Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Des moyens pour les mosquées mais pas de moyen pour entretenir les églises
Les civilisations ne se valent pas

"Baiser de la lune" : Luc Chatel recule face au lobby gay

Des représentants d'associations homosexuelles ont rencontré lundi le ministre de l'Education, Luc Chatel.

"Nous lui avons demandé de nous rassurer sur le fait que les enseignants qui en feraient usage ne seraient pas sanctionnés. Le ministre nous a répondu qu'ils avaient la liberté pédagogique".

Autrement dit : le ministre n'approuve pas, mais les instituteurs feront comme ils l'entendront ! Le droit des parents est ici nié.

Selon ces lobbys, la déclaration du ministre, qui avait estimé la semaine dernière que "le Baiser de la lune" n'avait "pas vocation à être projeté en primaire", s'explique par "la période pré-électorale" où il "ne veut pas se mettre à dos un électorat conservateur".

Par ailleurs, une campagne d'affichage contre l'homophobie dans les lycées et dans les collèges débutera en mars; un groupe de travail sur les questions d'orientation sexuelle sera créé auprès de la direction générale de l'enseignement scolaire (DGESCO) ainsi que la mise en place d'un "module spécifique de formation" dans la formation des maîtres.

Commentaires

Exupéry

Comme une odeur d'Apocalypse...
L'image de "la bête" se précise ; on la propose, on l'impose, sous des formes variées à des âmes de plus en plus jeunes, de plus en plus innocentes.
L'Accusateur qui veut tout marquer de sa noirceur, préfère évidemment, pour ce faire, les pages humaines les plus blanches.

Clem

"liberté"??? Mais comment ose-t'il parler de liberté ? Les enseignants n'auront aucun liberté pédagogique puisqu'ils se feront traité d'homophobes s'ils ne diffusent pas le film ! Ils ne seront pas sanctionnés par l'Etat mais par les lobbys. Et si l'un d'entre eux ose parler de liberté de conscience, ça leur sera supprimé.

eliz

les écoles "privées" feront-elles aussi les frais de ce programme "éducatif"?
Dans tous les cas, privé ou public c'est une honte!
Malheur à celui qui scandalise un enfant!

MLD

Tout le monde n'ayant pas la chance de consulter le "Salon Beige", peut-on donner le conseil de faire circuler l'information auprès des parents d'élèves par tous réseaux à notre disposition afin qu'ils soient vigilants et puissent s'opposer par tous moyens à toute action de ce genre, comme c'est leur droit ?

free

A ceux qui braillent à "l'homophobie", il faut répondre : "hétérophobie".
Etes-vous homophobe ? Et vous, êtes-vous hétérophobe ?.
A noter que, à mon humble avis, être homophobe est d'avoir peur de sa propre personne.

Jacques

Vivce l'école hors contrat!

décidement je pense que je vais réellement finir par franchir le pas pour mes enfants!

Octavius

Une chose que je n'ai jamais comprise, c'est la "liberté pédagogique".
J'ai souvent entendu des enseignants la mettre sous le nez des parents...comme j'en ai souvent entendu répondre à des questions que "c'estpasmafautejesuisobligédesuivreleprogramme"
Qui pourrait nous dire ce qu'il en est vraiment ?

vincent

Il me semble qu'en matière de formation des maitres il y aurait peut-être plus urgent à faire.Cinq ans après la loi rendant obligatoire la scolarité des enfants souffrant d'un handicap la plupart des enseignants ignorent encore comment adapter leur pédagogie à un enfant hyperactif, un enfant dyslexique dyspraxique ou souffrant d'un trouble autistique.
Mais il est certain que ces sujets sont nettement moins racoleurs...

Sancenay

Tout cela n'est pas nouveau et avait bel et bien commencé avec le "martyr du petit Louis XVII".

Mais hélas, il valait mieux se mettre la tête dans le sable que de le considérer comme tel en temps utile!

Hildgarde

A quand une grande manifestation de rue pour défendre les enfants de la perversité des moeurs imposée à l'Ecole Française?

C.B.

A l'attention d'Octavius
Les programmes imposent les contenus à traiter (il est assez difficile, mais pas impossible, d'y déroger). La liberté pédagogique concerne la mise en œuvre choisie pour atteindre l'objectif.
Par exemple: "Ils [les élèves] mémorisent et utilisent les tables d’addition et de multiplication (par 2, 3, 4 et 5)," (Programme, cycle 2) , complété par "Connaître la table de multiplication par 2." (Repères pour organiser les apprentissages, C.P.), "Mémoriser les tables de multiplication par 2, 3, 4 et 5." (Repères pour organiser les apprentissages, C.E.1).
La liberté pédagogique de l'enseignant porte sur la manière dont il va s'y prendre pour que ces tables soient assimilées à la fin du cycle 2: chantées façon rap? apprises par cœur par petits bouts chaque semaine? travaillés visuellement à partir d'un dispositif en tableau avec certains nombres en couleur? mémorisées par une fréquentation régulière de jeux spécifiques portant sur le contenu de ces tables?
L'enseignant est parfaitement en droit de décider qu'en CE1 il va aussi présenter la table de 9, si c'est pour lui un moyen de faire retenir la table de 3.

SD

Luc Chatel ne sert visiblement à rien
La liberté pédagogique permet-elle de diffuser au primaire des films pornographiques ou de la propagande néonazie ?

SD

ne faudrait-il pas plutôt voir là en plus la main de Nicolas Sarkozy ?

JB

Comment s'étonner de cette décision de ce ministre qui lorsqu'il a été nommé a son poste, a retiré certains de ses enfants de l'enseignement privé pour les mettre dans l'enseignement public...

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.