Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



3 églises ont été attaquées vendredi en Malaisie
Ce qui fait l’unité nationale en France (...), ce ne sont pas d’abord des valeurs républicaines, (...) mais ce sont des racines plus profondes, ce sont des racines de civilisation, ce sont des racines chrétiennes

Commentaires

SD

Mais apparemment, le débat Marine Le Pen - Éric Besson sur France 2 est maintenu, jusqu'à une annonce contraire...

VD

"Du fait de contraintes d'emploi du temps survenues depuis l'annonce de la table ronde sur l'identité nationale prévue à Liévin le mercredi 13 janvier prochain, plusieurs personnalités devant y intervenir ne pourront finalement être présentes"

Ca sent son dégonflé! Cela semblait étrange qu'il ait le courage de le faire. Quand on se rappelle la maîtrise du débat qu'elle a eu sur la 5, dans l'affaire Frédéric Mitterrand, on comprend qu'il n'ose l'affronter.

du saroual

décidément besson la culotte!

Philippe Régniez

Cela ressemble au refus du président Chirac de débattre avec le président Le Pen. Mais de quoi ont-ils donc peur ?

pg

Celui du lendemain sur France 2, avec Vincent PEILLON et Eric BESSON n'a pas été supprimé de la programmation, jusqu'à nouvel ordre....

jano

Courage fuyons!

Ethos

Je sens monter un rire, un rire, chers liseurs, qui me fait monter des larmes.

Comme il serait cruel pour ces menteurs de combattre contre une jeune femme qui aime la France!

Réchauffement, grippe porcine mexicaine, défrancisation de l'identité, baisse des impôts, grands contrats export, expulsion des clandestins... Oui. Où ça?

Ethos

Cette décommande nous fait aussi perdre l'occasion de nous tordre de rire ensemble, n'est-ce pas M. BESSON. Quelle déculottée en perspective!

jejomau

Excellent ! Du jamais vu ! Les "autorités " ont PEUR des Français ! ... Car c'est de celà qu'il s'agit , ni plus ni moins : d'un côté, ceux qui ont des formules creuses, insipides ou incompréhensibles pour définir l'identité nationale.. de l'autre UNE personne (qui revendique depuis longtemps le combat "national")dont le langage est clair et ... franc !
Résultat : victoire en rase campagne des "francs" !!
Merci en tout cas au Front National d'avoir mené tout ce combat pendant si longtemps pour nous et avec nous .

Saint Michel, avec nous !!

HB

Chirac avec Le Pen,
Darcos avec les catholiques ,
Besson avec Le Pen fille !

Ya pas ! quand on en veut et qu’on prêche la Vérité, les hordes infernales font pâle figure !
C’est l’enfer pour eux de débattre face à face avec des personnes vraies, honnêtes, directes, bref hors du courant de pensée judéo-maçonnique !
On nous reproche notre civilisation et notre éducation judéo-chrétienne –que je préfère nommer plus justement galiléo-chrétienne , pour mieux nous imposer par tous les moyens la « pensée » judéo-maçonnique !
Ils ne font pas le poids, les pauvres !

SD

Il veut surtout éviter le face-à-face dans lequel il n'a aucune chance, comme Chirac lors du deuxième tour précédent sa deuxième présidence face à Jean-Marie Le Pen.

Vercors

Marine Le Pen est présente das les gros médias et rends le FN visible et audible.
Il faut en profiter, mettre ses petites préférences dans sa poche et voter FN;
et surtout, bouger son cul de derrière le clavier et aller voter!
Bonne année à tous,

PS: je ne suis ni FN ni autre, ce n'est que mon analyse du moment.

Pestanie

D'après ce qu'il disait ce matin aux journalistes, l'entrevue tombait en même temps que les voeux du président...

SD

"judéo-maçonnique" ! "Les fantômes ont la vie dure !" (très belle expression de je ne sais qui). À votre avis, les membres de quelle religion sont interdits de présence dans certains quartiers et lycées de France, en dehors des juifs ?
Et les complotistes seraient donc à l'origine des graffiti "mort aux juifs" sur les murs de nos belles cités (avant qu'un jour on écrive "mort aux chrétiens" avant de passer à l'acte comme en Égypte) : tous les juifs ne s'appellent pas Jacques Attali, et ni Mgr Gaillot ni Jacques Chirac ne sont juifs, ce qui ne les empêche pas d'être de grands destructeurs de la nation française.
Par contre, Finkielkraut lui est juif, et couvert de boue par toute la gauche bien-pensante, Michel Field il y a quelques années, Alain Badiou il n'y a pas longtemps, et j'en oublie énormément

Ethos

En tout état de cause, son débat, nous n'en n'avons pas besoin.

C'est d'un référundum "à la Suisse" sur l'invasion/substitution que nous voulons, pour en finir!

HB

SD,

Vous êtes trop bien pensant!
Pour ne pas heurter votre sensibilité, je vais dire sioniste-maçonique, mais j'ai bien peur de vous heurter encore plus!

pour répondre à vos remarques, qui en palestine aujourd'hui crie et crache sur les chrétiens?
Qui gouverne la France?
Restons factuel et constatons sans même porter de jugement!

Je pourrais en parler longuement mais ce n'est pas l'objet de ce post, on parle de Besson!
De qui parle-t-on déjà?
En tout cas pas d'un vrai Français!
A moins que pour vous, il suffit d'être né en France ou d'avoir une carte d'identité pour être français?
Et là, il est vrai que, quoi qu'on puisse dire, nous ne serons jamais du même avis.

JB

De toutes les façons, le débat aura lieu le lendemain à la télévision à une heure de grande écoute entre Eric Besson et Marine Le Pen, invitée désormais sur la plupart des plateaux télévisés. Mais derrière les rodomontades de chacun des intervenants, y aura-t-il un véritable débat, c'est-à-dire une discussion entre des personnes ayant des points de vue opposés sur un sujet, ici l'identité nationale ? On peut en douter, car sur le fond Marine Le Pen et son père ne diffèrent guère d'Eric Besson :

- Comme Eric Besson et l'ensemble de la classe politique au pouvoir, Marine Le Pen limite l'identité de la France à celle de la République. La tribune que lui avait accordée le journal Le Monde est éloquente. Elle y apparaît encore plus "républicaine" que Sarkozy qui, dans le même journal, avait quand même évoqué "l'héritage chrétien" de la France. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle, Jean-Marie Le Pen en 2006 avait lancé sa campagne présidentielle, (dont sa fille était la directrice), depuis Valmy, haut lieu de la république et des franc-maçons, (en 1996, le Grand-Orient s'était réuni à Vamy pour protester au nom de "la laïcité" contre Jean-Paul II venu célébrer le quinzième centenaire du baptême de la France).

- Comme Eric Besson et l'ensemble de la classe politique au pouvoir, Marine Le Pen se réclame des "valeurs de la laïcité" et de la législation anticléricale du début du XXè siècle, (la loi de 1905), contre les " revendications communautaristes", (expression politiquement correcte utilisée par les laïcards mettant sur le même plan l'islam et le Christianisme).

- Comme Eric Besson et l'ensemble de la classe politique au pouvoir, Marine Le Pen accepte la construction en France de mosquées, qui ont une utilité plus politique que spirituelle. C'est la raison pour laquelle le représentant du Front National au Conseil régional du Centre, comme les élus de l'UMP, a quitté l'hémicycle quand les élus du Parti de la France ont déposé en décembre dernier un voeu contre la construction de mosquées. Les déclarations de Marine Le Pen contre les minarets, "signes ostensibles d'une religion" ne diffèrent dans le fond guère de ce qu'écrivait Sarkozy dans Le Monde, qui demandait lui de "la discrétion".

- Comme Eric Besson qui prétend que "l'Islam est compatible avec l'identité de la France", elle se reconnaît dans les propos de Jean-Marie Le Pen affirmant la compatibilité de l'Islam avec le mode de vie français, (voir son entretien donné au journal Flash).

- La déclaration scandaleuse d'Eric Besson sur la France qui ne srait ni un peuple, ni une langue... rejoint celle que Marine Le Pen avait faite en 2006 pour définir la candidature à la présidentielle de Jean-Marie Le Pen : "la candidature de rassemblement du peuple français débarrassée des spécificités religieuses, ethniques ou même politiques, c’est la candidature de Jean-Marie Le Pen".


Oui il faut un débat, mais un véritable débat opposant aux dirigeants des partis au pouvoir une personnalité défendant notre conception de la France, non limitée à la République, mais Fille aînée de l'Eglise depuis le baptême en 496 de son premier roi Clovis, qui correspond à sa naissance.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.