Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Le problème écologique dont on ne parle pas : les ordures
La Fondation Lejeune s'oppose au rapport décevant sur la bioéthique

Une émission TV a parlé de la Marche pour la Vie et de l'avortement

C'était sur La Chaine Parlementaire lundi dans l'émission Politique Matin (ici à 35'). L'émission était dirigée par Pierre Sled qui a donné la parole à quatre personnalités des médias. On notera l'agacement exprimé par Clémentine Autain, présentée comme directrice du mensuel Regards (mais en réalité militante communiste), à propos de l'emploi de l'expression "pour la vie" :

" Ils se disent pour la vie. Ca m'exaspère quand même ce truc (...) Pour la vie. Quelle vie ? C'est terrible de penser en ces termes là (...) Ca me fait un effet épouvantable."

Quelle vie ? Celle des enfants tués dans le sein de leur mère. C'est vrai : c'est épouvantable ! 

Commentaires

Tonio

"Ca me fait un effet épouvantable."

Et bien continuons, nos arguments les dérangent, c'est bon signe.

M

Ils commencent à avoir sérieusement la trouille que le "droit à l'IVG" ne puisse plus s'appliquer. Courage et confiance, le combat est en bonne voie.

Galtierus

Merci pour ce lien.
Vidéo terriblement révélatrice.
Aucune interrogation sur l'acte même d'avorter (suppression d'une vie ou pas?), négation des souffrances post-abortives des femmes et de leur manque de liberté, et surtout, étonnement face à l'engagement de l'Eglise qui vient sans doute de 30 ans de complaisance - comme l'a reconnu devant moi, Mgr Battut - de la part de l'épiscopat français.
En même temps, le journaliste nuance lui-même, et hélas à juste titre, cet engagement, en parlant de la majorité des catholiques dits "pratiquants" qui ne s'opposent en nulle manière à ce système mortifère.
Une question: n'y a t-il vraiment aucun parti qui s'oppose à l'avortement de masse (en plus de Solidarité) ou est-ce de la pure désinformation?
Quoi qu'il en soit, une seule solution: prier, aider les femmes, accueillir les enfants davantage, témoigner inlassablement, et manifester chaque année toujours plus nombreux avec toujours plus d'amour et d'intelligence!

latrompette

elle pense aux vies qui ne sont pas dignes d'être vécues…


…et à qui dans d'autres temps on faisait une petite piqure ?

H. Julien

On notera également l'absence d'invitation des représentants du Mouvement ...
On répond à Mademoiselle Autain, que l'"effet épouvantable" causé par notre revendication d'être "pour la vie", émane certainement d'un malaise personnel, contre lequel nous ne pouvons rien...
La culpabilité, la honte, est un sentiment personnel, qui n'a pas lieu d'être lorsqu'on se sent dans son droit. Pourquoi rougir ou être blessé pour un acte considéré par elle comme anodin ?

La vie que nous défendons vaut mieux que celle qu'elle propose.
En effet, elle a le droit de considérer l'avortement comme elle le souhaite, mais cela ne change rien à la réalité.

C'est étonnant de la part d'une "engagée sociale", de ne pas se préoccuper plutôt des jugements sociaux portés sur les courageuses femmes et familles, qui, choisissant de garder leurs enfants malgré leur précarité, supportent un suivi social pesant et parfois infantilisant, afin de bénéficier de quelques allocations et aides familiales.
Leurs moindres faits et gestes sont alors observés, jugés, rapportés, "éduqués", par des juges et des travailleurs sociaux.

Leur manière de tenir leur maison, l'éducation qu'ils donnent à leurs enfants, leurs choix de vie, rien ne leur appartient plus librement, déconsidérés par un système pourtant tellement représentatif du totalitarisme défendu par cette militante communiste ...

C'est ce que nous présentons dans le message de la Marche pour la Vie : la grossesse peut parfois être vécue dans un contexte de diffculté sociale pesant, c'est pourquoi nous avons à la disposition des personnes le désirant, une antenne d'écoute, et des moyens d'action, sans juger, contrairement au planning familial qui ne propose aucune solution, mais un anéantissement, une destruction de ce qu'il considère comme un problème. Le Planning familial se dit "pro-choix", mais ne laisse pas le choix : la seule solution à une grossesse est de la détruire. "Vous êtes démunie, vous vous sentez très jeune, pas assez, qu'à cela ne tienne, pas besoin de réfléchir ! Nous avons LA solution.".
Une jeune répond "oui, mais moi j'ai envie de le garder", on lui répond que non, sa vie va être détruite, qu'un enfant à élever, doit être réfléchi, budgétisé, soumis à ds règles strictes de programmation dépendantes de son contexte socio-professionnel et familial ... ET j'en passe.
Celles qui dépassent ces clivages idéologiques, et qui malgré leur précarité, se lancent dans l'aventure de la maternité, sont considérées comme des "sous-femmes", es "oublieuses de pilule", des "débiles" qui ne valent pas la peine, sinon des cas supplémentaires à inscrire aux services sociaux.
Rien de nouveau depuis Margaret Sanger.
Il y a des femmes qui ont le droit d'enfanter, d'autres pas.

Nous sommes en marche pour annoncer, rappeler, que toute vie vaut la peine de supporter les tracas imposés par notre monde, par les contexts, par la vie même.
Plus encore, les femmes qui ont porté leur enfant, et qui l'élèvent, ont puisé dans ce don les forces nécessaires pour se battre, et retrouvent leur dignité de femmes libres et indépandantes, pour peu qu'un seul regard ait osé les rassurer.

cadoudal

le débat planning PRO.VIE montre bien la difficulté de ces débats télévisés.La gynécologue du planning ,voix mielleuse,rappelant la disparition des terribles septicémies post avortement,se contentant de subir l'indignation de la représentante des pro vie apparaissant ,faussement diaboliquement ,modérée.
Sur une autre chaine,nous avons vu un vieux routier de la communication (ARTHUR)qui,alors que cette chaine l'avait tourné en dérision,a reussi en un rien de temps à faire de la publicité pour sa chaine de radio ,mentionnant aussi la fréquence.
Il semble que nous sommes à une époque ou les gens détournent de suite l'oreille de la vérité mais restent sensibles aux démonstrations de force(comme dimanche)et à ce qui a l'apparence de la nouveauté.Les bonnes volontés soutiennent beaucoup de "petits"journaux faiblement diffusés mais seuls le salon beige ,KTO,et le front national en politique ont la puissance de feu nécessaire pour toucher un large public.

Cathelineau

Ahurissante de nullité et de bêtise, Clémentine Autain.
Petit florilège sur ce plateau, outre son exaspération devant ceux qui se disent "pour la vie" :
"Je sais depuis longtemps qu'il y a des mouvements pro-avortement qui sont très puissants" (lapsus révélateur !)
"La Loi Veil, pour les jeunes, ça paraît loin. 35 ans, c'est l'antéchrist !" (J'imagine qu'elle veut dire : c'est le Moyen Age, qu'elle semble dater d'avant la naissance du Christ. Une vraie championne du monde de la sottise...)
Sur les manifs en Espagne : "C'est très impressionnant ; il y avait des centaines d'Evêques".
Communiste, féministe, et bête comme ses pieds : celà donne une idée du niveau des intervenants sur LCP.

trahoir

@ Cathelineau,

Sur LCP / Public Sénat on peut voir ça aussi :

Les Karens : un génocide à huis clos

[poignant et vu nul part ailleurs !?]

http://www.cesoirtv.com/programme/2577372/les-karens-un-genocide-a-huis-clos.php

et ça :

Au nom de l'Islam

Djihad ou démocratie ?

Des Occidentaux et des musulmans analysent la vague islamiste dans le monde et tentent d'expliquer pourquoi les partisans d'un islam libéral sont aujourd'hui marginalisés.

[très très bon vecteur anti politiquement correct....]

http://www.programme-television.org/Histoire/Au+nom+de+l'Islam/100108093012/description.html

Il serait plutôt intéressant que des blogs ou Radio Courtoisie suivent ce qu'il est intéressant de regarder et enregistrer car de vrais perles "contemporaines" et gratuites passent à l'as pendant que certains, dans nos mouvances, ré - analysent pour la 300 ème fois les aléas de la vie au XVIIème siècle en Poméranie orientalo inférieure sans visiblement être capable d'en faire une synthèse une fois pour toute. Bon ils en vivent, on les comprend...

VD

Le vocabulaire de la vérité dérange : l'arme de l'ennemi est le mensonge et la confusion.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.