un peu de précision ne fait de mal à personne.
Il est vrai que dans ce monde où la confusion règne en 'maître', ce langage ne va pas plaire à tout le monde.
L'on va vite vous taxer de royaliste nostalgique ou de réactionnaire.
A partir du moment où vous direz la vérité, vous êtes au moins sûr d'une chose, c'est que vous vous ferez au moins un ennemi : le malin !

Maranatha !

Merci Arold ... Arold comment, déjà?

Lisez chesterton


[Ecrivez-moi par mail svp. MJ]

marc

Je constate que les propos délirants d'un Arold figurent en bonne place dans les commentaires, sans que Monsieur Janva n'y mette sa patte de censeur, et que mon post comme d'autres avant a été tout simplement censuré.
[...]

[Je n'ai pas censuré de post. MJ]


ewart

Les instructions officielles sont la référence.
Les manuels ne constituent en aucun cas une référence.
Regarder les manuels donne une bonne image de ce que les enseignants rédacteurs ont interprétés : ca reste la leur, et pas forcément celle de l'enseignant qui fera cours.
Si vous allez voir un enseignant parce que vous avez des interrogations ( ou récrimination) , vous ne pouvez vous fonder que sur son cours, ou le Bo : en aucun cas sur le manuel.
Le manuel, n'est pas le Missel ...

Lisez chesterton

[Ecrivez-moi car je ne vois pas de quel message vous parlez. MJ]

cosaque


Le MPF s'y met :

http://www.pourlafrance.fr/actualites/communiques-de-presse/le-bapt?-de-clovis-ne-sera-plus-enseign?.html

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.