Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



La pétition : un moyen de pression et d'information
Christine Boutin réagit aux projets pro-mort du gouvernement

Les sage-femmes refusent de pratiquer des avortements

Suite au rapport de l'IGAS  sur l'avortement et la contraception, Chantal Birman, présentée comme sage-femme et cadre de l'Association nationale des centres d'interruption de grossesse et de contraception (Ancic) a aussitôt déclaré à l'Agence France Presse : « il faut autoriser les sages-femmes à faire des IVG, y compris par aspiration. »

Les 2 072 sages-femmes membres du Collectif sages-femmes de demain, protestent vigoureusement.

"Nous demandons au Conseil de l'Ordre des sages-femmes de réagir pour défendre notre profession. Nous ne nous reconnaissons pas dans les déclarations d'une militante de l'avortement dont l'idéologie nous semble dépassée. Pourquoi faudrait-il nous transformer en prescripteurs de l'IVG et, pour cela, brader notre métier qui est dédié à la préparation, à l'accompagnement et au suivi des naissances ? Rappelons que, pour 56% des Français, « ce n'est pas le rôle des sages-femmes de pratiquer l'IVG » (sondage Ifop). En première ligne pour épauler les femmes, nous sommes témoins de leur besoin d'aide et d'accompagnement. Ce n'est pas en nous demandant de pratiquer l'IVG (d'abord médicamenteuse et ensuite chirurgicale !) qu'on rendra service aux femmes et qu'on réglera la question, toujours difficile, de l'interruption volontaire de grossesse dans notre pays."

Commentaires

LBDD

Les sage-femmes hospitalières n'ont aucun soucis à gérer les IMG et IVG médicamenteuses...
Et certaines sage-femmes libérales mettent en avant leurs compétences en matière de contraception et de planning familial.

D'accord sur le fond, donc, mais dans la pratique, les sage-femmes sont déjà des professionnelles des "droits de la femme" concernant la maîtrise de la procréation, et la poubellisation des enfants à naître. C'était en amont qu'il fallait réagir.

jewdocha

Sage femme et avorteuse, nouveau métier créé par nos politiciens de tous bords, sauf un. Quelle merveilleuse époque.

Marie

@ LBDD.
Merci de ne pas généraliser.

Sancenay

ces sages-femmes qui résistent sont éminemment sages.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.