Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Les marches de Paris et de San Francisco sont nées la même année
Voitures brûlées : ce que n'a pas dit Brice Hortefeux

Le service diplomatique de l'UE : ubuesque

Catherine Ashton n'est pas ministre des affaires étrangères de l'UE (comme le prévoyait le TCE) mais "Haut-représentante" selon le Traité de Lisbonne. On apprend dans La Lettre de l'Expansion à quoi ressemblera son service :

"Environ 8000 personnes y travailleront, auxquelles s'ajouteront les effectifs des missions civiles et militaires de la défense (plus de 10000 personnes déployées sur une dizaine de zones sensibles, de l'Afghanistan au Congo) et les "humanitaires" de l'UE. L'UE disposera alors des services diplomatiques, de défense et humanitaire les plus puissants au monde. [...] Selon les premières indications, [le service] devrait être composé d'un noyau central de diplomates et d'experts administratifs de 2000 personnes, installé à Bruxelles."

Commentaires

Sicaire Etienne

Formidable.
Tant de personnes, voila qui devrait alléger la dette des pays membres de l'UE.
En plus vu que l'on peut voir dans l'UE, une unité de décision unifiée et cohérente, nous pouvons être sûr que toute ces nouveaux moyens mis en place vont être très efficaces.
A l'UE, qui se construit sur des bases saines et claires, bravo et chapeau bas. A ceux qui par leurs votes encourage ce nouveau Leviathan félicitations. A leurs consciences, bon courage.

Jean Theis

Des effectifs pléthoriques mais s'ils sont composés de crétins... ils ne seront pas si puissants que cela, sauf pour nous en ...nuyer.

assistant parlementaire de Dominique SOUCHET


Dominique SOUCHET, député du Mouvement pour la France, avait interpelé il y a quelques mois Bernard KOUCHNER sur le sujet. Il avait pointé du doigt le risque de "technocratisation" des affaires étrangères au sein de l'UE et la perte d'indépendance de la diplomatie française fondue dans ce "magma" :


http://www.assemblee-nationale.fr/13/cri/2008-2009/20090254.asp#INTER_35


http://www.assemblee-nationale.fr/13/cri/2009-2010/20100041.asp#INTER_24

Grégoire

@ Sicaire Etienne : C'est à vérifier, mais je ne crois pas que la création du SEAE ait un grand impact sur les finances européennes. Ses effectifs seront issus d'un redéploiement. D'ailleurs, les responsabilités incombant à Catherine Ashton ne sont pas vraiment inédites. Jusqu'à maintenant, elles étaient en fait réparties entre deux postes, l'un relevant du pilier intergouvernemental, l'autre du pilier communautaire. Il s'agit donc surtout d'unifier les différentes branches de l'action extérieure de l'UE, ce qui me semble a priori raisonnable, même s'il ne faut pas trop attendre de sa « diplomatie tranquille », étant donné qu'elle doit faire l'objet d'un consensus entre pas moins de vingt-sept États membres...

Meigret

Et tout cela imposera l'anglais ! Berk !

Stanislas

Cet afflux de technocrates, par définition irresponsables, va achever de dissoudre notre souveraineté déjà mise à mal. Saurons nous un jour réagir?

Kelkin

A Grégoire
ce qu'on peut attendre d'une telle administration, c'est qu'elle impose ses décisions aux 27 plutôt que d'attendre un consensus de leur part. On voit bien comment ça se passe dans d'autres administrations européennes ; quand on voit par exemple un Jacques Barreaux (sais pas si ça s'écrit comme ça mais peu importe) se sentir plus européen que français et qui est sans doute capable de défendre des options défavorables à la France au nom de l'intérêt supérieur du "peuple européen", on ne peut qu'être dubitatif quant à la liberté des Etats...

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.