Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Marche pour la Vie : une rencontre....
Le trimaran fait son retour

Ouest : le CNI monte une liste contre l'UMP

Gilles Bourdouleix, le président du CNI, conduira une liste aux élections régionales de mars prochain dans la région Pays-de-la-Loire. Une mauvaise nouvelle pour l’UMP, qui a fait de la reconquête de cette région, un objectif prioritaire. Gilles Bourdouleix en sera le chef de file dans le Maine-et-Loire. Annick du Roscoät mènera la bataille en Loire-Atlantique. Gonzague de Chantérac, secrétaire général des Jeunes Indépendants, le mouvement de jeunes du CNI, sera 3e de liste en Vendée.

L’UMP, qui était parvenue à neutraliser Philippe de Villiers en le faisant entrer au Comité de liaison de la majorité présidentielle et comptait sur la liste commune avec le Mouvement pour la France (MPF) pour reprendre les Pays-de-la-Loire, se retrouve avec le CNI sur son flanc droit.

Commentaires

pmc

Problème: Comment faire un trimaran à quatre ?

Post Scriptum : N'est-ce pas Monsieur Bourdouleix qui va accueillir une quatrième mosquée à Cholet ?

Tonio

Plus Christine Boutin qui n'ayant pas ses dix en position éligible sur les listes de l'UMP devrait présenter une liste en Pays de la Loire, elle l'a suffisamment clamé.

Et après on s'étonnera que le PS dirige toujours une région qui est majoritairement de droite...

Olivier Saumur

Attendons quelques semaines pour constater la réalité de cette liste ; la politique c'est comme le poker : on tâte le terrain avant d'abattre ses cartes.

Vincent

Je peux vous révéler le programme du CNI!

Ce sera: "comme à Cholet". Et "4 mosquées par ville au minimum comme à Cholet".

Icata

Chic ca relance les jeux ! A part Bourdouleix les autres têtes de listes ont l'air pas mal du tout. Moi qui pensait aller à la pêche à Noirmoutier....!

Couloir

Il se murmure que des déçus comme Charles Henri Jamin (PCD, conseiller de Christine Boutin) ou Bruno Retailleau (ex MPF) et Jean Luc Harousseau (UMP) ne verraient pas d'un mauvais oeil une liste parallèle....

gc

Le CNI monte une liste contre l'UMP ou plutôt devrait-on dire que le CNI monte une liste pour placer des copains?

Concrètement qu'est-ce que ça changera si le FN, l'UMP, le PCF, le CNI, le NPA, le PS, le MODEM (que sais-je ?) est élu puisque la politique est toujours la même, y compris en prenant des cas extrêmes ou dits modérés, et que c'est toujours l'UE, et les banques et les multinationales en coulisses, qui décident au bout du compte, quelque soit l'étiquette politique.

A supposer qu'un politicien soit honnête, il n'aura pas de marge et d'argent pour faire quelque chose. Et de plus s'il sort des rails imposés par le système, il sera diabolisé ou bien les quelques 5/6 groupes industriels qui possèdent les médias ne le feront jamais connaitre. Inversement ceux qui sont médiatisés servent le système, en se conformant à sa volonté ou bien en jouant le rôle, également très utile, de faux opposants ou d’alternative impossible. Pourquoi est-ce toujours des politiciens soutenus médiatiquement qui sont élus ?

Il existe un parti qui est cohérent et sincère : c'est l'UPR qui propose la seule solution pour faire de réels changements : sortir de l'UE. Tout le reste est du cirque et de la propagande qui ne change rien dans les faits à part pour les intéressés élus qui y voient une manière de se procurer des sinécures lucratives, leur seule véritable motivation.

Le problème de la France, c'est que ce n'est pas la volonté du bien commun qui dirige les partis, sinon cela ferait longtemps qu'ils auraient fait une large alliance de tous les anti-mondialistes et de tous les opposants de droite et de gauche à la dérive dictatoriale qui se met en place progressivement, alliance qui ne vient jamais comme hasard. Cela fait 30 ans qu'on en parle mais les choses ont tendance à l'aller dans le sens inverse, vers une extrême dispersion vers des groupuscules politiques dirigés par des petits chefs complices pour la plupart, tous partis confondus en parallèlement avec la monté du vote abstentionniste.

Aussi longtemps qu’il y aura une multitude de petits partis dirigés de manière monarchique pour le seul intérêt de quelque uns, il n’y aura pas un début de changement. Autant demander à un politicien dont c'est le métier de mentir de faire un autre métier mais, pas alors il devra faire un travail utile à la société en s’enrichissant moins, et c’est pas demain la veille.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.