Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Notre-Dame de Chrétienté appelle tous ses amis à la Marche pour la Vie
Le retour de la taxe carbone

France : églises souillées et vandalisées

Dans le silence absolu de la grande presse, des politiques et autres éminences, au moins deux églises à Orthez et à Départ ont été l'objet de souillures ces derniers jours :

"Mais qui prend donc un malin plaisir à transformer le porche de l'église Saint-Pierre en porcherie ? Depuis une semaine, l'édifice en voit des vertes et des pas mûres : elle reçoit régulièrement, en pleine façade, oeufs, lardons, confiture, mayonnaise, paquets de pâte brisée. Le bâtiment a même essuyé un jet de chaussures : une paire de baskets a été retrouvée, perchée sur le porche, hier matin.

Ce pied-de-nez à l'église fait tordre celui de Pierre Prada, membre du conseil pastoral, qui ouvre l'édifice le matin. Obligé de nettoyer régulièrement les souillures, il a déposé une nouvelle fois une main courante à la police municipale, hier. « Il y a un moment où l'on ne peut plus prendre sur nous », confie-t-il. « C'est presque tous les jours que l'on note ce type d'exactions. Cette fois, il y avait des paquets de lardons, et des oeufs, surtout. C'est du vandalisme. Pour moi, c'est l'affaire d'une ou deux personnes malades psychiquement. »

La grande étoile lumineuse qui décore le porche durant les fêtes, avait elle aussi du plomb dans l'aile, hier matin, atteinte par un projectile. « Un paquet d'ampoules ont été cassées, déplore René Descazeaux, premier adjoint au maire, de permanence hier. Les services techniques les ont remplacées. C'est quand même lamentable, qui plus est en période de Noël : les gens croyants sont sensibles à ce genre d'exactions. » (...)

Coïncidence ou pas, l'église Saint-Barthelémy, à Départ, a elle aussi été victime de salissures et de vomissements. Cette semaine, des cierges ont également été volés. « C'est peut-être deux affaires distinctes, mais je ne sais pas ce qu'il faut en penser », conclut René Descazeaux".

Commentaires

Beretta 92

Où sont les fidéles Cathos retraités pour surveiller ou faire des rondes?
La seule solution!!!!

gégé


J'ai rencontré un jour dans un monastère un homme qui avait commis des sacrilèges (genre déféquer sur un autel avec tabernacle).
Il est aujourd'hui un catho remarquable.
Personne n'est trop loin de la Grace de Dieu.
Je propose d'offrir aujourd'hui au Seigneur nos liturgies familiales, des heures, nos Saintes Liturgies pour la conversion de ces âmes en aveuglées.
Prions sans nous lasser.

Gustave Minet

Si les services de Police n'ont pas les moyens de veiller au respect des églises, il faut que cette tâche soit confiée à des entreprises de gardiennage. Mais on ne peut pas demander à de simples particuliers de s'exposer sans défense à des altercations avec des voyous, avec le risque d'être blessés ou, s'il leur arrivait de rudoyer leurs agresseurs, d'être accusés ensuite de violences racistes anti-jeunes ou anti autre chose.

free

Le lendemain de Noël, à Béziers, en l'église Sainte-Madeleine la crèche a été retrouvée détruite par le feu. Une enquête est en court.

Opsomer

@ Gustave Minet

Les vigiles sont des citoyens comme les autres. Ils n’ont pas plus de pouvoir qu’un citoyen ordinaire, pas plus de privilèges ou d’autorité. Les professionnels de la sécurité sont des «professionnels» au même titre que ceux de l’horlogerie ou de la restauration. Ils jouent donc la plupart du temps un rôle qui n’est pas le leur. Car non seulement le vigile n’est pas plus près de la loi ou de la justice qu’un citoyen lambda, mais il y est soumis au même titre (article 13 de la loi du 12 juillet 1983).

Comme tout citoyen, le vigile peut certes procéder à l’arrestation de présumés délinquants, conformément aux dispositions de l’article 73 du code de procédure pénale. Toutefois, ce droit ne peut prendre effet que dans le cas d’un crime ou d’un délit flagrants «punis d’une peine d’emprisonnement». Ce qui laisse une certaine marge de manœuvre aux citoyens que les vigiles sont loin de toujours admettre.

Alarmante banalisation des vigiles
http://www.monde-diplomatique.fr/2008/01/MONGIN/15512

Les autres articles liés à celui-ci sont tout aussi intéressants et édifiants.

Gustave Minet

@Opsomer
J'ai lu l'article que vous mettez en lien. Révélateur de sa mentalité est qu'il cite Michel Foucault... Tout le monde, voyez-vous, n'est pas anti-fasciste. Les vigiles ont certes des droits mal définis, mais c'est justement parce qu'ils ont, en pratique, la possibilité de suppléer les forces de polices qu'il faut les employer pour un travail policier que la Police ne fait pas. Se priver de leur collaboration, à cause de considérations sourcilleuses sur la légalité, c'est refuser aux églises le respect auxquelles elles ont droit. Car il est tout à fait impensable d'organiser des patrouilles de surveillance avec des paroissiens volontaires. Je ne dis pas que cela ne serait pas souhaitable ni que ce serait une chose étrangère à la responsabilité des fidèles d'une église. Ce que je dis, c'est ça ne marcherait pas, tout simplement parce que c'est dangereux et que les usagers d'une église ne sont pas, ordinairement, assez motivés pour ce genre d'héroïsme.

Opsomer

@ Gustave Minet

"Tout le monde, voyez-vous, n'est pas anti-fasciste." Voilà qui est révélateur et inquiétant ! Pis, de tels propos salissent la mémoire des pasteurs et prêtres catholiques en Allemagne qui ont été victimes du nazisme. ils vont aussi à l'enconte de la position de sa Sainteté le Pape Pie XI qui condamna en son temps le mouvement fasciste "Action française".
http://resistanceallemande.online.fr/eglises/catholiques.htm

Ceci dit, les vigiles n'appartiennent pas aux forces de l'ordre et je maintiens qu'ils ont, en l'état de la loi, autant de pouvoirs que n'importe quel citoyen. Dans tous les cas, le dernier mot doit revenir à la loi, sinon nous ne vivons plus dans un Etat de droit.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.