Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



L'UMP invite un membre des parents gays et lesbiens pour parler de la famille
Respect de la vie et respect de la femme pour le FN

Pas de liberté religieuse en Algérie

Lors d’un colloque organisé à Alger par le ministère des Affaires religieuses, l’archevêque d’Alger, Mgr Ghaleb Bader, a exprimé ses inquiétudes en matière de liberté de conscience et de culte. Les musulmans accueillent des chrétiens convertis à l’Islam, pourquoi les chrétiens n’en feraient-ils pas de même? Le ministre Bouabdallah Ghlamallah a avoué :

"Personne ne veut qu’il y ait des minorités religieuses en Algérie car cela risque d’être un prétexte pour les puissances étrangères de s’ingérer dans les affaires intérieures du pays sous couvert de protection des droits des minorités".

Où sont tous ceux qui s'inquiétaient de l'interdiction des minarets en Suisse ?

Commentaires

C.B.

Ah bon, il y aurait des (ou même seulement une) puissance(s) étrangère(s) qui se préoccuperai(en)t vraiment de protéger ses ressortissants relevant d'une minorité religieuse en terre d'Islam? Ou qui se sentirait en devoir de protéger des minorités religieuses même s'il ne s'agit pas de ses ressortissants (on n'a pourtant rien vu de tel au Soudan, au Liban, ...)
N'est-ce pas un superbe lapsus montrant ce que certains pays islamiques prévoient pour protéger les minorités islamiques? Voire un avertissement sans frais?

Goeth

Quelle injustice!
Et quelle ingratitude de la part de l'Algérie!
Pourquoi devrions-nous continuer à accueillir, tolérer et entretenir sur notre sol, au nom de la liberté religieuse, des minorités religieuses si largement composées de ressortissants d'un pays qui, lui-même, s'assoit allègrement sur cette même liberté?
Combien de temps encore allons-nous faire preuve d'une générosité démesurée et injustifiée envers un pays qui n'esquisse pas le quart de la moitié du commencement d'un geste pour nous renvoyer l'ascenseur? Assez d'être les pigeons de service! Si nous devons aider des pays étrangers, aidons au moins ceux qui le méritent et respectent nos valeurs, pas ceux qui se moquent de nous!

Vince

"Une Terre, une Foi, un Roi".

Principe du moyen-âge qui a fait que les rois espagnols ont virés les juifs en Italie (entre autre).

Même logique en Algérie en 2010 apparemment.

Gustave Minet

@ Vince

L'unité religieuse est un excellent principe, qui n'a rien perdu de sa valeur pour avoir été abandonné en France au profit d'une identité nationale indéfinie. L'autorité est bien mieux établie sur la crainte de Dieu que sur ce que le peuple estime y trouver d'avantageux.

@Goeth

Ceux qui sont si généreux avec les pays qui ne respectent pas "nos" valeurs y trouvent leur compte, soyez-en certain. Ils ne sont pas naïfs. Les naïfs, ce sont les catholiques français qui croient pouvoir attendre quelque chose de bon d'un régime laïque. Nous allons passer du multi-culturalisme au totalitarisme islamique sans même nous en rendre compte. Alors, ce ne seront plus les Chrétiens d'Algérie qui seront livrés à la fureur des Sarrasins, mais les Chrétiens de France. Et il y aura autant de protestation qu'il y en a en Algérie contre la persécution anti-chrétienne. Du coup, la superstition mahométane deviendra le dernier cri de la modernité.

Exupéry

@ C.B.
Bravo, interprétation "projective" très éclairante et strétégiquement inquiétante.

Eric

C'est le jeu du miroir aussi. Par réflexion, on comprend que dans le champ de conscience des algériens, il y a l'idée que leurs émigrés leurs servent à influencer la politique d'autres pays.

Crockett

Nous n'avons qu'à appliquer le même principe sur notre territoire, et bien nombre de problèmes seraient résolus.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.