Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Benoît XVI rappelle l'inviolabilité de la vie humaine
Les transexuels ne sont pas malades mais veulent être soignés !

France : les reliques de saint Valentin fêtées à Roquemaure

Lu ici :

Rsv "Le 14 Février est le jour de la fête des amoureux, on fête Saint Valentin. Mais avant lui, une autre fête de la fécondité avait lieu à cette date.

C’est une histoire qui remonte à l’antiquité. Faunus est un dieu Romain, protecteur des troupeaux, à qui il apporte la fécondité et qu’il défend contre les loups. Chaque année, le 15 Février une cérémonie avait lieu en son honneur dans la "grotte du Lupercal", la grotte qui avait abrité la louve qui avait nourri Rémus et Romulus. Les 12 Luperques y sacrifiaient un bouc. Deux jeunes hommes étaient marqués du sang de la bête puis parcouraient la ville portant une lanière de peau arraché au bouc pour frapper les femmes voulant un enfant dans l’année afin de les rendre féconde...

Du Paganisme à la fête actuelle, il n’y a qu’un jour, que le pape Gelase Ier franchi au Vème siècle en interdisant cette fête et en instituant Saint Valentin saint patron des amoureux. Le 14 Février lui serait donc dédié...

Saint-Valentin vécut au IIIème siècle sous Claude le Gothique. Se lamentant du délitement de son armée, ce dernier en rejeta la faute sur le mariage, qui selon lui détournait les forces vives de la voie militaire. Il fit interdire cette cérémonie. Selon la légende, le prêtre Valentin brava l’interdit en mariant à tour de bras. Convoqué par l’empereur, il parvint presque à le convertir, mais un gouverneur complota et fit arrêter le prêtre. Confié à la garde d’un magistrat, il le convertit ainsi que sa maisonnée en rendant la vue à sa fille aveugle. Le prêtre fut alors martyrisé, battu, brisé et décapité en l’an 268.

Les Reliques du Saint appartiennent au village dans lequel elles sont arrivées en 1868.

Alors chaque année, le village retrouve son ambiance XIXème siècle" (suite).

Commentaires

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.