Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Mauvaises nouvelles pour les avions militaires
La République française devant la justice?

La CIA piégée par un agent double

Quelques jours après la mort de 7 agents de la CIA, tués dans une explosion-suicide en Afghanistan, il apparaît que l'auteur de l'attentat était un agent double qui avait réussi à gagner la confiance de ses interlocuteurs américains.

L'assaillant a été identifié comme étant un médecin jordanien, devenu informateur pour les services secrets de son pays, qui l'avaient recommandé à la CIA. Les Américains l'avaient fait venir en Afghanistan pour qu'il les aide à traquer Ayman Al-Zawahiri, l'idéologue d'Al-Qaida. Le 30 décembre, il a piégé ses officiers traitants en affirmant avoir des informations importantes à leur communiquer. Il a pu entrer dans la base de Khost sans être fouillé et faire sauter la bombe cachée sous ses vêtements. Sept Américains ont été tués ainsi qu'un officier jordanien qui l'accompagnait. C'est l'attaque la plus meurtrière contre la CIA depuis 25 ans.

A lire la biographie de l'assaillant, on peut se demander comment il n'a pas éveillé davantage de soupçons. Né dans la ville d'origine d'Al-Zarkaoui, le chef d'Al-Qaida en Irak tué par les Américains en 2006, il était encore un partisan déclaré d'Al-Qaida il y a quelques mois. Il avait été détenu par les autorités jordaniennes, qui croyaient l'avoir retourné. En septembre, il avait accordé un entretien à un magazine associé à Al-Qaida en Afghanistan. Selon la traduction fournie par SITE, l'organisme américain qui surveille les publications d'Al-Qaida, le médecin avait dit le plus grand bien du djihad et des martyrs : "Si l'amour du djihad entre dans le coeur d'un homme, il ne le quittera plus même celui-ci le souhaite." Ce que ses officiers traitants ont apparemment pris comme faisant partie de sa mission d'infiltration.

Commentaires

Greg

Quelle naïveté!
Même pas de fouille en entrant dans la base?
Le B A BA de la prudence...

PK

Bof...

Critiquer dans l'art difficile de retourner un agent est facile mais pour le coup, l'art est difficile : extrêmement difficile même...

Je n'ai rien d'un américanolâtre mais dans le renseignement, seuls les échecs sont connus...

Prudence donc...

Denis Merlin

Celui que vous dites avoir été un agent double semble avoir été un agent triple :

"Il existe aussi des agents triples, censés être des agents doubles mais en fait loyaux à leur première organisation." (wikipedia v° "agent double")

trahoir

C'est pire qu'un échec :

Les terroristes étaient extrêmement bien renseignés EUX sur les américains et ont spécifiquement visé le chef de station de la CIA qui était présent.

Cela fait redondance avec le Liban : les terroristes avaient fait sauter des Américains, certes, des espions d'accord, mais c'était surtout TOUT les chefs de station de la zone. Ils avaient su où et quand ils seraient là et les avaient visé à dessein.

L'agent double - triple est le vecteur qui permet de se rendre compte que les Américains n'ont aucun secret pour les terroristes. Et ça c'est grave, à croire que la CIA est dirigé par H. M O R I N.

Bilan : les Américains ont par la suite fuit le Liban, mais bon, l'histoire ne se répète pas....ha si ? ha bon !?

SD

Cela dit, tous les occidentaux vont vous jurer que cela n'a rien à voir avec l'Islam, et qui ne faut rien changer.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.